AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Ven 30 Juil - 15:48

La mer était déchaînée. Il faisait jour mais on se serait cru au crépuscule du monde lui même. Les flots se brisaient furieusement contre la falaise escarpée qui ne bougeait pas d'un pouce tel un géant inébranlable face aux assauts d'une bête féroce. Les vagues explosaient sur la pierre en million de gouttelette et retournaient à l'océan, le vent faisait voler l'écume et un grondement sourd de l'eau qui déplace sa lourde masse résonnait dans l'air. Un coup de tonnerre éclatait parfois et le ciel se zébrait d'un éclair qui parait les flots de lumière une fraction de seconde. Tout n'était qu'agitation, déchaînement, colère titanesque. C'était terrifiant et fascinant à la fois. Voila pourquoi j'étais sur la falaise à ce moment là. Presque vingt mètres plus bas, la mer en furie semblait vouloir grimper le long de la paroi pour me reprendre en son sein. Elle voulait garder ses enfants pour elle, cette jalouse.

-Ne t'en fait pas Bonne Mère, une fois ta colère calmée, je rentrerai à la maison.- murmurais-je au vent qui hurlait.

La plage n'était pas loin mais je préférais le contact de la pierre sous mes pieds nus. Il allait bientôt pleuvoir et j'attendais cela avec impatience. L'eau du ciel n'était pas beaucoup plus froide que celle de la mer aussi m'était-il agréable de la sentir ruisseler dans mes cheveux et sur mon corps sans ressentir le froid. Etre fille de l'eau avait de grand avantages parfois. Sentir la pluie était l'un de mes petits plaisirs préférés. Quand je sentais la mer s'agiter, je regagnais le rivage le plus proche et j'attendais la pluie. Je pouvais facilement éviter la tempête en plongeant tout au fond mais la libération des éléments me procurait une sensation grisante, moi, petite chose entre ces géants en colère.
Après la tempête, le brouillard se levait sur la plage et alors je descendais m'y promener. Mais pour le moment, j'attendais la pluie. Nous, Nerises, devions être les seuls à aimer la pluie à sa juste valeur. Les Fehorts venaient ensuite et Xuhecors étaient ceux qui la détestaient le plus. Aussi m'était-il déjà arrivé de venir en aide à des êtres d'autres races perdus sous le déluge et surtout, en territoire ennemi. Ce n'était jamais facile de les aborder mais ils finissaient tous par accepter de l'aide.

*Aller, la pluie, aller...dépèche un peu.*

Les chances pour que je me retrouve sans pluie existaient même si elles étaient minces. Je ne voulais pas que ça me tombe dessus aujourd'hui, ce serait un gros coup de mal chance. Et puis, ça faisait longtemps que je n'avais pas assisté à un gros orage. Je m'assis au bord de la falaise, les pieds dans le vide, le vent faisant danser mes cheveux et mes vêtements. L'horizon n'était qu'une ligne trouble dont la couleur se confondait avec le ciel. Ça semblait très agité là-bas aussi. Peut-être que c'était plus qu'un orage qui se préparait... En mer, le temps change très vite et une simple brise peut tourner à l'ouragan en à peine une heure. Si ça se dégradait encore, il faudrait que je rentre lus tôt que prévu. Les tempêtes sont dangereuses en mer si on est sur un bateau et elles sont violentes et désagréables sur la côte. La pluie oui mais la grêle et le vent froid, non merci, e préférais encore replonger, là où tout est calme.
Le bleu de mes yeux perdu dans le gris du ciel, je fredonnais un air de marin en attendant le gros temps.

Musique

-C'est un fameux trois mats fin comme une oiseau
Hisse et oh, Santiano,
Dix-huit noeuds, quatre-cents tonneaux,
Je suis fier d'y être matelot.
Tiens bon la vague, tiens bon le vent,
Hisse et oh, Santiano.
Si Dieu veux toujours droit devant,
Nous irons jusqu'à San Fransisco.
Je pars pour de longs mois en laissant Margot,
Hisse et oh, Santiano,
En y pensant, j'en ai le coeur gros
En doublant les feux de Saint Malot.
Tiens bon la vague, tiens bon le vent,
Hisse et oh, Santiano.
Si Dieu veux toujours droit devant,
Nous irons jusqu'à San Fransisco.
On prétend que là-bas l'argent coule à flots.
Hisse et oh, Santiano !
On trouve l'or au fond des ruisseaux.
J'en ramènerai plusieurs lingots.
Tiens bon la vague, tiens bon le vent,
Hisse et oh, Santiano.
Si Dieu veux toujours droit devant,
Nous irons jusqu'à San Fransisco.
Un jour, je reviendrai chargé de cadeaux.
Hisse et ho, Santiano !
Au pays, j'irai voir Margot.
A son doigt, je passerai l'anneau.
Tiens bon la vague, tiens bon le vent,
Hisse et oh, Santiano.
Si Dieu veux toujours droit devant,
Nous irons jusqu'à San Fransisco.-
Revenir en haut Aller en bas
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Ven 30 Juil - 20:48

[Tiens, ils ont aussi inventé cette chanson sur Azeviel? *o* Trop fort! Tu crois qu'on pourrait inviter Alwine à notre rp?^^]

Court, un pied après l'autre, le souffle régulier.
Court encore, court toujours. Le temps passe. des minutes, des heures.
Je sens une goutte. Une autre. Il pleut. De plus en plus fort.
Beaucoup.
L'eau ruisselle sur mon visage, mes cheveux, trempe mes vêtements qui collent à mon corps.
Le vent souffle fort. Il me pousse en avant. Me pousse à continuer.
Elle n'était pas loin. Et Elle a sûrement du se poser avec ce sale temps.
Je l'ai peut-être même dépassé qui sait.
La visibilité est réduite. Je choisis de redevenir visible et de m'arrêter.
J'avance en marchant à présent, respirant de grande goulée d'air humide pour reprendre mon souffle.
Depuis combien de temps je courre? Je n'ai pas arrêté depuis qu'elle s'était envolée.
Des heures.
Et maintenant, je l'ai perdue.
Pas grave. Je la retrouverais. Je savais où elle allait.
Le paysage. Les falaises et un peu plus loin, la plage. Et à leurs pieds, la mer sauvage, impétueuse. J'eus brusquement l'envie de m'en approcher, d'aller voir. Je n'avais que ça à faire en attendant la fin de la tourmente.
Je m'approche de la falaise et m'immobilise en apercevant une silhouette dressée au loin.
De là où je suis, je n'ai aucune peine à voir la chevelure. Longue. Bleus et argent.
Je pourrai l'abattre... si mon pistolet n'était pas trempé. Mais ça ne m'aurait rien apporté.
Inutile.
Je reste à l'observer un moment. Elle semble bien avec les éléments déchaînées. Elle a sa place dans ce décor. Harmonie.
Elle m'a sûrement vue. Pas la peine de se cacher.
La retrouver? Ennemie. Elle tentera peut-être de me tuer. Pas suffisamment reposée pour un combat.
Indécision. Elle t'a vue. Elle ne te laissera peut-être pas partir.
Redevenir invisible. Non. Pas assez en forme pour ça. Garder mon énergie pour une urgence uniquement. Nécessaire.
Je m'approche un peu. Pas trop. Garder mes distances avec la mer. Je ne sais pas quel pouvoir de l'eau elle maniait. Prudence.

"Je ne suis pas là pour me battre mais si ce que toi tu veux veux, je saurai me défendre."


Calme, mais forte. Ce n'est pas un défi. Juste un fait. Constat.
Je ne veux pas la bagarre. Prudence encore. Main sur la garde de mon épée. Au cas où. Je ne me laisserai pas surprendre.

[hrp: j'essaye d'écrire différemment. Si le présent te gêne je repasse au passé simple.]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Ven 30 Juil - 22:26

[hj: lol, j'avais pas envie de me casser la tête à chercher trop loin dans les chants marin x) Pour Alwine, je vais d'abord faire un Rp avec elle pour lui montrer un peu, c'est son premier rpg, elle doit se familiariser avec le jeu alors les Rp a plusieurs, c'est pas forcement le plus simple pour commencer. Drôle de façon d'écrire ^^ parfois je le fais mais j'aime pas trop, c'est trop rapide comme style pour moi. Mais ça ne me gêne pas =) ]

Quand enfin la pluie arriva, je me relevais tranquillement et regardais le ciel menaçant juste au-dessus de moi avec un sourire. Je fermais les yeux et laissais les gouttes d'eau s'écraser sur mon visage, doucement puis de plus en plus vite et de plus en plus fort. J'étais bientôt trempée et je me sentais presque revivre. Comme une plante qui avait besoin d'eau. Même si je passe le plus clair de mon temps en mer.
Le tonnerre gronda et un éclair zébra le ciel, aveuglant, pour aller exploser dans les flots déchaînés. Plus d'un aurait été effrayé par la proximité de l'orage, par la mer en furie, par le vent qui hurlait dans l'écume. Moi je riais, je profitais un maximum. C'était grisant comme sensation, comme si mon coeur vivrait au même rythme que la tempête. Comme si mon corps était aussi léger que le vent et mon âme, puissante comme l'eau. Par réflexe, je me retournais et vit dans la grisaille et la pénombre une silhouette. Une jeune femme se tenait un peu plus loin. Elle avait l'air fatiguée mais me regardait avec une lueur de méfiance et de défi. Ils étaient tous comme ça. Impossible de croiser un étranger sans qu'il vous toise avec colère. C'était déprimant et presque décourageant. Mais ça ne changeait pas ma vision des choses, bien heureusement.
Elle s'approcha tout en conservant ses distances et me lança:

"Je ne suis pas là pour me battre mais si ce que toi tu veux veux, je saurai me défendre."

Je la regardais sans vraiment comprendre. Elle me mettait au défi ou pas ? De toute façon, je n'avais pas envie de me battre. Mais parfois les paroles des autres peuples cachaient des sens que je ne percevais pas. Elle disait venir sans intentions hostiles mais elle prévenait que ça restait une possibilité d'action. Bizarre. Mais je l'accueillais finalement avec un grand sourire. J'étais heureuse avec ce déluge et elle ne me ferait pas sombrer dans la déprime. Et puis, elle avait peut-être envie de se mettre au sec.
Je m'approchais d'un pas ou deux mais pas plus. Il fallait rester prudente quand même. J'esquissais une révérence sans remballer mon sourire. Elle allait surement me prendre soit pour une cruche, soit pour une ennemie qui essayait de la piéger mais qui ne tente rien n'a rien.

-Pas de soucis, je ne veux de mal à personne. C'est ce qu'on me reprocherait si ça se savait, chez moi. Je ne suis pas une déesse du combat alors si tu es réellement ici sans intentions belliqueuses, on va pouvoir s'entendre. Tu veux peut-être te mettre à l'abri ? Je connais bien la côte, je peux te montrer le chemin d'une grotte où tu seras au sec.-

Moi, j'étais aussi trempée qu'elle, mes vêtements collaient à ma peau, mes cheveux ruisselaient mais j'étais tout sourire et je me sentais très à l'aise. Elle en revanche, elle devait rêver d'un bon feu et d'un endroit sec où se reposer. Et je pouvait lui fournir. Mais de là à gagner sa confiance rien qu'en disant ça, j'en doutais fort. Mais il fallait un début à tout comme en toute chose.
Revenir en haut Aller en bas
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Lun 2 Aoû - 9:26

Elle était tranquille, calme.
Je me sentais dégoulinante mais calme également.
Sa réponse me plut. Franche. Une qualité que j'apprécie. Que je sais apprécier.
Elle me propose un abri. Franchement, je ne suis pas contre. La pluie ne me gêne pas particulièrement, mais elle n'est pas non plus ce que je préfère comme temps. Un bon feu... être au chaud...
Minute. Possible piège. Qui me dit qu'elle va pas me jeter dans les bras de ses compagnons Nerises?
Je l'observais. Jeune. Jolie. Elle avait l'air simple et sans malice.
Comment lui faire confiance? Ennemie. ENNEMIE!
Risquer ma vie? Non, pas en état de lutter si besoin.
Un feu... ce serait si bien...
Méfiance. Méfiance. Les êtres ne sont pas toujours tels qu'ils paraissent. Une fleur peut cacher un prédateur.
Le temps passait. Le silence s'éternisait.
Je finis par secouer la tête.

"Non, merci bien... Je préfère être mouillée."

Et vivante.
Je chercherais un abri plus tard.
De la chance. Il ne fait pas froid. Je ne tremble pas. Je suis juste... mouillée comme un rat.
Je remarquais.

"Les Nerises ne s'aventurent pas souvent hors de l'eau si ils n'ont pas une bonne raison."

Qu'elle est la sienne? Stratégie? repérage? Aventure?... Elle a profité de la pluie pour sortir des fonds marins. Dans quel but? Méfiance.
Je n'ai pas l'avantage avec la pluie. Si je deviens invisible, l'eau qui me tombe dessus formera mon contour de manière troublée. La vue d'un adversaire serait gênée mais il me repérerait facilement. Pas moyen de fuir.
Un éclair zèbre le ciel.

*Temps de chien*

Je ne savais pas trop quoi dire à l'illustre inconnue.
Un effort.

"Je me nomme Klyha..."

Un début. Le soleil finit toujours par monter les bout de son nez...

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Sam 7 Aoû - 12:52

A sa réponse, je hochais la tête en signe de compréhension. Je ne pouvais pas lui en vouloir de se méfier. Je n'avais pas encore cherché à savoir à quel peuple elle appartenait mais j'avais d'emblée exclu les Aluïs et les Nerises de la liste. Elle était donc soit Xuhercor, soit Fehort, soit Pys ou alors, elle était Paria mais cela faisait des années que je n'en avais pas vu. A sa question, un sourire encore plus éclatant illumina mes traits. Elle connaissait bien mon peuple.
J'écartais les bras et, paumes tournées vers le ciel, lui répondais sans me séparer de ma bonne humeur:

-C'est pour la pluie que je suis venue. Il est vrai que nous sortons assez rarement de l'eau, au fond nous sommes le peuple le moins agressif d'Azeviel. Nous nous contentons essentiellement de défendre nos terres. Moi je sort un peu plus souvent parce que le monde terrestre est tout à fait fascinant. Enfin pour moi.-

Mon étrange interlocutrice semblait un peu mal à l'aise et se présenta, faute de mieux. Je la trouvais sympathique, elle dégageait quelque chose de différent que tous ceux que j'avais rencontré. Elle avait cependant l'air fatiguée, comme si elle n'avait pas beaucoup dormi ces derniers temps. Sous la pluie, elle me faisait un peu de peine mais si elle refusait de me faire un peu confiance, je ne pouvais quand même pas l'obliger. Je me présentais donc à mon tour avant d'essayer de la convaincre à nouveau:

-Moi c'est Silke. Je ne suis pas guerrière, tu n'as pas grand chose à craindre de moi. Tu es certaine de ne pas vouloir t'abriter ? Ca va pleuvoir encore un sacré bout de temps tu sais. Les tempêtes en mer et sur les côtes peuvent durer des jours parfois. Tu vas attraper froid. Je ne peux pas te prouver que ce n'est pas un piège mais tu as ma parole. Comme tu l'as dit, les Nerises sortent peu souvent de l'eau et je t'assure que je ne m'attendais pas à te voir arriver alors il aurait été difficile de te tendre une embuscade non ?-

Je m'approchais les mains bien en vu, tout sourire. Elle ne devait pas me craindre et je ne pouvais pas la laisser se tremper de la sorte sans rien faire. Ses longs cheveux noirs devaient être superbes une fois secs et bien brossés. Si moi je ne pouvais pas prendre froid, elle c'était une fièvre carabinée qui l'attendait si elle ne se mettait pas à l'abri. Je lui tendis la main avec un air aussi amical que possible.

-Je te promet sur le bleu de l'océan que je ne te veux que du bien. Il nous faut descendre un peu, il y a des grottes à quelques mètres en contrebas. Mais parfois elles sont habitées par des gros crabes alors si tu acceptes que je te guide, tu éviteras des ennuis. Je passe la première comme ça tu vois là où tu dois mettre les pieds et je ne peux pas t'attaquer dans le dos, ça te vas ?-

C'était presque de l'inconscience d'accepter d'avoir une inconnue dans le dos mais pour qu'une certaine confiance s'installe, il fallait faire un effort. J'avais appris à faire cet effort que les autres races ne faisaient pas. Cela payait toujours...enfin jusqu'à maintenant. Au pire, j'arriverai à me mettre hors de portée rapidement: je connaissais le terrain comme ma poche et j'étais particulièrement agile. Si j'étais attentive, je pourrai fuir avant de me faire trouer la peau si danger il y avait.
Revenir en haut Aller en bas
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Lun 9 Aoû - 17:54

Pour la pluie. Ouais, logique. C'est une Nerise en même temps. L'eau, c'est son domaine. Et la pluie, c'est de l'eau.
Je notais ironiquement au passage que j'étais capable de déductions fort brillantes. de toute manière, j'étais dans un état pitoyable et je n'avais que deux envies: être au sec, et dormir! Malheureusement, je n'étais pas certaine que ces souhaits soient exaucés aujourd'hui... ni demain d'ailleurs. Ni avant un bon bout de temps. Tiens, ça m'apprendra à jouer les espionnes.
Fatiguée.

Elle se présenta. Silke. Noté.

J'eus du mal à comprendre la suite de ces paroles. En gros, elle m'invitait à venir me reposer. Elle m'assurait des garanties, elle me promettait qu'il ne m'arriverait rien et je trouvais son raisonnement tout à fait logique. Je fis un effort pour me secouer et me concentrer. Je m'aperçus qu'en plus d'être dégoulinante et claquée, je mourrais de faim. Super. Si elle se décidait à m'attaquer maintenant, j'aurai autant de réaction qu'un poisson crevé.

Je vis que Silke me tendait la main. Elle se voulait amicale, c'était net. Habituellement, un mouvement de ce genre aurait déclenché un mouvement de recul de ma part, preuve que là, j'étais vraiment HS. Bon allez, un effort.

"D'accord Silke."

Non, je ne lui faisais pas confiance mais disons que j'étais prête à lui accorder le bénéfice du doute. Elle passait devant et je la suivrait pistolet à la main.

Ou pas.

Il pleuvait. Ma poudre devait trempée... et mon arme inutilisable par conséquent.

*Et merde.*

Il me restait les armes tranchantes. Epée et poignards.

"Tu passes devant. Si je vois un seul de tes copains, tu seras ma première victime."

Est-ce que j'aurai seulement la force de réagir si je tombais sur ses "copains"? Pas certain. Je prenais un sacré risque, c'était clair. Et pas dans mes habitudes.

"Attends deux secondes"

Je posais mon sac et l'ouvris pour en tirer une fiole d'alcool. Cela me donnerait un coup de fouet pour quelques minutes. Je bus une gorgée et sentis rapidement le chaleur du liquide se répandre dans tous mon organisme. Mes sens se ranimèrent et je me sentis un peu lucide que l'instant d'avant. Rapidement, je rangeais la fiole et remis mon sac sur mon dos.

"C'est bon, on peut y aller."

Je sortis l'un de mes poignards. A la fois pour pouvoir la tuer si besoin était et à la fois pour pouvoir me défendre si un de ces gros crabes dont il m'avait semblé l'entendre parler, avait la désagréable envie de venir s'amuser avec nous. Vaut mieux être prudent.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Lun 9 Aoû - 18:17

Ah, enfin elle acceptait. C'était folie de refuser de toute façon. Je passais donc devant. Coup de bol, elle s'était arrêtée juste devant l'endroit où c'était le plus facile de descendre. Je sautais donc sur une premier rocher, me laissais glisser sur le suivant et bondis sur le suivant avec l'agilité d'un félin. Je m'arrêtais à son appel et me retournais. Un petit coup pour la route ? Elle en avait surement besoin. Sa menace n'avait rencontré que le vide de mon indifférence. Elle avait beau dire, nous savions elle et moi que c'était plus pour se donner une contenance qu'autre chose. Vu l'allure à laquelle je me déplaçais, elle avait peu de chance de m'atteindre, sans compter la vision réduite à cause de la pluie et sa fatigue, même en lançant son arme vers moi, les chances de me toucher étaient très réduites. Mais je pouvais comprendre qu'elle me mette en garde. C'était plus pour se rassurer que pour me faire peur. J'attendis qu'elle me rejoigne donc, patiemment, sans faire de remarque sur son arme avec laquelle elle risquait plus de se blesser en cas de chute que de faire du mal à quelqu'un.
Notre descente dura un petit moment, moi volant d'un rocher trempé à l'autre, goûtant avec plaisir la pluie collant mes vêtements à ma peau. Je l'attendais régulièrement, restant toujours en vue. Une fois arrivée à hauteur des grottes, j'en inspectais plusieurs avant d'en trouver une, un peu plus petite mais sans cadavres de poissons donc sans crabes. Je me mit bien en vue de Klyha et lui fit un grand signe avec un sourire.

-Viens pas ici, c'est propre. Et sac !-

Et je disparut dans ladite grotte. Je vérifiais jusque bien au fond que rien n'y vivait. Puis je revins à l'entrée en attendant mon hôte. Je n'avais rien pour faire du feu, rien a manger sur moi mais je pouvais facilement aller attraper de quoi la nourrir. Personnellement, cette petite balade m'avait ouvert l'appétit. Une fois mon inconnue arrivée, je lui ouvrais le passage pour lui montrer que rien ne se cachait derrière moi.

-Tu vois, rien de rien. Je te laisse t'installer, si tu veux, je peux aller chercher un peu a manger. Si tu n'es pas allergique aux fruits de mer, bien sur.-
Revenir en haut Aller en bas
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Jeu 12 Aoû - 11:22

Elle se déplaçait rapidement, sautant de rocher en rocher comme une chèvre des montagnes. L'alcool que j'avais descendu me permettait heureusement de suivre son rythme à peu près. Mais comme je n'avais jamais été dans cette falaise, je me mouvais avec plus de prudence, histoire de ne pas glisser comme une quiche et de me retrouver dans la mer.

Alors que je commençais à trouver le temps long, j'entendis la Nerise m'appeler. En quelques sauts malhabiles -faut dire que je commençais à sentir la fatigue à nouveau- je me retrouvais près d'elle. Je me glissais dans la grotte et l'explorais à mon tour. Elle n'était pas très grande, mais ça ferait largement l'affaire.

J'entendis vaguement ce que me disait la Nerise. et j'avoue que manger ne serait pas de refus. Je me contentais de lui faire un signe de tête en guise d'assentiment, trop fatiguée pour faire autre chose.

Posant, ou plutôt laissant tomber, mon sac sur le sol. Je farfouillais dedans pour trouver un fagot pour faire du feu. Je m'aperçus qu'il ne m'en restait plus qu'un. J'allais devoir prendre le temps d'en confectionner quelques uns dès que j'aurai 5minutes. Heureusement, il était sec. La chance ne m'avait pas totalement abandonnée finalement.

En quelques minutes, un feu éclaira la caverne. avec le sale temps qu'il faisait dehors, il ne devait pas être très visible. Enfin, fallait l'espérer. Je sortis mon pistolet et le plaçais non loin du feu pour que la chaleur fasse sécher la poudre.

Au fond de la caverne, je trouvais des bouts de bois qui avaient probablement été amené là par la mer où par des animaux. Je me servis d'une partie pour alimenter le feu et gardais le reste pour pouvoir faire des brochettes de ... fruits de mer... Je ne savais pas si la Nerise les mangeait cru ou cuit. Mais il y en avait assez pour deux si besoin été.

Et voilà, campement prêt. Y'avait plus qu'à attendre la sirène. En attendant, je sortis mes poignards et ma pierre à aiguiser, histoire de passer le temps, et aussi parce qu'ils en avaient bien besoin.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Dim 22 Aoû - 15:06

Je la regardais s'installer avec un sourire. C'était bien qu'elle ai acceptée. Je n'aimais pas laisser des gens se perdre sous la pluie, surtout qu'elle avait quelque chose de différent: aucun dédain, aucune fierté sur-dimensionnée dans le regard. Je préférais ne pas faire de pari sur sa race mais seuls les parias avaient ce genre de regard. Et les rares personnes qui se fichaient des histoires de races. C 'était agréable de ne pas se faire prendre de haut car même si j'étais contre ces tueries, à mon sens, stupides, j'en voulais à tous ces meurtriers et j'aurais bien donné des claques à ceux qui se croient au-dessus de tout de par leur nature, histoire de les faire redescendre sur terre. Je valais autant qu'eux et me faire prendre de haut m'insupportais assez. Mais je faisais toujours taire ce coté de moi et je m'efforcais de marcher dans la voie que je m'étais tracé.
J'aquiessais à son assentiment. Il était temps d'aller chercher de quoi se nourrir donc. Je sortis sans un mot de plus et disparut sous le déluge. Un sentiment d'intense liberté enserrais mon coeur. L'eau courait sur mon corps, dans mes cheveux, sur mon visage, posant un voile gris sur le paysage et portant les effluves d'iode de la mer rugissante à quelques mètres de là.
Cabriolant d'un rocher à un autre avec l'aisance d'un poisson dans l'eau, je ne tardais pas à arriver en bas, sur la plage. Par ce temps, les crabes restaient dans leur cachette des les rochers. Les petits crabes j'entends, pas les monstres qui vivaient dans les trous de la falaise et de ses alentours. Habituée à ce genre d'exercices, j'en dénichais trois ou quatre de la taille d'un poing, je fis une petite récolte de coquillage comestible qui parsemait bêtement le sable et après avoir trouvé une pierre au bord coupant, je remontais dans la grotte.
Mon hôte était affairée avec ses armes. Elle les entretenait avec minutie. Moi même j'avais sur moi de quoi me défendre mais entretenir mes poignards était un peu désagréable du fait du froid permanent qu'il dégageait. Propriété surprenante du métal dans lequel la lame était forgée, métal que l'on trouvait uniquement au fond des océans en de très rares endroits.
Je m'assis en tailleur de l'autre coté du feu et sorti ma sacoche avec mes coquillage et les crabes que j'avais attaché par les pinces tous ensemble a une même ficelle. Ils agitaient leurs petites pattes dans le vide de façon comique. Un à un, je les tuais d'un coup de pierre sur ce qui était leur crâne, la mort les prenant sans qu'il ne la voit venir. Je n'aimais pas faire cuir des animaux vivants. Je laissais le soin à Klyha de les embrocher pendant que j'allais chercher une pierre plate dehors. Je la prévins rapidement de mon retour et je plongeais de nouveau dans la tourmente. Il ne me fallut pas deux minutes pour revenir, dégoulinante de nouveau, avec une large pierre platte mais mince. Je la plaçais à moitié dans le foyer pour la faire chauffer. Elle servirait à cuir les conques.
Avec un soupir d'aise, je m'assis en tailleur en face de la jeune femme et la regardais avec un sourire. Elle avait l'air contente d'être au sec.

-Alors dis moi, que viens-tu faire en terre Nerises ? Nous venons rarement sur nos côtes mais nous avons quand même un ou deux villages importants sur la terre ferme. C'est un gros risque que tu as pris.-
Revenir en haut Aller en bas
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Lun 30 Aoû - 15:17

Je travaillais à aiguiser ma lame rapidement, du geste sûr et précis qui dénote de nombreuses heures de pratique. Le feu éclairait toute la grotte. C'était la deuxième fois en 2 semaines que je me retrouvais dans une grotte avec des trombes d'eau à l'extérieur... Pourvu que ça devienne pas une habitude. La chaleur faisait sécher mes vêtements peu à peu. Y'a pas à dire, c'est quand même agréable d'être au chaud. Espérons que l'emplumée se soit trouvée un abri elle aussi.

Brusquement, je me redressais. Pourquoi je pensais à ça moi? Avec l'orage, elle était obligée de s'arrêter. Qu'elle soit au sec ou pas, ce n'était pas mon affaire. Dans tous les cas, après avoir volée toute la journée, elle avait probablement comme seule envie celle de dormir... Comme moi.

Un bruit me fit me redresser, le poignard dressé. Ce n'était que Sylke. Elle revenait avec de quoi nous nourrir apparemment. Je me détendis et me rassis. Mon hôte laissa apparaître une quantité fort impressionnante de coquillages et de crabes gris. Méthodiquement, elle brisa la coquille des crabes au niveau des yeux, les tuant net sur le coup. Puis, elle me laissa les préparer. Avec mon poignard aiguisé, je n'aurai aucun mal à les sortir de leur carapace.

Je m'attelais à la besogne, profitant du trou laissé par la pierre de Sylke pour y introduite mon poignard et diviser la coquille en deux. Je sortis la chair des crabes et les enfilais sur des brochettes. J'allais avoir les mains qui allaient sentir le poisson pendant des jours. Quelle joie.

Le temps de préparer tout ça, et Sylke était revenue avec une pierre plate. J'avais piquer les brochettes autour du feu, les laissant griller petit à petit avec la chaleur. La Nerise plaça la pierre à côté du feu et je plaçais dessus les coquillages. Mort cruelle, je n'aurai pas aimé être à leur place.

Alors que je me perdais dans la contemplation des flammes rougeoyantes, Sylke brisa le silence. J'aurai préféré qu'elle ne le fasse pas. Mais j'imagine qu'elle devait être plutôt curieuse à mon sujet. Et ses paroles ne me détrompèrent pas.

"Je ne suis que de passage. La tempête m'a forcé à m'arrêter, sans cela, j'aurai probablement déjà gagné un autre territoire."

*Puis quand on est un Paria, on risque sa vie en permanence et à chaque seconde. Je ne suis pas plus en danger ici que sur un autre territoire.*


J'entendis le tonnerre tonner de plus belle au-dehors. Décidément, le temps m'en voulait particulièrement... Je me demandais à quel moment j'allais voir Monsieur Saugrenue apparaître l'air de rien, le visage couvert et le regard moqueur.

Je haussais les épaules intérieurement, et me saisissant d'une des brochettes, je la plaçais directement au-dessus du feu pour la faire griller. Je jetais de coups d'œil à Sylke de temps à autre. Je ne savais pas quoi lui dire. J'étais fatiguée, mais je cherchais quand même à entretenir la conversation.

"Je ne suis pas là pour faire du tort aux Nerises."

*J'en ai rien à faire des Nerises présentement. J'ai d'autres chats à fouetter.*


Et le seul territoire qui fut neutre et un temps soi peu accueillant n'allait pas le rester bien longtemps. J'avais commencé à placer les pions, je devais aller au bout de la partie.

Je poursuivis sur un autre terrain.

"Je sais que tu es territoire Nerise, mais tu ne crains pas de te promener seule, sans personne?"

Quand on y pensait, mon poignard à la main, je pouvais la tuer en une seconde et la faire disparaître... Elle me semblait bien imprudente d'agir ainsi.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Dim 5 Sep - 20:46

Je souris. Ce n'était pas rare que la pluie tombe sans crier gare près de la côté. Bien des personnes se faisaient avoir comme ça. Peu de monde venait sur nos terres. Tout simplement parce que nous possédions les océans et que nous étions la seule race à pouvoir plonger jusqu'aux tours sous-marines. On nous laissait relativement tranquille. Les autres préféraient se taper dessus entre eux, nous étions trop différents et trop à l'écart. Pas facile de tuer massivement un peuple qui vit majoritairement sous l'eau et dans des cités cachées. Alors une Paria qui voudrait nous faire du mal, ça ressemblait à une blague. Mais il ne fallait jamais avoir trop de certitudes.
Un sourire se dessina sur mon visage quand elle évoqua le danger qu'il y avait à se balader seule. Je pris l'un des coquillages, l'ouvrit de force et gobait l'intérieur. J'avais un sacré creux finalement.

-Et tu me préconise quoi ? Rester cachée chez moi ? Le danger est partout alors pourquoi s'enquiquiner à prendre des précautions inutiles ? Pourquoi toi tu ne restes pas cachée avec les autres Parias ? Et puis je ne suis pas si faible que tu le crois.
-

Je n'étais pas bardée de fer, je ne me montrais pas agressive et voila comment on me percevait: une brave gamine qui est un peu trop naïve. Je n'étais pas beaucoup plus jeune qu'elle mais elle agissait comme ma mère. Je savais que c'était plus un avantage pour moi d'être sous-estimée mais c'était vexant. Toute personne naissant dans ce monde en guerre apprenait à se battre, même si c'était pour se défendre simplement. Et ma technique d'esquive était imparable. On s'attendait rarement à voir sa victime vous glisser entre les doigts comme un filet d'eau vive et se mettre hors de portée en un salto.
Non ne j'avais pas peur, pas peur d'elle ni d'un autre, pas peur de me faire attaquer ni de me blesser. La mort me faisait peur dans ce qu'elle avait de fin à mes recherches. Pas dans un autre sens. Je m'étais promis de trouver une réponse à mes question et mourir si jeune aurait été faire défaut à ma promesse. C'était la seule raison pour laquelle la mort pouvait m'effrayer.

-Je pourrais appeler de l'aide et tu aurais beau fuir, on te rattraperait et tu passerais un sale moment. Mais ce n'est pas pour autant que tu restes cachée, n'est-ce pas ? Et je pourrais te tuer aussi facilement que toi tu pourrais le faire.-

Elle était bien différente de celui qui m'avait appris. Très très différente. Peut-être ne l'avait-elle jamais rencontré. Elle n'avait pas prit sa vie dans le même sens que lui. Elle ressemblait beaucoup aux autres races: méfiante, un peu imbue, plutôt agressive quand on y pensait. A croire qu'il était impossible de trouver des gens aimable sur cette fichue terre. En y pensant je poussais un soupir un peu déçu.
Je jetais un regard dehors: il faisait toujours sombre et la pluie ne faiblissait pas. Mes cheveux avaient séchés et par réflexe je passais ma main dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Sam 11 Sep - 10:07

Une réponse qui me plaisait et que j'aurai pu dire moi-même. Rester au village des Parias jusqu'à ce que la mort m'emporte m'aurait fait périr d'ennui, il n'y avait aucun doute là-dessus.
D'un geste, la Nerise se servit et je fis de même de mon côté mais plus lentement.
Le danger est partout... hahem, je suis pas entièrement d'accord. Les capitales des différentes races sont des endroits sûrs pour elles. Tormion est un endroit sûr pour les Xuhecors, Menria pour les Nerises... Tiens à y penser, je n'avais jamais mis les pieds dans la capitale des aquatiques. Mes rendez-vous avec les Anciens s'étaient toujours déroulés hors de l'eau. Oui, Silke avait raison. Les Nerises étaient le peuple le plus retiré et le plus secret d'Azeviel. Et ne pas se montrer faisait qu'on les oubliait presque.
Je pris le temps de déguster l'une de mes brochettes de crabes en écoutant ce qu'elle me disait. Les Nerises me rattraperaient, tiens donc? C'était de la bravache gratuite ça, non? J'avais déjà tué, en général plus pour une question de survie que pour des missions, et j'avais toujours pu m'enfuir. Mais bon, si ça la rassure de me dire ça... en tout cas, je ne suis pas plus impressionnée que ça.
Tiens, des menaces maintenant. Elle ne perd pas son temps. La question est de savoir si elle est vraiment sérieuse ou si elle dit ça pour se protéger ou me faire reculer devant une éventuelle idée d'attaque. Je la trouvais plutôt agressive pour quelqu'un qui s'était montrée amical jusqu'ici.
J'avalais un autre morceau de crabe. Dommage que je n'ai pas d'épices pour relever un peu le goût, mais malheureusement, poivre, sel et autre ne font pas partis des ingrédients indispensables pour un sac d'aventurier. En tout cas, le crabe fraîchement attrapé avait quand même un autre goût que ce qu'on trouvait dans les marchés. A chaque bouchée, je me sentais plus éveillée.

"Je n'avais pas l'intention de te froisser."

Et depuis quand "ne pas froisser" une personne pouvait m'inquiéter? C'était nouveau ça...
Ouais, bon, la vérité, c'est que j'étais plutôt lasse et je n'avais aucune envie de me lancer dans un débat avec cette jeunette. J'attaquais un coquillage d'un geste rapide. Ce n'était pas ce que je préférais comme alimentation mais bien cuit, ça pouvait passer.
Le silence s'abattit sur nous. Mais je n'avais pas l'intention de le briser pour cette fois. J'avais tenté une fois d'animer la conversation, et elle l'avait mal pris, je n'avais aucune envie de renouveler l'exploit.
Je tendis la main vers mon pistolet et vérifiait la poudre. Elle était déjà sèche. C'était un bon point de pris. Je le replaçais dans sa poche habituelle et m'aperçus au passage que mes vêtements étaient sec. Un autre bon point.



_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Dim 7 Nov - 14:34

-Mmmh...Du moment que tu ne fais pas la bêtise que font beaucoup d'autres... Les gens trop méfiants finissent toujours par se mettre eux même dans les ennuis à fore de faire du zèle. Si tu ne fais pas partie d'eux alors tant mieux.-

Je laissais le silence venir et s'installer à son aise. Je n'avais pas spécialement besoin de parler. Elle semblait aller mieux maintenant qu'elle était au chaud et au sec. Les habitants de la surface ont vraiment trop besoin de la chaleur. C'était, de mon point de vu, une tare plus qu'autre chose. La chaleur provient généralement d'une source d'énergie: soleil, flammes donc combustion, chaleur du à l'exercice physique... Et il leur fallait un équilibre entre sec et humide. Ni trop de l'un ni trop de l'autre. C'était compliquer. Moi je ne sentais pas vraiment le froid et l'humidité ambiante était un bien fait dont je ne pouvais pas me passer. Et c'était une chance car l'eau est partout: dans notre corps, dans les plantes et les animaux, dans le sol, dans le ciel... C'est plus simple de trouver un endroit froid et humide que chaud et sec.
Je remontais les genoux contre ma poitrine et je posais mon menton dessus. Je pris un coquillage que j'ouvrais et gobais rapidement. Super pique-nique ! Je posais alors les yeux sur ce que tenais Klyha. Et là, oh surprise ! Une arme à feu ! Je n'avais pas fais très attention jusque là mais j'aurai du: je n'avais jamais vu de vrai arme à feu jusque là. Il faut dire que sous l'eau on évite les armes qui ont besoin d'être préservées de l'humidité.

-Elle est belle ! Je n'en avait jamais vu avant. Où l'as-tu eu ? Ça fait longtemps que tu la possède ? Il y en a beaucoup à la surface des comme ça ?-

Depuis que j'en avais entendu parlé dans une histoire, j'étais fascinée par les armes à feu. On me les avait décrites un peu différemment de celle qu'avait Klyha mais je pouvais quand même en reconnaître une quand j'en voyais.
Revenir en haut Aller en bas
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Ven 19 Nov - 14:36

Alors que je glissais mon pistolet à sa place, la Nerise me surprit en me posant un nombre incroyable de questions dessus en à peine quelques secondes... Elle semblait très curieuse sur cet objet. Logique en même temps. Le peuple des Nerises n'avait que peu d'affinité avec tout ce qui était feu. Des armes comme la mienne n'avait aucune utilité pour eux. Leurs armes à distance étaient les arcs et les arbalètes, parfois bien plus efficaces que les pistolets ou les carabines. Rien que pour ré-armer mon pistolet, il me fallait bien 6 ou 7 secondes... contre maximum 3 pour un arc. Les armes à flèches et à carreaux sans bien plus encombrante que les armes à feu. Et c'est essentiellement pour cette raison que j'ai choisi des pistolets. Je n'ai le droit qu'à un coup. Mais si je vise bien, ma cible n'a aucune chance.

Je ressortis l'arme à feu pour que Silke puisse l'observer à loisir.

"Je l'ai acheté, il y a un moment."


Ouais, c'était l'une des rares choses que je n'avais pas volé. Mais j'avais eut besoin qu'un marchand compétente me renseigne sur les différentes armes de tir pour choisir celle qui me conviendrait le mieux. Lui acheter celle sur laquelle j'avais jeté mon dévolu me semblait être un remerciement correcte pour ses infos.

"Peu de personnes en ont."


Bizarrement, mais j'étais incapable de l'expliquer. Les riches s'en servaient comme arme décorative en les faisant orner de motifs dorés, incruster de pierres ou marqueter de bois précieux. D'autres utilisaient les carabines lors de chasses, histoire de faire leur petit effet avec une arme bruyante. Mais des mercenaires, comme moi, avec des armes à feu...

"Je pense que les arcs et les arbalètes sont d'avantage utilisés que les armes à feu."


Je désarmais l'arme, récupérant la balle au passage, puis la lui tendit:

"Tiens, prends la."


Je lui laissais découvrir le pistolet. Désarmé, elle ne risquait pas de se blesser avec, ni de me blesser.
Puis, je profitais de sa présence pour lui poser quelques questions sur les Nerises

"Comment est votre ville... Menria, je crois... Vous êtes les seuls à y aller... et à pouvoir y aller... J'ai toujours espéré pouvoir voir à quoi elle ressemblait..."


La seule fois où j'avais essayé en étant invisible, les guetteurs Nerises avait repéré mon passage grâce au déplacement d'eau que provoquait mon corps. J'avais du me sauver rapidement bombardée de flèches... Je n'avais jamais osé recommencer, et je n'avais rien vu de la ville sous-marine. A peine quelques lumières dans les profondeurs de l'eau.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Ven 19 Nov - 23:30

Je pris l'arme avec un sourire rayonnant quand elle me la tendit. C'était comme si Noël arrivait avant l'heure. J'en avait tellement entendu parler...Les armes à feu faisait presque partie de la légende dans la cité Nerise. En même temps, il est presque impossible de s'en servir chez nous alors ça se comprend.
Je tournais et retournais l'objet dans mes mains, le maniant avec précaution comme s'il allait se casser à chaque instant. Il était lourd, froid et sorte d'aura de puissance s'en dégageait, comme si l'arme elle-même vibrait doucement. J'imaginais facilement la détonation terrible qui devait retentir quand on tirait.
La question de Klyha me tira de ma contemplation et je lui souris joyeusement. Normal qu'elle n'ai jamais vu Menria, il fallait de sacré poumons pour pouvoir descendre là-bas et tout ce qui se déplaçait dans l'eau à 500 mètre autour de la ville était repéré, analysé puis chassé s'il le fallait. On n'entrait ou ne sortait de Menria qu'avec des Nerises.
Je ne sentais pas de malice dans sa voix, juste de la curiosité. Elle n'essayait pas de me soutirer des informations. Ca me faisais plaisir, rare étaient ceux qui s'intéressaient aux autres peuples pour autre chose que voler des territoires. C'est une une grande joie et beaucoup d'enthousiasme que je lui décrivis la ville sous-marine:

-C'est le bel endroit au monde. Menria est très grande, elle s'étale sur plusieurs plateaux rocheux, un peu comme les cultures en terrasse dans les montagnes. Il y a une grande faille à coté et dedans, des richesses qui nous permettent de vivre. C'est difficile d'accès mais avec des léviathans et une formation spéciale, on peut dénicher des choses incroyables dans cette faille. La ville est sous une bulle. Ou plutôt, chaque plateau est protégé par une sorte de bulle magique. On y entre et on y sort sans qu'elle ne se perce. A l'intérieur même de la ville, il fait sec et chaud parce que sous les plateaux rocheux passent des tonnes de galeries pleines d'eau bouillante. Il y a de la lave, très profond sous terre.
En ville, tout est fait en pierre blanche ou rose, du marbre ou du gré généralement. Les plantes sont très nombreuses, il y a des jardins un peu partout et c'est souvent que des plantes grimpantes débordent des balcons ou courent sur les murs et les colonnes. L'architecture est très simple: des formes géométriques, carré et triangle en général. On use et parfois on abuse des colonnes. Les portes sont généralement faites en corail mort renforcé.
Pour la lumière, nous avons des globes magique qui nous en fournissent un peu. On les trouvent dans la faille mais il n'y a pas de gros gisement. On les vend à la surface parfois. On utilise aussi les lampes à huile et des limaces de mer fluorescentes. On les enferment dans un bocal où on met des plantes spéciales et on scelle le bocal. C'est un micro éco-système qui n'a pas besoin de soin donc une fois qu'on en a un, on le garde aussi longtemps qu'on veut. Les rues sont pavées. Pour passée d'un plateau à un autre on peut nager ou emprunter des boyaux souterrains avec pas mal d'escaliers. Il à a beaucoup de systèmes de monte-charge. Tout est teinté de bleu, les poissons aiment vivre autour de la ville, ils ont de quoi manger. Tu aimerais beaucoup, j'en suis sure. L'atmosphère est très spéciale, très apaisante tout en étant impressionnante à cause des tonnes d'eau au-dessus de ta tête.-


Je pensais avoir fait une description plutôt correcte de la ville.
Je rendit son arme à la Paria avec un sourire de remerciement.

-Tu n'es jamais monté sur un léviathan ?-
Revenir en haut Aller en bas
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   Lun 20 Déc - 14:36

[hrp: Mea culpa, j'avais pas vu que tu avais répondu T_ T Milles excuses!]

La Nerise saisit l'arme et entreprit de l'observer sous toutes les coutures. Je ne pus m'empêcher de sourire devant son air ravi et curieux. Il était parfois si simple de faire plaisir aux gens... Ma première BA depuis... euh...
...
Bon, je ne me souviens même pas de la dernière BA que j'ai fait. En même temps, je n'avais jamais croisé un personnage comme Silke. Simple et entière.
Répondre à ma question semblait lui faire aussi plaisir que de manipuler mon pistolet. Et elle ne se priva pas d'entrer dans les détails. Je n'eus aucun mal à imaginer la merveilleuse cité sous-marine. Les plateaux et les bulles, la faille non loin. Les patrouilles à l'extérieur. Des bulles qui ne se perçaient pas...
Et dans Menria même des bâtiments en marbre... en MARBRE! Alors que cette pierre valait une fortune à la surface, eux, ils avaient des bâtiments communs entièrement faits dans ce matériaux. Tout simplement hallucinant! si les Xuhecros savaient, les pauvres! Eux qui sont si fier de leur carrière de marbre!
Des rues pavées, des lumières un peu partout, auréolées de bleu... ça devait vraiment être un lieu... magique...
Je savais que comme pour toute les cités majeures d'Azeviel, la connaissance et le savoir-faire qui permettait de bâtir des lieux pareil avaient disparu.
Comme beaucoup de choses dans ce monde.

Silke me tendit mon arme. Je la saisis et entrepris de la ré-armer. Ce pistolet m'avait sauvée la vie plus d'une fois, uniquement parce qu'il était constamment chargé. La Nerise me posa une question au sujet des Léviathans. Question qui me laissa totalement... muette pendant quelques secondes. Je la fixais un instant, puis secouais la tête.

"Non... je ne suis pas une Nerise. Je n'ai pu que voir ces créatures fantastiques... c'est tout..."

Je baissais les yeux sur mon pistolet. Je me souvins du seul Léviathan que javais vu... sa maîtresse avait bien failli me tuer... Je me souvenais des écailles nacrées brillantes sous la lumière du soleil dans des tons changeants de bleu et vert. J'en avais été éblouie.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La colère du ciel [ Klyha + qui veux ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azeviel :: Parcelle Teloiv (Centre-Sous) :: La petite mer et le banc de sable-