AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au détour d'une colline [pv Alwinel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Ven 9 Juil - 8:27

*Franchement, je vois pas ce qu'ils leur trouvent à ces collines. Elles sont immenses et c'est toujours la même chose d'aussi loin qu'on regarde. Une bosse, une autre, et encore une... *

Quand on y regarde à deux fois, c'est vrai que ces collines sont plutôt intéressantes au fond - vraiment au fond. Par exemple, leur particularité de devenir argenté la nuit... d'où ça pouvait bien venir? De l'herbe? Du soleil bleu? Ou d'autres choses? Plutôt une bonne question. Et comme je n'y connaissais pas grand-chose en herbes (je me débrouille plus avec les plantes connue pour empoisonner ou soigner, chacun ses choix) mais qui sait? Peut-être avaient-elles des propriétés remarquables mais méconnues.

Je songeais à tout cela plus pour m'occuper l'esprit que parce que ça m'intéressait. Quand on passe 70% de son temps à voyager d'un point à un autre, on a vite fini par remettre en question, ses choix, sa vie et l'intérêt de ces "balades". Perso, ça finirait par me faire broyer du noir tout ça. Du coup, je préférai m'intéresser au paysage. Bon, évidemment, j'étais déjà venu ici, et je m'étais déjà posée ses questions sur ces herbes.

Notant que le paysage devenait sombre, je levais la tête vers le ciel et vit que la nuit faisait son entrée. Je décidais alors de me trouver un coin pour m'arrêter avant de ne plus rien y voir. Cherchant entre les collines, je finis par trouver un vallon étroit où je pourrai m'installer.

Sachant que j'étais en territoire Aluïs, je fis un tout petit feu, prenant garde à la placer de manière à ce qu'il soit invisible depuis les hauteurs. Le bois sec que j'avais dans mon sac me permis de n'avoir presque pas de fumée. Bref, je devrais passer une nuit plutôt tranquille. Je sortis de mon sac des brochettes que j'avais dérobé à Anugès. Il faut bien manger, pas vrai? Et même si j'avais l'or pour payer, je doute que le marchand aurait vendu ses précieux mets à une Paria... Mieux vaut demander pardon que permission... en l'occurence je n'aurai demandé ni l'un, ni l'autre...

Je déballais mes brochettes et entrepris de les faire cuire tout doucement. J'avais conscience que l'odeur risquait d'attirer des créatures que je n'avais aucunement l'envie de voir, mais bon, je comptais sur le vallon étroit pour que les odeurs ne s'éparpillent pas vers les sommets. On verrait bien.

[hrp: Soirée barbecue! J'espère qu'on va se marrer!]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Ven 3 Sep - 19:39

Après le discours sur le manque de liberté, qu'Alwine avait débité sans reprendre son souffle, ses parents s'étaient mis à réfléchir à ses paroles.
Et au bout d'une semaine, ils avait fini par proposer quelque chose à leur fille:
Une excursion jusqu'aux Collines argentés avec en prime des premiers cours de vol !!
Infiniment heureuse, Alwine avait passé sa journée dehors à prévenir tout le monde qu'elle partait
"Découvrir le Monde !" comme elle le disait si bien.

A son retour chez elle, Alwine avait préparé son sac en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et était allée se coucher immédiatement.

-Je ne veux pas attendre trop longtemps, sinon je vais m'impatienter!! Alors je vais me coucher, on ne voit pas le temps qui passe quand on dort !!-


Avait-elle déclaré à ses parents.
Bien évidemment la jeune Aluïs ne s'endormi pas tout de suite. Elle était au comble de l'excitation, et n'en revenait toujours pas que ses parents aient accepté.
Au bout d'un moment la fatigue prit le dessus et Alwine s'endormie sur cette pensée.

Le lendemain, levée aux aurores, la jeune fille alla réveillé ses parents pour ensuite descendre précipitamment préparer le petit déjeuner.
Ils avaient fini par partir tranquillement deux heures plus tard que ce qu'Alwine avait espéré, ce qui finissait de l'agacer.

Ils marchèrent pendants plusieurs jours, s'arrêtant dans des villages pour la nuit.
Il se trouva qu'en fait les parents de la jeune fille revoyaient plusieurs amis que cette dernière ne connaissait pas.
Depuis qu'ils l'avaient eu, elle était le centre d'attention et ses parents n'avaient plus qu'envoyé des lettres de temps à autre, à leurs amis les plus éloignés.
Et ce qui les avait décidé à partir était bien de revoir de grands amis et surtout l'oncle d'Alwine, le frère de sa mère, qui était un des seul membres de la famille.
Cet oncle habitait dans un petit village aux bordures des collines argentés. C'était une occasion en or de faire d'une pierre, deux coups:
-Permettre à leur fille de voir ce lieu de merveille et de réaliser un de ses souhaits.
-Et voir ce frère qui leur avait tant manqué, et à qui ils avaient bon nombres de choses à dire.

Une petite semaine après leur départ, ils étaient arrivés à destination, mais Alwine s'était vite rendu-compte qu'elle devenait invisible et que son père ne lui enseignerais pas le vol avant un long moment.

Elle décida donc, de partir, une nuit, pour voir ces fameuses collines, qui, le disait-on, se recouvraient d'argent liquide la nuit.
Ses parents étant trop occupés, Alwine y alla seule, mais cette fois-ci, elle prépara un petit sac, en prévision, avec un gilet, des jumelles, quelques fruits et gourmandises, une carte de la région et pour finir le poignard que son grand-père lui avait offert.
S'éloignant à pas de loup, la jeune fille faussait compagnie à ses parents une deuxième fois.

Elle marcha pendant un moment, fascinée par cette nappe d'argent qui se trouvait sous ses pieds, s'éloigna assez pour ne plus voir les lumières du village et s'allongea dans l'herbe.

La nuit était magnifique, le ciel entièrement découvert, des myriades d'étoiles faisaient face à Alwine.
Toutes ces pierres précieuses décorant le ciel avec harmonie.
L'argent qui lui glissait entre les doigts, lui caressait les joues et dans lequel elle se lovait.
Tout se paysage, cette paix, cette beauté, cette...magie la rendaient ému.
Jamais elle n'aurait cru voir telle merveille au monde.
Et pourtant, la guerre faisait rage, les crimes s'enchainaient...

Avec un geste de la main Alwine chassa ces sombres pensées de son esprit.
C'est alors qu'elle crut sentir...

-Des saucisses grillées??? Mais...-

La jeune fille se releva, s'arrachant à sa contemplation, et se dirigea vers l'odeur.
L'odeur se fit plus forte et plus appétissante, quand, au creux des collines Alwine découvrit quelqu'un ayant allumé un feux.
Sans se méfier, la jeune fille s'approcha et lança d'une voix joyeuse:

-Bonsoir!! Drôle d'endroit pour faire griller de la viande, vous êtes perdues??-

Alwine ne pensa même pas que ça pouvait être un ennemie, quelqu'un qui aurait pu la kidnapper, la tuer...
Non, la jeune insouciante ne pensait pas à tous ça et elle approcha tranquillement, d'un pas léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Jeu 9 Sep - 10:40

Alors que mes saucisses grillaient tranquillement, j'entendis nettement le bruit de pas d'une personne qui se rapprochait... et sans aucune précaution... Je me reculais légèrement et sortit à moitié un poignard de ma botte. D'ici, le feu empêchait que je fasse une cible facile... et en revanche moi, j'avais comme un spot lumineux sur l'intrus. Je me préparais à lancer ma dague, quand soudain, j'entendis:

-Bonsoir!! Drôle d'endroit pour faire griller de la viande, vous êtes perdues??-

Ma cible apparut alors... Et j'eus la stupéfaction de voir une toute jeune... Aluïs, au vue de ces ailes. Elle avait l'air complétement inoffensive. Et seulement,... curieuse. J'ignorais ses paroles, préférant jouer la carte de la prudence.

"Tu es seule?"

Des fois que ces parents soient dans le coin, je risquais de finir moi-même sur un barbecue à la place de mes saucisses.
Je tendis l'oreille. Il n'y avait aucun bruit qui puisse indiquer qu'elle était accompagnée de près ou de loin. D'un autre côté, si ses parents planaient au-dessus de nos têtes, je ne pouvais pas les voir.
Mon poignard toujours dégainé, je l'observais. Oui, elle était jeune. Pas plus d'une centaine d'années je dirai. Et comme toute les jeunes filles de son âge, elle semblait un brin naïve. L'avais-je été un jour? Très probablement. Mais il s'agissait là encore, d'un souvenir perdu, et probablement pour toujours.

"Non. Je ne suis pas perdue."

*Je le suis rarement.*

"Tu as faim?"


Je lui désignais le barbecue du menton. Si elle voulait partager avec moi, ce n'était pas un problème. J'avais de quoi. Cela dit, j'étais toujours aussi méfiante.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Jeu 9 Sep - 20:02

Alwine se rendit compte de sa naïveté et de son imprudence lorsque la femme, elle n'avait pas encore deviné sa race, lui demanda si elle était seule.

-Oui, je suis seule.-

C'est vrai. Même cette adulte qui aurait pu planter son arme dans le coeur de la jeune Aluïs d'un seul lancer, se méfiait.
Au final ses parents avaient encore raison, elle été bien trop naïve.

Mais la chose était faite maintenant et elle ne pouvait rien faire pour changer la situation a part se promettre qu'elle serait plus prudente, et même ne pouvait l'aider.
Alwine fut attiré par un reflet et c'est a ce moment qu'elle aperçut l'arme de l'étrangère, sa lame reflétant les flammes. Elle eut alors un frisson et un léger mouvement de recul.

Alors, l'étrangère lui proposa de partager.

-Non, merci. J'ai déjà dîner pour tout dire.-

-Mais j'aimerais vous poser une question. Je ne sais pas si je peux me permettre mais...n'êtes-vous pas en territoire ennemi? N'est ce pas dangereux pour vous? Enfin, je ne dis pas que vous êtes sans défense mais...enfin...voila.-


Alwine n'était pas trop sure d'elle et se sentait particulièrement ridicule.
Elle porta sa main à son front et la fit glisser le long de son visage.
Elle se trouvait affligeante.

Sans prévenir elle s'assit simplement par terre et commença à parler.

-Je suis désolé. Venir pendant la nuit parlé à une étrangère alors qu'elle est sur le point de diner et qu'elle peut me tuer d'un instant à l'autre...Je suis pitoyable!!! Je ne sais pas ce qui m'arrive, quand je rencontre un étranger je ne peux m'empêcher de lui raconter...Ma vie.-

Elle marqua une pose, dirigeant son regard vers les beaux cheveux noir de la femme

-Excusez-moi. Je vous dérange.-

Alwine se releva doucement se trouvant de plus en plus nulle et s'apprêta à se retourner..mais elle n'y parvient pas. Elle été comme pétrifiée sur place.
Elle pensa d'abord à une force magique mais ensuite lui vint en tête l'idée qu'elle ne "voulait" pas vraiment partir.
La jeune fille s'était figé seule dans le sol. Aucune envie de partir. Aucune envie d'abandonner. Envie de découvrir. Envie de vivre sa vie pleinement.

Elle se trouvait en face de cette inconnue méfiante, ne pouvant partir, fuir ou bien même voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Mar 14 Sep - 11:52

Elle est seule?
J'en conclus qu'elle devait être suffisamment grande pour que ses parents la laissent sortir, à moins qu'elle ne se soit enfuie. Ou alors, elle était plus âgée qu'elle n'en avait l'air... à moins qu'elle soit particulièrement avancée et mature. Comme quoi, les possibilités ne manquaient pas.
L'Aluïs déclina mon invitation et souleva un point important concernant ma présence sur ces lieux. Il est vrai qu'il était très net que je ne faisais pas partie de la race des aluïs, par conséquent qui que je sois, j'étais forcément en territoire ennemi.
Je souris, plus à moi même que à elle.
J'allais lui répondre mais elle fut plus rapide que moi, et enchaîna aussitôt sur autre chose. Holà, mais qu'est-ce qu'elle disait? J'avais rarement entendue quelqu'un parler autant... Ah si... Luella faisait la même chose, parfois... mais plus pour détailler ses menaces que pour raconter sa vie...
Sans interlude, la jeune s'excuse et fit demi-tour. Je la regardais d'un œil taquin s'éloigner de quelques pas, s'arrêter, et ne plus savoir quoi faire. C'était étrange de se dire qu'un jour, j'avais sans doute été aussi naïve et curieuse que elle. Si je m'en été souvenue, j'aurai pu comprendre ce qu'elle ressentait et ce qu'elle semblait chercher. Elle voulait découvrir le monde, ses aventures, ses merveilles et ses dangers. Elle voulait sans doute savoir comment elle y prendrait part et qu'elle y serait son rôle. En fin de compte, elle se cherchait peut-être elle-même.
Je me raclais la gorge, brisant la silence qui s'était installé.

"Hum... puisque tu n'as apparemment pas envie de partir, tu pourrais venir t'asseoir, non?"


Je pris l'une de mes brochettes. Cuite à point. Parfait. Je mordis dedans tranquillement.

"Tu m'as demandé tout à l'heure si cet endroit n'était pas dangereux pour moi. Je répondrais que oui, il l'est, mais pas autant que ça."

J'avalais une nouvelle bouchée et lui désignais les collines qui nous entouraient.

"Regarde, observe. Je n'ai pas choisi de m'installer ici par hasard."

Puis je lui désignais mon campement.

"Ni de m'installer de cette façon par hasard."

Je la laissais méditer mes paroles, découvrir l'endroit où nous étions et comprendre pourquoi je m'étais installer ici et pas ailleurs. Elle avait l'air plutôt intelligente, elle devrait parvenir à faire ses déductions seule.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Khis
Chef des Parias - Rang 3
avatar

Messages : 47

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Dim 19 Sep - 23:49

Un observateur aérien aurait pu trouver amusant l'étrange symétrie qui s'opérait au sein des collines. Dans un étroit vallon, une jeune femme avait allumé un petit feu pour faire griller des saucisses. De l'autre côté d'une colline adjacente, une jeune femme s'était allongée dans l'herbe argentée, miroitante sous le soleil bleu. Et de l'autre côté encore, sur le versant d'une colline opposée, un jeune homme avait fait de même. Il avait marché toute la journée, et comptait juste se reposer quelques instants, avant de rechercher un endroit pour passer la nuit. Les deux êtres se trouvaient donc de chaque côté de deux collines entourant le petit feu central. Ils eurent la même réaction, au même moment, se redressant tout à coup à la perception d'une alléchante odeur.

Hum, ça sent la saucisse grillée !

Et tous deux s'étaient relevés, se dirigeant vers l'odeur. La jeune femme arriva en premier, tandis que l'homme rabattait la capuche de sa longue cape noire sur sa tête, enveloppé intégralement de ce voile discret. Approchant pas à pas, il entendit distinctement deux voix, deux femmes qui discutaient. Il s'approcha suffisamment pour entendre leur conversation, mais resta à couvert en attendant de voir s'il y avait du danger à se montrer à elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Mer 22 Sep - 19:56

Entendant la proposition de l'étrangère, Alwine relâcha les épaules. Elle était presque soulagé de l'entendre dire ça. C'était une raison pour rester non? Après tout c'est un peu une invitation.
La jeune fille fit donc volte-face et se rassit en face de l'étrangère.
Elle écouta attentivement ses réponses. Elle réfléchit. La femme qui se dressait en face d'elle attendait une réponse, une déduction, un raisonnement. Comme toujours, dans ces moment là, Alwine hésita à répondre. Elle avait peur de se tromper, de paraître ridicule. Réaction normale pour une fille de son âge.
Elle réfléchit encore et encore, se proposant à elle même, toutes les solutions possible et inimaginable.
Elle n'avait jamais rien fuit, ne s'était jamais trouver en territoire ennemie, juste en zone neutre, une fois.
Elle se souvint de sa rencontre sur la Parcelle isolée, se rappela l'endroit où campait son bienfaiteur, et finit par répondre d'une voix plus timide qu'elle ne l'aurait voulu:

-C'est un endroit calme, il n'y a pas grand monde, surtout de nuit, le camp est petit est assez discret et c'est l'odeur des saucisses qui m'a attiré et pas autre chose.
En plus l'endroit et beau mais ce n'est qu'un détail, enfin je suppose.-


Elle n'était pas vraiment sur de sa réponse, mais peut-être avait-elle raison.
Alors elle posa une question, simple, peut-être indiscrète:

-Avez-vous beaucoup voyagé?-

Alwine fixa sn regard dans celle qui lui faisait face. Elle plongea dans ses yeux mais ne découvrit pas grand chose. C'était une personne assez mystérieuse pour la jeune Aluïs, mais elle était presque sur d'une chose,c'est que la réponse à la question était oui.
Ses yeux se mirent à pétiller d'envie, phénomène qu'elle ne pouvais pas contrôler.
Elle se mit à rêver à plein de voyages extraordinaires !! Aux aventures, aux rencontres, au savoir !!!
Elle en avait envie, depuis toujours.
Pourtant ce n'était pas une guerrière, loin de là. Elle était encore jeune et n'avait personne pour l'accompagner.
Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était espérer.

Tout un coup, un mouvement attiré son regard, elle avait crut discerné une forme sombre se déplacer.
Elle ne savait pas si c'était l'effet de son imagination ou la vérité mais un peu effrayé, elle pointa du doigt le lieu de son (peut-être) "mirage".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Jeu 30 Sep - 18:11

J'écoutais la réponse de la jeune aluïs. Pas mal mais incomplet. En même temps, il est clair qu'elle n'a pas à se cacher quotidiennement. Et vu sa jeunesse, c'était plutôt rassurant. Tous les enfants d'Azeviel n'avait sûrement pas la chance de grandir à l'abri des horreurs de ce monde.
La jeune posa une question. Question qui me tira un petit sourire ironique. Le voyage, je ne connaissais que ça. Je n'étais pas du genre à me fixer quelque part de toute manière. J'avais déjà essayé, et je ne supportais pas ça.
Je ne supportais pas.
Je me demandais brusquement si c'était de rester à ne rien faire qui me rendait folle ou si ce n'était pas d'avantage la recherche de mon passé qui me forçait à bouger sans arrêt... peut-être dans l'espoir de reconnaître un lieu, un paysage. Pourtant je devais bien reconnaître que les endroits d'Azeviel que je n'avais pas exploré devenaient rares. Et toujours rien. Mon passé était toujours un voile obscure et jamais rien n'avait pu en soulever un coin. A force le voyage était devenu mon mode de vie.
J'allais répondre lorsque quelque chose attira mon regard, en même temps que celui de l'Aluïs - elle avait une bonne perception de ce qui l'entourait, un atout non négligeable. La jeune pointa son doigt dans la direction où j'avais cru voir une ombre moi aussi.
Je me redressais en m'éloignant légèrement du feu près duquel je faisais une cible facile et sortis mon pistolet. Si c'était un ennemi, fallait que je souhaite qu'il n'ait pas une arme à distance pointé sur moi. Pour n'importe qui, il était clair que j'étais plus dangereuse que l'aluïs. Je serai donc la première visée. Et il me voyait. Moi pas.
Dans les collines argentés, la probabilité que je rencontre une créature qui ne soit pas un Aluïs ou un paria était relativement faible. Si c'était un Paria, je n'avais rien à craindre. Si c'était un Aluïs... J'avais une chance de m'en tirer.
Toutes ces réflexions avaient défilées dans ma tête en à peine une seconde. Une autre s'écoula durant laquelle je plaçais l'Aluïs entre moi et mon potentiel agresseur. Si ce dernier était un Aluïs, il ne tirerait pas, par crainte de blesser l'enfant. Je n'en retirais guère de fierté, mais de nous deux, elle était celle qui avait le moins de risque de se faire abattre à vue par ici. Et si manque de pot, l'agresseur était d'une autre race, fallait espérer que la jeunesse d'Aluïs la préserverait.

"Qui est là?"


Pas le temps de développer une polémique et de toute manière ce n'était guère le moment.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Khis
Chef des Parias - Rang 3
avatar

Messages : 47

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Ven 1 Oct - 12:47

* Mince ! *

De toute évidence, il n'avait pas su se montrer suffisamment discret. Il maudit intérieurement ces herbes argentées et le soleil bleu qui s'y réverbérait, créant une luminosité suffisante pour que les deux femmes aient pu apercevoir son ombre se déplaçant près d'elles.
Il n'avait pas pu entendre suffisamment de paroles pour deviner quelles étaient leurs races, mais vu le territoire sur lequel il se trouvait, il s'agissait probablement d'Aluïs. Pourtant, la voix qui lui avait demandé qui était là ne lui semblait pas étrangère... Mais il n'arrivait pas à remettre un visage dessus, elle n'avait pas assez parlé.

Il ne comptait pas se montrer à découvert devant deux potentielles ennemies, ayant appris à se méfier encore plus des femmes que des hommes, et il réfléchissait à une manière de retarder son apparition. S'adossant à la colline, à couvert, il joignit ses mains devant lui, les leva vers le ciel et les écarta, formant un large cercle. De la fumée noire en jaillit et prit peu à peu forme, se transformant en un grand homme enveloppé dans une grande cape, un joli clone de lui-même mais en beaucoup plus imposant : il mesurait dans les deux mètres de haut et avait une forte carrure.

Il envoya son illusion à sa place, l'ombre vint se poster face aux deux femmes et s'avança lentement vers elles. Le visage de l'apparition n'était pas visible, la capuche rabattue sur toute la tête empêchait de distinguer le moindre trait.



[ hrp : si vous essayez de l'attaquer, vous me laisserez dire ce qu'il se passe ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Ven 1 Oct - 18:49

Visiblement, l'étrangère aussi avait remarqué quelque chose. Alwine la regarda se lever et s'éloigner légèrement.
La femme se plaça sur la droite de la jeune Aluïs, plaçant ainsi la fille entre elle est l'ombre suspecte.
Les battements de coeur d'Alwine commençaient à accélérer, elle ne savait que faire et la peur commençait à envahir son regard.
Elle n'avait jamais vécu ce genre de situation: face à un danger inconnu, inoffensive et apeurée.
Elle ne savait pas comment se placer, que faire, comment réagir et elle avait beau être effrayé, Alwine ressentait une espèce d'exaltation.
C'était très particulier et elle avait même du mal à retenir un léger sourire, qui commençait à pointer sur ses lèvres.

*Bon, ressaisis toi ! C'est pas le moment de te réjouir, pas vraiment !*

Lui souffla une petite voix à l'intérieure d'elle même.
Elle cligna plusieurs fois des yeux, comme pour sortir d'un rêve, et revint à la réalité.
Alwine vit l'ombre de l'étranger se dessiner plus clairement.
C'était un homme, grand, a la forte carrure, le genre d'homme fort et plein de muscles, prêt a se battre.

Alwine se redressa légèrement, posa un genou à terre et s'appuya dessus, elle ne voulais pas se relever entièrement, pour ne pas bloquer la femme étrangère.
Elle ouvrit doucement son sac et attrapa son poignard, en le laissant dissimulé dans le sac.
La jeune fille ne pas si il lui servirait à grand chose mais c'était une précaution de plus.

Ensuite, elle ferma les yeux et se concentra, elle voulait être prête à créer un bouclier d'air, son seul pouvoir, à tout moment pour la protéger elle est la femme étrangère.

Voila, maintenant elle était calme, petite jeune fille ne pouvant faire grand chose mais essayant tant bien que mal de réagir le mieux possible.
Une main sur son poignard, l'esprit concentré, elle se sentait prête à toute éventualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Lun 4 Oct - 10:31

Quelque chose bougea, puis quelqu'un apparut. Du genre géant mystérieux et pas bavard. Le feu l'éclairait à peine et sa capuche dissimulait ses traits, si bien qu'il était totalement impossible de savoir à quoi il ressemblait. A vue d'œil, il n'avait pas d'ailes, donc, ce ne devait pas être un Aluïs, mais même là, je n'avais guère de certitudes. La cape semblait suffisamment ample pour cacher une paire de d'aile.
Je notais également qu'il n'avait aucune arme dégainée. Ni arme à distance, ni arme de mêlée. Cela me dérangeait. Il devait être bien sûr de lui pour ne même pas prendre la peine de sortir une arme. Ou alors, il avait un pouvoir de défense ou d'attaque qui suffisait à répondre à n'importe quelle problème.
Mon pistolet pesait dans ma main. Il me suffisait de viser et de tirer pour me débarrasser de lui. Solution de facilité vous me direz. Mais tuer pour se défendre est une chose, abattre une personne froidement une autre. Et en l'occurence, l'encapuchonné ne s'était pas montré plus agressif que ça. Il restait bizarrement immobile. C'était plutôt étrange.
Prudente, je ne bougeais pas. Et lui non plus. Et il ne disait rien non plus. Peut-être évaluait-il quel danger nous représentions pour lui. Impossible de savoir.
Je finis pas dire:

"Que voulez-vous?"


On n'allait pas y passer la nuit non plus. J'avais des brochettes sur le feu moi. Et j'avais pas mangé depuis la veille, donc ma patience serait vite usée. Et le petit jeu de se fixer pendant une éternité ne nous apportait rien à l'un comme à l'autre. Si il était hostile, qu'il le dise clairement histoire que je l'abatte et qu'on en finisse. Si il l'était pas, qu'il se casse et puis voilà tout.
Pourquoi fallait-il que les gens compliquent toujours tout?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Khis
Chef des Parias - Rang 3
avatar

Messages : 47

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Mar 5 Oct - 18:16

Khis ne pouvait pas voir à travers les yeux de son illusion, aussi ne vit-il pas l'Aluïs farfouiller dans son sac, ni le pistolet de la Paria. Il entendit en revanche cette voix familière qui s'adressait à son illusion, lui demandant ce qu'il voulait...
L'ombre n'avança pas plus, en revanche Khis se concentra pour le faire parler. Une voix grave, presque sépulcrale, émana de l'encapuchonné, qui annonça :


Je suis le Gardien des collines argentées. Qui êtes-vous pour fouler ainsi mes terres ?

C'était la seule parade qu'avait trouvé l'illusionniste pour tenter d'apprendre les identités, races et buts des deux femmes, sans avoir à se montrer pour le moment. Il n'était pas du tout certain que cette mascarade fonctionnerait, mais ça valait le coup d'essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Ven 8 Oct - 18:23

Alwine essaya de décrypter les émotions de la femme étrangère, la jeune fille ne savait si elle avait peur, était agacé, ne savait quoi faire...
Elle opta pour les trois à la fois, elle eu un doute quand à la peur mais personne n'a jamais peur de rien, alors.

Elle entendit la question, elle entendit la réponse.

Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais la referma aussitôt.
Il y avait quelque chose qui n'allait pas dans les paroles de l'étranger, un gardien? Des collines?
Jamais on ne lui avait parlé de quelconque homme gardant les collines argentées.

C'était étrange, Alwine était bonne élève en cours, elle ne loupait jamais rien.
Ses parents l'aurait prévenue si il y avait eu quelqu'un ici, ils étaient trop protecteur pour la laisser ignorer ça.

Et puis c'était un territoire Aluïs, qu'il y ait des soldats, d'accord, mais un gardien mystérieux tout droit sorti de l'ombre?

Non décidément ça n'allait pas.
La jeune fille décida donc de se payer un peu de culot:

-Vous mentez, il n'y a pas de gardien des collines argentées. Je ne vois pas pourquoi nous aurions à répondre à votre question si vous n'y répondez pas vous même.-

Après son moment de courage elle commença à regretter son affront. Et si l'homme les attaquait? Et si elle l'avait trop énervé?
Comment les choses allaient se passer elle n'en savait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Sam 9 Oct - 9:46

Dès que le soit-disant gardien posa sa question, je commençais par hausser un sourcil. Il espérait vraiment me faire gober ça? J'avais un peu le sentiment soudain de faire partie d'une énorme farce dont moi et l'Aluïs étions les cibles.
J'allais lui faire remarquer que sa réponse était aussi improbable que impossible mais la jeune me doubla et déclara catégoriquement qu'il n'y avait aucun gardien dans les collines.
Je ricanais:

"C'est une Aluïs qui parle. Je pense qu'elle connaît bien son sujet."


La situation était de plus en plus cocasse. Cela faisait longtemps que je n'avais pas été confronté à une ombre qui racontait n'importe quoi. Et il pouvait s'agir de n'importe qui. Une créature qui avait trouvé refuge dans ces collines qui s'en était proclamé le gardien pour avoir un sentiment de domination. Ou un malheureux fou qui s'était inventé tout un monde imaginaire.
Je levais mon pistolet.

"Tu nous dis la vérité ou tu..."


Je m'interrompis brusquement, notant un détail particulièrement dérangeant. La silhouette se trouvait à la lisière du cercle de lumière que faisait le feu, et on pouvait clairement voir qu'elle ne projetait aucune ombre. Rien. Je me raidis un instant avant de réaliser. Une illusion? La personne ne voulait pas se montrer et projetait une illusion. Je ne connaissais qu'une personne capable de faire ça.

"Khis?... C'est toi?"


Cela pouvait aussi bien être un Pys qui s'aventurait dans les collines argentés qui avait le même pouvoir, mais au pire, le seul nom que je prononçais ne permettait pas d'en savoir plus sur la personne que ça : un nom.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Khis
Chef des Parias - Rang 3
avatar

Messages : 47

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Sam 9 Oct - 15:12

Bon. Bien évidemment, l'histoire du Gardien ne prit pas. La jeune voix affirma qu'il mentait, et la deuxième femme confirma qu'elle n'y croyait pas non plus.
Mais le but de l'illusionniste était atteint, grâce à une simple phrase prononcée par la deuxième voix :


"C'est une Aluïs qui parle."

Ce qui signifiait deux choses : premièrement, que la jeune voix était bien une Aluïs, et deuxièmement, que l'autre femme n'en était probablement pas une, sinon elle se serait inclue dans son affirmation.
Khis songea alors à se présenter sans sa cape, montrant ainsi ses petites ailes, afin de se faire passer pour un membre du peuple de l'air. Mais la deuxième femme chamboula tous ses plans. L'illusionniste fut surpris de l'entendre prononcer son nom. C'est alors que la mémoire lui revint, et qu'il la reconnut : Klyha, c'était Klyha, cette amnésique qu'il croisait de temps en temps au village des Parias.

Changement de plan : il farfouilla dans son sac pour récupérer son masque, qu'il s'empressa de mettre sur son visage. Aucun Paria ne connaissait son visage, ils le voyaient toujours avec ce masque beige neutre au front couvert de plumes vertes. Pendant qu'il l'enfilait, afin de faire diversion, il fit agir son illusion.
Les deux femmes virent le soi-disant Gardien se déformer et se dissoudre, se transformant en un panache de fumée noire. La fumée flotta dans les airs et se mit en mouvement, formant peu à peu un message noir devant elles :


GAGNE !

Puis la fumée se dissipa totalement. Alors Khis se montra, enfin prêt. Il sortit de sa cachette, se dévoilant aux deux femmes.
Petit pour un homme, il était, comme son illusion, enveloppé dans une cape noire, mais la capuche n'était pas sur sa tête. En revanche, tout son visage était donc recouvert par ce fameux masque, et ses mains étaient dissimulées dans des gants de cuir noir.
Il s'avança vers elles, d'une démarche très dansante, remuant jambes et mains avec grâce et légèreté. Puis il s'arrêta, à distance raisonnable, et demanda :


Comment as-tu deviné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Sam 9 Oct - 19:13

"Khis?... C'est toi?"

Visiblement, la femme connaissait cette individu.
Il devait être de sa race, mais Alwine ne savait toujours pas de quelle race elle était.
Elle plancha donc quelque seconde sur la question pendant que l'ombre se transformait.

La femme n'était pas Aluïs, ça c'était sur. Elle n'était pas Nérise, non plus.
L'homme, quand à lui, il pouvait être Pys, vu ce qu'il avait fait, ça devait être son pouvoir. Donc soit Pys...Soit Parias.
Bon, voila une bonne chose de faite.

Maintenant, devant la jeune Aluïs le mot
GAGNE!
apparaissait sans mal, les deux personnages qui entourait l'Aluïs se connaissaient.

Elle découvrit la véritable apparence du fameux Khis, enveloppé dans une même cape noire que son illusion, mais bien plus fin et petit. Il avait l'air de porter un masque aussi, mais la jeune fille ne le distingua pas très bien faute de lumière.
Décidément, il avait bien fait marché Alwine.
C'était la première fois qu'il lui arrivait ce genre de situation mais elle était ravie !!!
Elle se doutait bien qu'elle aurait put se faire tuer avant d'avoir dit quelque chose mais maintenant elle se délectait de la petite aventure qu'elle vivait.

Depuis ses deux sorties en solitaire elle avait eu beaucoup de chance, elle commençait à croire que la guerre qui opposait les races n'était qu'une grosse farce.
Mais elle effaça cette pensée en repensant au pistolet de la femme qui se trouvait dans son dos et aux images atroces qu'elle avait vu dans son école.
Non, ce n'était pas une farce, elle avait juste fait preuve d'une chance inouïe et rencontré les bonnes personnes, au bon moment.

La chance c'est ce qui lui avait sauvé la vie à plusieurs reprises, et elle comptait bien en profitait une dernière fois.

Avec ce soulagement, Alwine oublia son poignard et se rassit dans l'herbe d'argent, détendue.
Elle observa les deux personnes qui l'entouraient, le sourire aux lèvres.

Elle se souvint alors de ce qu'elle avait ramené comme fruits et sucreries et les sorties de son sac.
Peut-être que quelqu'un en voudrait.
Alwine se tourna vers la fece qui était derrière elle et, le sourire n'abandonnant pas ses lèvres, demanda:

-Je sais que je m'y connais pas beaucoup mais, les saucisses ne vont-elles par finirent carbonisées?-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Lun 11 Oct - 19:25

Je n'étais pas sûre de moi. Pourtant, la forme -bien une illusion donc- se dissipa aussitôt pour forme le mot "gagné" devant la jeune et moi. Khis avait toujours eut un certain goût pour la mise en scène. Il n'en ratait pas une pour se donner en spectacle. Et pour ma part, je trouvais ça particulièrement astucieux qu'il soit aussi doué pour la comédie. Sous ses airs d'excentrique, c'était une personne dure et fiable. Et plus que beaucoup d'autres. Je lui répondis:

"Ton illusion était dans le cercle de lumière."

Je savais qu'il comprendrait instantanément ce que je voulais dire. Pas besoin d'explication supplémentaire pour son esprit aiguisé. Je surpris au passage le batifolage de ses mains et répondit de même:

*Laisse tomber les menaces. Tu n'es pas doué pour ça.*

La jeune Aluïs prit alors la parole, soulevant un point intéressant. Je me retournais vivement et ôtais les saucisses d'au-dessus du feu en me brûlant les doigts au passage.

"Installez-vous" balancais-je à mes invités d'infortunes pendant que je finissais la bataille avec les saucisses que je déposais sur la seule assiette que je possédais dans mon paquetage.

Je m'assis alors à ma place initiale -le seul endroit d'où on pouvait voir les deux sentiers qui arrivaient à cet endroit, n'était-ce les buissons- et entrepris de faire passer les saucisses à l'ado et à Khis.

"Il serait peut-être temps que tu te présentes, non?"

Je m'adressais à l'Aluïs (forcément vu que l'autre je sais qui c'est)... et à Khis plus discrètement.

*Qu'est-ce qui t'amènes dans le coin?*

[hrp: Alwine, tu ne peux pas "entendre" la conversation en italique.^^]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Khis
Chef des Parias - Rang 3
avatar

Messages : 47

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Jeu 21 Oct - 18:24

[ hrp : désolé pour le retard ]


Khis avait au moins réussi à ne pas se faire massacrer d'emblée. En même temps il n'avait pas beaucoup de mérite, puisqu'il se retrouvait face à une femme qu'il connaissait, et une Aluïs qui semblait assez jeune, et naïve. En tout cas elle était pleine de joie de vivre et d'innocence, vu le sourire qu'elle leur adressa et la façon dont elle s'assit dans l'herbe.
L'illusionniste vint s'asseoir à son tour près du feu qui dégageait une odeur très agréable. Il se positionna entre les deux femmes, de manière à les avoir toutes deux dans son champ de vision.
Quand Klyha lui expliqua que son illusion était dans le cercle de lumière, il se frappa le front avec la paume de sa main en s'exclamant :


Mais bien sûr ! L'ombre !
Tu es trop fine observatrice pour moi.


Klyha lui demanda, via leur langage secret des signes, ce qu'il venait faire dans le coin. Il répondit avec ses mains, les agitant légèrement, selon leurs codes de communication.

Si je te dis que je me balade, me croiras-tu ?

Il était le spécialiste des réponses vagues et énigmatiques, il était rare de l'entendre répondre avec sérieux. C'était sa manière à lui de se protéger. Puis il dit à haute voix, après s'être passé la langue sur ses lèvres en regardant les saucisses qu'on lui tendait :


Je peux vraiment ? Je n'ai rien à faire griller, je n'ai que du jambon séché et des pommes, alors à moins qu'une expérience culinaire exotique vous tente, je ne pourrais rien donner en échange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Lun 25 Oct - 9:50

Alwine regarda l'homme s'assoir à leurs côtés et effectuer quelques gestes, qu'elle ne chercha pas à interpréter.
Quand la femme en face d'elle lui demanda de se présenter, la jeune Aluïs n'hésita pas une seule seconde:

-Oui, excusez moi. Je m'appelle Alwine Kesh. J'habite dans un village non loin de la Parcelle Isolée mais mes parents et moi sommes partis en voyage pour quelques semaines. Au départ, ils devaient m'apprendre plusieurs choses comme...-

La jeune fille se renfrogna un peu. Elle ne voulait pas parler d'une de ses plus grandes hontes. Elle ne savait pas voler, mais ça, les deux étrangers qui étaient là, avec elle, n'étaient pas obligé de le savoir.

-Comme manier mon poignard ou reconnaître les fruits, les baies...
Mais finalement, ils m'ont complètement oublié. Mes parents ne faisaient que voir des amis et parler longuement avec eux. Je suis devenu invisible.
Alors comme se soir mon père m'avait promit d'aller voir les collines et qu'il était trop absorbé par sa discussion pour le faire, j'ai décidé d'y aller toute seule.-


Elle fit une pause, observa ses deux auditeurs.

-J'ai conscience que je vous raconte...ma vie, et j'en suis désolé. Mais à chaque fois que je rencontre des étrangers c'est comme ça !-

Elle eu un sourire gêné, fit glisser l'argent de la colline entre ses doigts.
Au bout de quelques secondes d'hésitations et lança:

-Est ce que...l'un de vous deux pourrait me montrer les bases du maniement d'un poignard?
Je suis désolé si ma question parait un peu... étrange.-


Deuxième sourire gêné. Elle osa à peine lever les yeux vers les deux étrangers qui l'entouraient.
Ils devaient bien rire, ou alors la prendre pour une idiote.
Tant pis, au point ou elle en était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Mer 27 Oct - 13:43

*Je ne pourrai jamais croire que TOI, tu te balades. Ce serait comme si tu me disais que la paix existait.*

Et à voix haute:

"Profites-en. Je le proposerai pas deux fois."

Je déplaçais ma concentration sur la jeune Aluïs qui se présenta comme je le lui avais demandée. Alwine Kesh. Je notais son nom et gravais son visage dans ma mémoire. J'en aurai peut-être l'utilité un jour. de plus... un village non loin de la Parcelle Isolée... et qui soit en territoire Aluïs? La sujet méritait d'être approfondi... La jeune venait de ma donner une information de premier ordre sans le savoir... Encore de l'argent à se faire.

J'écoutais tout aussi attentivement la suite de son histoire. Elle semblait être en pleine recherche d'elle-même. J'avais l'impression qu'elle se testait, pour mieux se connaître. Mais j'avais peut-être ce sentiment parce que je m'étais moi-même longtemps cherchée... et finalement, elle avait osé s'aventurer seule, certes dans un territoire appartenant à sa race, mais seule quand même. Ce qui lui donnait un certain mérite.

"Le maniement d'un poignard... L'avantage d'un Aluïs, ce qu'il peut voler, et que donc, son attaque peut venir de presque n'importe où... la surprise résidant dans une attaque venant du ciel tu t'en doutes..."

Je m'interrompis:

"Servez-vous."

En je donnais l'exemple aussitôt en piquant une saucisse sr un pique en bois et je repris le fil de ce que j'expliquais.

"Comme tu as du le remarquer, ni Khis, ni moi n'avons d'ailes."

Ce qui impliquait une formation de base complétement incomplète pour une créature de sa race. Mais elle avait l'air dégourdie. Elle testerait peut-être d'elle-même les attaques depuis le ciel.

"Cela dit, Khis est un expert du poignard. Meilleur que moi, ça va sans dire..."


Sans me tourner vers l'intéressé, mais espérant de tout cœur qu'il me lorgnait avec un air absolument outré, je mordis dans ma saucisse.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Khis
Chef des Parias - Rang 3
avatar

Messages : 47

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Lun 1 Nov - 20:13

"Profites-en. Je le proposerai pas deux fois."

En ce cas, je ne le demanderai pas deux fois !

Ces mots dits, il sortit une dague de sa botte et s'en servit pour planter une saucisse qu'il commença à manger en écoutant Alwine parler. Pour pouvoir manger sans dévoiler l'intégralité de son visage, il releva le masque juste au dessus de sa bouche, la libérant sans montrer les traits les plus importants. Il mangea en silence, sans faire de remarques sur le blabla de l'Aluïs. Tout du moins, il n'en fit pas à voix haute. En revanche, il ne se priva pas de dire à Klyha, par l'intermédiaire de ses gestes :

Bon sang, qu'est-ce qu'elle cause !

Il écouta Klyha expliquer pourquoi elle ne pouvait lui apprendre à manier un poignard, puisque ni elle ni lui n'avaient d'ailes. Dans un mouvement instinctif, Khis bougea légèrement les épaules, comme pour vérifier que sa cape était toujours bien en place. Elle lui recouvrait toujours tout le corps, du coup jusqu'aux genoux, et surtout le dos. Pas de danger donc.
Par contre, il faillit s'étouffer avec une bouchée de saucisse lorsqu'il entendit Klyha annoncer qu'il était un expert du poignard. Il lui lança un regard assassin, et voulut lui parler secrètement, mais elle faisait exprès de ne pas le regarder. Il bouillonna intérieurement, songeant qu'elle lui payerait ça plus tard. Il n'avait aucune envie de montrer à une gamine moulin à paroles comment utiliser une arme pointue et tranchante.
Il se tourna donc vers l'Aluïs, feignit de finir une bouchée, et dit avec un sérieux très professionnel :


Hum, Klyha a raison, comme nous sommes cloués au sol nous ne pouvons pas t'apprendre le combat aérien, qui te serait sans doute le plus utile. D'ailleurs, je ne pense pas que le combat au poignard soit le plus approprié pour toi, le corps à corps ôterait tout l'intérêt du vol. Par contre, apprendre à manier des armes à distance, comme celle qu'a Klyha, serait beaucoup plus intéressant pour toi.

Intérieurement, le Paria jubilait.
* Je te renvois le bébé Klyha, hé hé. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Sam 6 Nov - 20:31

Plus les deux étrangers parlait du combat aérien plus Alwine se renfrognait.

*JE NE SAIS PAS VOLER ! JE NE SAIS PAS VOLER !!*

Se criait-elle intérieurement.

D'un autre côté, elle voyait bien que ceux-ci n'avaient pas vraiment envie de lui apprendre à manier une arme.
Ce qui semblait normal.
En une nuit cela risquait d'être un peu dur et puis il ne fallait pas oublier qu'ils été tous ennemis.
Apprendre à manier une arme à une ennemie veut dire un risque en plus, même si ce risque n'est pas très grand.

Alwine decada donc de changer de sujet et elle se leva avant de parler:

-Excusez-moi! Ce n'était pas très malin de vous demander ça. Je me rends compte que ce n'est pas vraiment le moment. J'apprendrais une autre fois.-

L'Aluïs regarda le ciel étoilé, qui les surplombait, en souriant. Puis elle se rendit compte qu'il fallait qu'elle rentre, retrouver son lit avant que ses parents ne s'en rendent compte!

-Savez vous depuis combien de temps nous sommes ici?-

Demanda-t-elle, pressé.
Elle tourna son visage vers celui de la dénommé Klyha. Personne mystérieuse à la longue chevelure noir.
Sa devait-être une femme pleine de secret et de voyage qu'Alwine aurait bien voulu connaître.
Khis aussi était mystérieux, ce masque sur son visage lui permettait de garder son identité secrète.
Lui aussi devait beaucoup voyager.

Sans les connaître, Alwine éprouvait une sorte d'admiration pour eux, comme pour tout les étrangers qu'elle rencontrait, la jeune fille s'exaltait de tant de courage et d'aventure.

Elle interrompit sa rêverie et annonça:

-Je suis désolé mais je dois rentrer.-



HRP: Désolé pour le retard, j'ai un peu tardé. ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Mer 10 Nov - 14:46

Une main sur le pic à saucisses, l'autre s'agita un instant pour Khis.

*Bien joué...*

Si j'avais eut le temps, j'aurai montré mon talent aux armes à distance en visant directement la saucisse du chef des parias. Cela l'aurait fait certainement beaucoup rire...
Malheureusement, la gamine interrompit illico notre joute verbale, devinant que de toute manière, on n'avait l'intention ni l'un ni l'autre de lui montrer quoi que ce soit. Finalement, elle était plutôt perspicace.
Puis brusquement, elle demanda depuis combien de temps nous étions ici et elle ajouta qu'elle devait partir, sans aucune explications. Puis je me rappelais qu'elle nous avait dit qu'elle voyageait avec ses parents. Si ils s'étaient aperçus de son absence, ils devaient être en train de la chercher partout, morts d'inquiétude.
Bah, j'allais pas pleurer sur leur sort. La gamine avait visiblement pas l'intention de rester une fillette obéissante longtemps. Elle avait visiblement besoin de bouger. Si ces parents ne prenaient pas la peine d'y faire attention, ils se réveilleraient un jour en découvrant qu'elle était partie pour de bon.

Je ne dis rien, et laissais la gamine partir. C'était son choix, sa vie, ça ne me regardait pas.

Seule avec Khis...

Je finis ma saucisse en silence.

"J'ai une info pour toi. La parcelle Isolée est tombée aux mains des fehorts après une magnifique bataille."

Pour autant que je sache, Khis aimait être au courant de ce qui se passait dans le monde de Azeviel. J'allais lui raconter l'histoire plus en détails, lorsque des hurlements retentirent.

*Merde*

D'autres leurs répondirent quelques secondes plus tard. Apparemment, des meutes de loups se rassemblaient.
Je n'étais pas inquiète plus que ça. Le feu devrait suffire à les tenir à distance normalement. Puis les loups ne s'attaquent aux bipèdes que si ils sont morts de faim. Et à cette période de l'année, le gibier abonde dans les collines.
De nouveaux hurlements retentirent, plus près cette fois. Ils venaient du côté opposé de là où avait disparu Alwine.
Tiens, je me suis trompée apparemment.

"Hum... je crois qu'ils en ont après nous."


Machinalement, je me levais, vérifiant que mes pistolets étaient chargés. Cependant, je refusais à me risquer de jeter une brassé de bois dans les flammes de mon feu. Certes, cela nous aurait peut-être aidé, mais les Aluïs risquaient également de nous tomber dessus. Je préférais les loups de loin.

Des ponts brillants apparurent en périphérie du cercle de lumière. Les loups étaient là. La disposition du camp ne leur permettraient pas de nous attaquer par derrière. Cependant, ils semblaient nombreux. Une vingtaine environ. La partie allait être serrée.



(HRP: je considère que ce rp a lieu après la prise de la tour en espérant que ça ne te dérange pas. Sinon, je change.^^)

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Khis
Chef des Parias - Rang 3
avatar

Messages : 47

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Ven 12 Nov - 12:45

Khis adressa un grand sourire à Klyha. La jeune fille prit congé aussi vite qu'elle leur avait demandé de l'aider... Elle était étrange. Mais elle était jeune, sans doute, et impatiente. Peut-être s'était-elle rendu soudain compte qu'il était dangereux de rester en compagnie de deux inconnus qui se connaissaient et qui pouvaient à tout moment se retourner contre elle. Ou peut-être avait-elle eu peur de rentrer par une nuit trop avancée. Ou peut-être que ses parents lui manquaient. Allez savoir !

En tout cas, Khis ne la retint pas plus, il ne tenait pas spécialement à ce qu'une gamine lui tienne la jambe toute la nuit. Il resta seul avec Klyha... Ils allaient enfin pouvoir parler librement. Elle lui apprit une nouvelle intéressante : les Fehorts avaient gagné la bataille pour la possession de la Parcelle Isolée. Khis avait entendu des rumeurs comme quoi les peuples s'affrontaient là-bas, mais il n'avait pas encore eu vent de l'issue du combat.
En reposant son pic à saucisse, il s'exclama :


Grand bien leur fasse !
Les Aluïs ne vont pas être contents... Mieux vaudrait ne pas s'éterni...


Il s'interrompit dans sa phrase à cause des hurlements des loups qui retentirent tout proches. Il suivit le mouvement de Klyha en se levant à son tour, et il sortit de ses bottes deux longues dagues effilées. Il recula contre les collines, faisant face aux loups qui ne pouvaient pas les contourner. Ils étaient nombreux, toute une meute... Pourquoi venaient-ils ainsi, si près des hommes, en pleine nuit ? Il n'était pas dans la nature de ces bêtes de s'en prendre sans raison à des humains. Sans les lâcher des yeux, il souffla à sa compagne d'infortune :

Si l'on peut éviter le combat, je préférerai. Des coups de feu pourraient attirer l'attention d'ennemis plus virulents et beaucoup plus dangereux. Nous ne sommes pas sur un bon territoire pour livrer bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   Lun 15 Nov - 14:31

Eviter le combat... Je jetais un oeil aux alentours. Je vis beaucoup de loups, mais aucune issue qui nous permettrait de nous échapper.

"Ben, si tu sais voler, je t'en prie. Pour ma part, je ne vais pas trop avoir le choix..."


Cela dit, il avait raison sur mes pistolets. Rapidement, je les rangeais et sortais mon épée à deux mains.

"Pour la discrétion, on va les faire à l'ancienne..."


Les loups s'approchaient. Comme je le craignais, le feu trop faible et leur nombre les rendaient téméraires. L'un d'eux pénétra dans le cercle de lumière. Si j'avais pu tirer, je l'aurai immédiatement abattu pour donner matière à réflexion aux autres. Mais en territoire ennemi, nous étions obligé de ne pas nous faire remarquer. Calmement, je fis tourner ma lame devant moi.
D'autres loups pénétrèrent le cercle. Bizarrement, ils avaient tendance à se rapprocher d'avantage de Khis que de moi, et je me demandais bien pourquoi. J'étais visible, autant que le chef des parias.
Un loup bondit sur Khis, puis un second et un troisième bondirent simultanément. Aucun ne m'attaqua. J'aurai pu profiter de l'aubaine pour m'enfuir peinarde, mais un vieux reste de solidarité me poussa à m'avancer à ses côtés. Dans un bond, ma lame s'abattit sur l'un des loups, lui transperçant la cage thoracique.
Ce simple geste suffirent à convaincre les autres loups que j'étais aussi bonne à attaquer que le chef des parias. Si nous convainquions les loups que les pertes qu'ils subiraient au sein de leur meute ne valaient pas notre mort, nous aurions une chance d'en réchapper.


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Au détour d'une colline [pv Alwinel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au détour d'une colline [pv Alwinel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azeviel :: Parcelle Teloiv (Centre-Sous) :: Les collines argentés.-