AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Perdue...[pv: Luella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Perdue...[pv: Luella]   Lun 21 Juin - 22:03

Et zutt... pour ne pas dire autre chose... mon atterrissage sur Teloiv m'avait conduite près du Bosquet Rouge, du moins je le supposais vu que pour le moment, je me trouvais dans une brume aussi épaisse que de la purée de pois - et encore, je suis sympa. Depuis plusieurs... minutes? heures? j'avançais à tâtons me fiant plus à mes autres sens qu'à ma vue. J'avais cherché à m'éloigner du bosquet, et donc de la brume, mais à présent, je n'étais plus certaine de la direction. Ma seule certitude, c'est que mes pieds touchaient le sol et que j'avançais. Après, je tournais peut-être en rond pour ce que j'en savais.
Soudain, une masse sombre surgit du brouillard. Ce ne pouvait être que le bosquet. Autant m'y réfugier un temps pour essayer de me repérer -ce serait pas un mal- et me remettre dans le bon chemin pour atteindre la ville des Aluïs. Puis à force de ne voir que du gris, j'avais l'impression d'être aveugle... sauf qu'un aveugle est dans le noir, pas dans le gris... bref...
La masse se rapprochait rapidement, et avec elle la certitude qu'il s'agissait bien d'arbres qui passaient peu à peu du gris aux couleurs chaudes de l'automne. Brun, rouge, jaune... Teintes joyeuses ou violentes selon les goûts.
En franchissant les derniers mètres qui me séparaient de l'orée du bois, le brouillard disparut brusquement laissant derrière moi une simple écharpe floue de brume et dévoilant le bois entièrement... ainsi que le ciel -où il n'y avait plus de nuages, bonne nouvelle!
Je pénétrais dans le bosquet. Comme toujours, il n'y avait pas un bruit d'oiseaux, d'insectes ou d'autres choses prouvant qu'un animal quelconque peuplait ce lieu. Bosquet éternellement figé à tout jamais dans l'automne et toute vie semblait être figée avec lui. Ce n'était pas l'endroit que je préférais dans Azeviel. Je m'y sentais oppressée, et observée à chaque instant. Simple illusion du à mon esprit paranoïaque sur les bords. Un bon point: j'en avais conscience.
Un rocher couvert de mousse me décida à me poser un moment. Et c'est sans hésitation que je laissais choir mon sac à mes pieds. M'appuyant contre le rocher, je me laissais glisser le long de ce dernier pour m'asseoir à même le sol couvert de feuilles mortes.
Le silence mortel de ce lieu m'enveloppa d'un seul coup. Par bravade, j'attrapais mon sac, et en sortis un objet fait de bout de bois attachés les uns aux autres et que l'on nomme communément une flûte de Pan. Je jouais quelques notes comme ça, juste pour briser le silence, pour défier ce bosquet hors du temps. J'entamais une mélodie courte mais que je connaissais bien. Je n'étais pas une excellent joueuse. Je ne sortais ma flute que pour mon plaisir. Mais c'était un passe-temps comme un autre.
Au bout d'un couplet, je crus soudainement entendre un bruit de feuilles qui craquait. Cela résonna à mes oreilles aussi fort qu'un coup de tonnerre à côté de m musique et je m'interrompis brusquement, mon pistolet à demi-tiré de sa gaine. Je cherchais à entendre à nouveau ce bruit insolite mais rien. Le silence avait repris sa place. Pourtant, j'étais presque... non, j'étais certaine, qu'il y avait quelqu'un avec moi, planqué non loin. Je ne pouvais pas le ou la voir ce qui était un sérieux désavantage, mais adossé au rocher comme je l'étais, l'attaque ne pouvait venir que d'un côté visible.
Finalement, je pris la parole d'une vois calme.

"Qui que vous soyez, montrez-vous."

Puis, j'attendis que la personne se montre ou m'attaque. Dans la dernière éventualité, j'étais prête à agir.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Mar 22 Juin - 1:09

Entre la purée de pois et le silence surnaturel du bosquet, je me demandais ce que j'aimais le moins. Le brouillard perturbait ma vue et mon ouïe: j'étais comme dans du coton et tout me semblait trop proche et trop assourdit. Et une fois dans le bosquet lui même, une sorte de poids sur ma poitrine, quelque chose comme une chape de plomb sur mes épaules. Je sens mon souffle s'accélérer et mon oreille se tendre pour percevoir un son. En vain. Il va bien falloir que je m'y fasse. Pas un souffle d'air ne vient faire bruisser les feuilles, pas un mouvement dans les branches, pas une trille d'oiseau. J'avais l'impression soudaine d'être devenue sourde. Pourtant mes pas dans les feuilles produisaient un chuchotement qui semblait être un cri dans cette forêt hors du temps. Un frisson remonta le long de mon échine et d'un coup d'aile je me retrouvais perchée sur une branche. Je me sentais mieux ici, protégée par le feuillage et avec une vue d'ensemble sur le sol. Je me mettais en route, passant d'un arbre à l'autre d'un coup d'aile, atténuant le plus possible mon bruit, comme si j'étais effrayée de troubler le silence de ces lieux.
On m'avait envoyée ici pour chercher, tenez-vous bien, une mousse. Oui oui, une mousse. Un végétal mou, un peu gluant, vert et humide. Ca pousse en général sur les rochers. Et bien celle-là, elle avait la particularité d'être aussi rouge que le sang. On l'appelait d'ailleurs l'Eponge des Morts car sa teinte sombre et son aspect spongieux faisait penser à une éponge avec laquelle on aurait lavé le sang d'un mort. Outre son aspect peu engageant, cette mousse avait des vertus curatives: elle soignait à merveille les maux d'articulation. Ne rigolez pas, quand mémé a mal au dos, elle devient terrible. Comme je n'avais rien à faire, elle a trouvé bon de m'envoyer chercher son lichen dans une zone neutre réputé mystérieuse et dangereuse, entre autre parce qu'on ne sait pas qui on va croiser. Et tout ça parce que mémé ne VEUT pas acheter quand sa petite fille surentraînée peut aller lui en chercher gratuitement et fraîche de surcroit. Je n'ai pas eu courage de lui dire non à ma mamie et voila comment je m'étais retrouvée à crapahuter dans les arbres.
Fort heureusement pour moi, je ne tardais pas à dénicher le trésor dont j'étais venu m'enquérir. Devant moi un arbre mort couvert de cette plante. Avec un grand sourire, je descendis de mon arbre et raclais de grandes bandes de mousse avec mon cimeterre. Je fourrais le tout dans une besace que j'avais prit soin d'emporter avec moi. Lame au fourreau, j'allais faire demi-tour, direction maison douillette quand un son infime me fit dresser l'oreille. Quelques notes discrète montaient dans l'air stagnant et moi, avide de savoir d'où pouvait venir ce son, je m'élançais à travers bois. Avec une extrême prudence, je grimpais dans un arbre une fois le son de la flûte reconnu. J'évoluais parmi les branches pendant un moment avant de tomber sur une femme qui tenait une flûte de Pan. Le doute n'était plus permit, c'était elle qui perçait le silence du Bosquet Rouge. Avec un sourire, je m'assis sur la branche, une jambe dans le vide et écoutais. C'était assez joli, très épuré et plutôt sautillant comme air. Malheureusement pour moi, en bougeant légèrement pour être plus à mon aise, je fis bruisser les feuilles de l'arbre et la musique cessa. Je n'eus pas à attendre longtemps pour entendre une voix s'élever:

"Qui que vous soyez, montrez-vous."

Avec un sourire en coin, je remarquais intérieurement que si la voix était agréable à entendre, elle était moins jolie que la mienne (quelle chance d'être née d'une mère chanteuse et Aluïs qui plus est). J'inspirais doucement et chantais le refrain que venais de jouer l'inconnue à la note près. J'ai l'oreille très musicale, atout indispensable si je veux pouvoir moduler les ondes sonores. Ma voix claire ne tremblait pas et mon chant monta comme était montée la mélodie de la flûte, brisant le silence du bois. Une fois ma petite prestation achevée, plutôt fière de ma performance, je descendis d'un bond de ma branche. Je préférais ne pas sortir mon arme, j'avais remarqué son révolver et je ne voulais pas risquer de me faire trouer la peau au premier coup d'oeil: aujourd'hui, je faisais cueillette de mousse pour mémé, le taf c'était pour plus tard.
Un sourire malin comme il m'en vient souvent aux lèvres, je jaugeais la jeune femme: elle n'était clairement pas Aluïs aussi dégringolait-elle dans l'échelle de mon estime. Elle ne portait pas d'oreilles hors-norme, avait tous ses doigts et pas de palmes. Elle résistait bien à la lumière du jour sans protection apparente...Je ne voyais plus qu'une seule possibilité:

-Une Paria.-

Bon, peut être un brin hautain comme ton mais c'était plus fort que moi: aussi douée soit-elle pour jouer de la flute, elle n'en restait pas moins le fruit d'une union contre-nature. J'étais curieuse de savoir quels sangs elle portait en elle. Je ne pouvais concevoir qu'elle puisse avoir des ancêtres Aluïs mais des Fehorts, peut-être.

-Vous vous déplacez toujours en groupe à ce que l'on dit...Tes amis sont-ils si discrets que je ne puisse les percevoir ou erres-tu seule dans cette zone hors du temps ?-

Campée sur mes jambes, une main sur la hanche et l'autre tout près de la poignée de mon cimeterre, j'arborais un petit sourire confiant et un brin méprisant que je réservais aux autres races et aux crétins. J'avais du mal à saisir comment on pouvait accepter de vivre en dehors de toute communauté, sans honneur et sans terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Mer 23 Juin - 13:24

Alors que j'attendais, toujours sur la défensive, un chant monta provenant des arbres. Aux premières notes, je reocnnus la mélodie que je venais de jouer... en version améliorée. Moyen pratique de se montrer sympathique dès le début. Je reconnus sans peine que la voix était remarquablement belle et sonnante comme du cristal.
Toujours est-il que ce chant me permis sans mal de savoir où la nouvelle venue se situait, si bien que je ne patientais plus à l'aveuglette. Puis la musique se tue et la créature apparut. Venant des arbres, j'attendais une Fehort ou une Aluïs. Quand une paire d'ailes blanche emplit ma vue, la question ne se posa plus. Une Aluïs. Une de ces créatures qui ressemblent à des anges ou à des démoins et qui habitent la cité des nuages. Je notais que les couleurs de son physique s'accordaient parfaitement avec ce bois et retient un sourire sarcastique.

-Une Paria.

Han, tout de suite un ton méprisant... C'est fou ce que le respect se perd quand on est en présence de créatures qu'on juge inférieurs et/ou hostiles. Toutefois, je ne relevais pas. Mon pistolet était toujours dégainé, et au vue de la distance qui nous séparait, j'aurai le temps de la blesser -ou de la tuer si j'avais de la chance- avant qu'elle m'atteigne.

-Vous vous déplacez toujours en groupe à ce que l'on dit...Tes amis sont-ils si discrets que je ne puisse les percevoir ou erres-tu seule dans cette zone hors du temps ?-

Elle protégeait ses arrières en essayant d'en savoir plus... savoir que j'étais seule lui conférait un atout. Si elle parvenait à me tuer, personne n'en saurait jamais rien. Et de mon côté, je ne savais pas non plus si elle était seule ou accompagnée. Néanmoins, je pensais fortement à la première option. Sinon, pourquoi les autres n'étaient pas venus l'aider à se foutre de moi?

"Comme "on dit", les parias se déplacent en groupe..."

Je fis un sourire mi-figue, mi-raisin.

"Et que tu ne puisses pas les voir ne signifie pas nécessairement qu'ils ne sont pas là..."

Tiesn, prends cette info et étouffes-toi avec. Si elle avait des potes cachés, c'est maintenant qu'ils allaient réagir en se déplaçant pour tenter de savoir si il y avai réellement d'autres parias ou pas. Je tendis l'oreille vers le néant des bruits de la forêt et seul le silence me répondit. pas un craquement de branche, pas de bruissement de feuillages ou de claquement d'ailes. Cela renforça mon avis qu'elle était seule. Un contre un.

"N'est-ce pas risqué pour une Aluïs de s'aventurer sur un territoire qui ne lui appartient pas et seule qui plus est..."

Pas que savoir la réponse m'intéressait en fait. Je me fichais de cette créature. Elle était peut-^tre à la recherche de la tour du Bosquet Rouge... Dans ce cas je lui souhaitais bonne chance. Ou pas en fait.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Ven 25 Juin - 21:12

[HJ: mon perso sait se faire aimer des autres Cool je sens que je vais me prendre des claques tout le temps, a part par les Aluïs xD)

Finalement, elle n'était peut-être pas si bêbête que je le pensais. Elle réussi à me répondre sans rien m'apprendre
et nous en étions toujours au même point. ce que ça peut être agaçant les ennemis futés, ça vous complique la tâche, on s'énerve et ça finit par des traces de sang qui ne partent pas au lavage. Personnellement, je veux bien vénérer la personne qui inventera le savon décolleur de sang parce que récurer un tissu pendant des heures pour qu'il finisse de toute façon avec un halo rougeâtre, bof. Avec un sourire amusé mais un brin admiratif, je hochais la tête comme pour approuver sa démarche. Il sont peu nombreux ceux qui vous trouvent des infos fantômes. La question me tira un petit rire. Je gardais mon attitude alanguie mais la main toujours dans la périphérie de la poignée de mon arme.

-Parce que je suis seule d'après toi ?-

Je ne tentais pas un vrai coup de bluff, juste d'insinuer le doute. Ca m'importais peu qu'elle sache que je sois seule, je n'étais pas vraiment venue pour tailler des steaks alors ça ne servait à rien de menacer plus que nécessaire. D'accord, elle était née sous l'étoile Parias et rien que pour ça, elle méritait peut-être la délivrance que la mort lui apporterai...Mais aujourd'hui non, et pas de ma main, à moins qu'elle ne fasse l'erreur d'attaquer.

-Cessons les faux semblant, je suis seule. Je ne suis pas Pys pour faire croire à ce qui n'existe pas. Et si tu veux tout savoir, je suis en course - je soulevais le rabat de ma sacoche pour montrer toute la mousse qu'il y avait dedans. - Et pour ta gouverne, ce territoire ne t'appartiens pas non plus alors tu es autant en danger que moi et pourtant, tu es bien là toi aussi. Alors soit nous sommes deux inconscientes, soit nous aimons simplement prendre des risques...-

Une info fit tilt dans ma tête: les parias n'ont aucune terre, ils sont partout en territoire étranger et hostile. Un sourire en coin, mi navré mi hautain étira mes lèvres:

-Mais c'est vrai que pour toi, le monde entier est risqué. Etre chassé de partout, vivre dans la crainte comme les souris, n'avoir rien... Quels sangs coulent dans tes veines ? Qui sont les fous qui t'ont donné le jour pour mettre une Mélangée de plus sur les terres que les 5 Grands se disputent ?-

Je dois l'avouer, j'étais curieuse. Je ne rencontrais jamais de Mélangé dans mes voyages ou rarement mais ils étaient souvent mort, les gardes les ayant surprit en train de voler en général. Alors en avoir une en face de moi, c'était à la fois dégoutant, car le mélange de deux races me parais contre-nature au possible et donc leur fruit ne peut être que contre-nature également, et en même temps c'était fascinant par le peu de choses que l'on savait d'eux. Ils vivaient en groupe caché avec une sorte de capitale quelque part dans les terres neutres. Personne n'avait jamais réussi à la trouver, les enfants semi-Pys devant protéger les lieux de leurs pouvoirs. Mais peu importait, ils étaient si peu nombreux comparé aux autres races qu'ils ne valaient pas la peine d'être pourchassés. Et ils n'étaient pas plus dangereux que d'autres. Mis à part cela, c'était le mystère. Parfois certains se faisaient employer pour telle ou telle mission, leurs pouvoirs aidant. Mais la plupart évitaient de croiser les 5 grandes races.

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Dim 27 Juin - 22:05

-Parce que je suis seule d'après toi ?-

Ben ouai, t'es seule. Comme tu dois te douter que je le suis également. Le seul avantage qu'on avait à faire planer un doute, c'était de faire planer un doute justement.

-Cessons les faux semblant, je suis seule. Je ne suis pas Pys pour faire croire à ce qui n'existe pas. Et si tu veux tout savoir, je suis en course.

De un, je me fiche éperdument de ta vie. De deux, merci pour les infos. J'ignorais que les soldats Aluïs pouvaient être délégué pour des tâches aussi idiote et ingrate que "faire une course"... et en solo en prime. c'était la cerise sur la gâteau.

-Et pour ta gouverne, ce territoire ne t'appartiens pas non plus alors tu es autant en danger que moi et pourtant, tu es bien là toi aussi. Alors soit nous sommes deux inconscientes, soit nous aimons simplement prendre des risques...-

*Marrant ce que tu viens de dire... Je croyais que tu avais vu que j'étais une paria...*


-Mais c'est vrai que pour toi, le monde entier est risqué. Etre chassé de partout, vivre dans la crainte comme les souris, n'avoir rien... Quels sangs coulent dans tes veines ? Qui sont les fous qui t'ont donné le jour pour mettre une Mélangée de plus sur les terres que les 5 Grands se disputent ?-

Le monde entier...C'est très exagéré... disons, 95% seulement... Quand à vivre dans la crainte... Si j'étais craintive, je serai dans le village des parias avec les autres. Pas ici, seule. Finalement, elle réfléchissait moins que ce que je pensais. quand à n'avoir rien... Si elle savait à quel point les races "pures" étaient versatiles... Dès qu'on pouvait leur apprendre quelque chose sur leurs ennemis, elles étaient prête à fermer les yeux sur ma non-race et même à verser un gros pactole pour s'approprier l'information désirée... Touchante naïveté...
Brusquement, je tiltais:

"Cinq grands? Est-ce qu'une Aluïs viendrait de mettre à voix haute les Fehorts, les Nerises, Les Pys, Les Xuhecors et les Aluïs sur un pied d'égalité?"

Moi qui avait toujours vue chaque race se considérer comme largement supérieure à toutes les autres et 2 fois largement supérieure par rapport aux Parias... j'avais envie de lui éclater de rire au nez! Elle devait pas être condamné à mort pour se genre de blasphème? Et moi également pour avoir entendu le-dit blasphème? Finalement, heureusement que nous étions seules...
Finalement, cette conversation m'amusait. Elle était plutôt intéressante... et elle pourrait peut-être servir un jour.. si jamais j'avais une info à vendre à son peuple d'emplumés.
Revenant aux infos qu'elle m'avait donné et vu qu'elle avait tapoté sa sacoche, elle pouvait aussi bien aller chercher quelque chose que dépêcher une missive. Seulement, je connaissais suffisamment la géographie pour savoir que vers la Bosquet Rouge, il n'y avait pas de population Aluïs. Donc, elle cherchait quelque chose dans le bois même. Après, ça pouvait être n'importe quoi, pour n'importe qui.
Néanmoins, je connaissais la plupart des territoires neutres comme ma poche -sauf les plus dangereux où je ne m'étais jamais aventuré- donc je pouvais peut-être l'aider... si elle avait de quoi payer évidemment...

"Tu cherches quoi?" dis-je.

J'avais conscience de changer radicalement mon fusil d'épaule mais si elle me répondait, j'allais peut-être partager un morceau de ma misérable existence avec sa sublime vie dans une aventure commune.


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Dim 27 Juin - 23:56

"Cinq grands? Est-ce qu'une Aluïs viendrait de mettre à voix haute les Fehorts, les Nerises, Les Pys, Les Xuhecors et les Aluïs sur un pied d'égalité?"

Je restais deux secondes sans répondre tant ses paroles me paraissaient absurdes. Se rendait-elle compte de ce qu'elle était en train de dire ? Moi, capitaine de la section d'élite Aluïs, héroïne du peuple depuis la prise de la tour Fehort, elle pensait que je mettais les peuples sur un pieds d'égalité ? Un rire me secoua, puis un second et finalement de partis d'un fou-rire presque incontrôlable quand elle me demanda ce que je cherchais. Non mais elle se prenait vraiment pour quelqu'un en plus de dire des inepties ! Incroyable ce que les Rejetés peuvent être imbus d'eux même alors qu'ils ne sont que la lie de ce monde.
Quand finalement je reprenais le contrôle de mon souffle, je la regardais avec un air compatissant,comme un adulte regarde un enfant qui vient de dire une idiotie hilarante sans le savoir. Une main sur le ventre, l'autre posée sur le pommeau de mon arme (on est jamais trop prudent, je ne baisse jamais ma garde entièrement.) je la corrigeais d'un ton condescendant:

-Non, non non non, tu n'as rien comprit. Mais c'est normal, comment pourrais-tu comprendre...Je n'ai pas mis mon peuple au même niveau que tous ces incapables. J'ai mis notre honte au même niveau, ce qui est différent. Car nous sommes tous honteux d'avoir engendré des êtres comme vous, les Parias. J'admets que même le noble peuple de l'air a aussi quelque brebis galeuse qui ont forniquées avec les autres races mais la perfection n'est qu'un idéal, même si nous en somme la plus proche image. Tous les 5 ont des membres qui ont perdu la raison dans l'amour ou qui ont été assez faible pour ne pas donner la mort au fruit d'un viol. Mais il est évident que ni les fils du feux, ni ceux de l'eau, ni ceux de la terre et encore moins ceux des rêves sont à la hauteur des Aluïs. Mais il est bien compréhensible qu'un être tel que toi, qui n'a eu aucune éducation envers une partie, ne peut pas comprendre certains discours. Pour cette fois je pardonne mais tâche de ne plus commettre l'erreur en ma présence ou je te fend le crâne pour ton insolence envers une personne qui devrait être ton maître.-

J'avais encore du mal à percuter qu'elle ai pus prendre mes paroles pour une mise à niveau de toutes les races. Oui, je reconnaissais le talent de certaines races dans certains domaines comme des les Xuhercors pour les arts de la forge et du combats, les Fehorts pour leur talents d'agriculteur et de pépiniériste ou les Nerises pour leur remarquables engins aquatiques dont nous tentions de nous inspirer. Mais de là à les mettre sur le même plan que nous, il y avait un gouffre. Cependant, nous étions tous loger à la même enseigne quand aux Parias que nous avions engendré. Les violeurs Aluïs, je leur en voulais pour avoir donné notre sang à n'importe qui mais c'étaient ceux que je blâmais le moins car la virilité d'un soldat est une chose qui m'est inconnu étant une femme mais l'on m'a expliqué que parfois, l'acte est un symbole de force. Personnellement je trouve ça stupide, bas et primaire mais c''est une affaire d'homme. Les secondes sur ma liste étaient les femmes Aluïs qui n'avaient pas été assez prudentes, qui s'étaient faites violer et qui en plus gardaient leur enfant. Fallait-il être stupide au plus haut degré pour accepter la semence d'un être inférieur en soit et pire encore, conserver le fruit de cette semence ! Il était pourtant possible de tuer le mal dans l'oeuf et notre médecine était assez avancée pour permettre cela sans mettre la malheureuse en danger. Certaines l'avaient fait et elles étaient en général plutôt admirer pour leur clairvoyance. Quand aux derniers, les pires de tous, ceux qui n'avaient aucune excuse, c'était ceux qui tombaient stupidement amoureux. Mais comment était-il possible de tomber amoureux d'un Fehort ou d'un Pys ? Il fallait avoir un sérieux problème à mon avis. quoi qu'il en soit, certains et certaines étaient tombé dans le piège et étaient aussi déshonorés que leur progéniture. Mais pour en revenir à sa dernière question, je la regardais droit dans les yeux avec un air plus sérieux et dit d'un ton cassant:

-Ca ne te regarde pas, que je sache.-

J'avais une sainte horreur qu'on mette son sale petit nez dans mes affaires. Si j'avais voulu étaler toute ma vie devant elle, je l'aurais fait de mon plein gré. Si j'avais décidé de lui dire que j'étais en course, c'était que j'estimais l'information sans importance. Mais visiblement, ça l'avait intrigué. Si c'était si important à ses yeux, c'est qu'il y avait quelque chose de louche.
Et puis entre nous, je n'allais quand même pas lui dire que ma mémé adorablement tyrannique m'avais sortit de mon fauteuil à coups de pieds aux fesses pour me faire cueillir la mousse que j'avais du racler sur un tronc, tout ça parce qu'elle ne voulait pas aller s'en acheter (la radine). Ca faisait pas sérieux, je perdais ma fierté à tout jamais et ça ne collait pas du tout avec mon laïus sur la grandeur du peuple ailé.

-Et toi, qu'est ce que tu fais là ? Tu es venu te perdre dans le silence pour oublier quelque chose ?-

Je trouvais cet endroit parfais pour oublier, moi. Rien de mieux que l'angoisse d'une forêt hors du temps pour vous faire oublier les chagrins d'amour, les soucis du boulot et les ennuis de la vie quotidienne.

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Jeu 1 Juil - 9:16

Je la regardais rire sans bouger d'un pouce... Elle avait baissé sa garde a demi et j'aurai facilement pu la tuer, là, tout de suite. Histoire d'en finir et de passer à autre chose. J'écoutais attentivement son explication... Ma conclusion fut qu'avec un bon avocat et en restant sur cette défense, elle avait une petite chance de s'en sortir avec juste une peine disciplinaire... Vers la fin, je décrochais... j'avais entendu ça mainte fois "oui, on est les plus fort, les supérieurs et patati et patata" Elle était au courant que les 5 races "pures" tenaient exactement le même discours? au début, je m'étais vraiment demandé quelle race était la plus forte. Puis finalement, j'en étais venue à les mettre tous à égalité. Chacun a ses atouts et ses inconvénients.
Je choisis de hocher bêtement la tête dans le genre "explication accepté". Après tout, continuer dans ce débat, c'était idiot et je connaissais la rengaine par coeur.

*Toujours pareil...*

Puis elle me remballa violemment à la question que j'avais posé. Pas croyable cette fille! La minute d'avant elle commençait à me déballer sa vie, et maintenant, elle se repliait comme un escargot dans sa coquille...
L'image d'une escargot avec des ailes s'imposa à moi et je souris intérieurement.

-Et toi, qu'est ce que tu fais là ? Tu es venu te perdre dans le silence pour oublier quelque chose ?-

Je secouais la tête avant de répondre.

"Non pas."

Je ne la lâchais pas du regard. Elle avait l'air d'être une bonne combattante et je devais m'en méfier. Je poursuivis.

"Je suis venue vendre l'emplacement d'une tour neutre..."

Je lui souris à-demi, l'air de rien.
Ce que je n'avais pas dit, c'est que cette tour était particulièrement difficile d'accès, puisqu'elle était invisible...du moins en certaine période. Je l'avais découverte par hasard il y avait un moment, mais j'avais tenue à aller me poser quelques jours avant de divulguer l'information. D'ailleurs, j'avais pas encore décidé à qui je passerai l'info...

"Mais comme tu n'as sûrement pas sur toi la somme qui pourrait me l'acheter, je vais poursuivre mon chemin, hun?"

Je fis mine de me retirer. J'avais beau être une paria, si elle était pour la domination Aluïs, elle ne pouvait qu'être intéressée..

[hrp: si ça ne te dérange pas, je profite de notre rp pour lancer un début possible de quête.^^ Si tu veux pas, je change la fin de mon post, y'a pas de soucis.]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Jeu 1 Juil - 20:20

[hj: non non, parfait c'est juste que...Y a pas beaucoup de membres Aluïs alors ca sera surement des PNJ les membres majoritaires de l'expedition :p mais moi ça me va très bien.]

Je m'attendais à presque tout, sauf à ça. Au début, je cru qu'elle plaisantait. Mais quelque chose dans sa voix me faisait douter. Et si elle avait vraiment trouver une tour neutre ? Les Parias se promenaient généralement sur les terres neutres à cause du danger que représentaient les autres races. Ils préféraient en général les monstres aux autres. Alors pourquoi pas ? Si les Tours neutres étaient neutres, c'était bien parce qu'elles étaient introuvables ou dans un endroit trop hostile. Mais si quelqu'un connaissait l'emplacement de l'une d'elle, ça facilitait grandement la tâche. D'autant que pour avoir récolté l'info, ou au moins la détentrice de l'info, j'aurais le privilège d'aller jeter moi même un oeil...Et si la mission était un succès, mon nom resterai gravé à jamais dans les livres de mon peuple. Mon égo frétilla d'intérêt, je devais l'admettre, mais peu de gens refuserait d'entrer dans l'histoire de son peuple, surtout des personnes aimant autant que moi leur patrie. D'un coup d'aile, je me plaçais devant elle et lui fis signe de s'arrêter.

-Attend attend beauté, tu as dis quoi ? Une Tour neutre ? Celle de quel territoire exactement ? Moi, je n'ai pas de quoi m'offrir une deuxième arme, alors acheter une information, tu penses bien...Mais le Magea est plus riche que Midas. Pour cette information, si elle s'avère exacte, il te couvrira d'or.-

Un sourire se dessina sur mon visage, un sourire amusé et signe que j'avais bien compris ce qu'elle voulait:

-Mais ça, tu le sais déjà. Il est vrai que les Parias se mettent parfois au service des races contre des récompenses. Je pense à l'information qui nous a permit de prendre la Tour Fehort par exemple. Je n'ai pas eu accès à l'identité de l'informateur mais grâce à elle ou lui, j'ai pu prendre la Tour avec mes combattants... Si tu es de la même trempe que l'informateur qui nous a dernièrement guidé, alors ta récompense sera immense, tu l'imagines bien.-

Peut-être fabulait-elle, peut-être pas. Ce n'était pas à moi d'en décider, même si la curiosité me dévorait. J'avais du mal à m'imaginer la naissance d'une autre Tour sur les cartes, une Tour pour laquelle les combats éclateraient. Si elle décidait de garder l'information pour elle et de la vendre à quelqu'un d'autre, je ne pouvais courir le risque qu'elle aille en faire part à une autre race. Je serai dans l'obligation de la tuer, même si avoir trouver une Tour disait qu'elle était très bonne dans son domaine. Si en revanche elle acceptait d'en faire part aux Aluïs, elle gagnerait mon respect (ce qui n'est pas rien quand on sait que je ne respect que certains combattants) et si j'avais l'honneur de prendre cette nouvelle Tour, je me mettrai à sa disposition pour lui rendre le service qu'elle voudrait. Avoir un membre d'une race comme débiteur, c'est quelque chose quand on ne fait pas partie de ladite race. Mais une information aussi gigantesque méritait récompense, même si je me doutais que l'or l'intéressait beaucoup plus.

-A qui comptes-tu vendre ton info ? Tu es consciente que si tu vas la crier aux autres races, je ne peux vraiment pas te laisser partir...N'est-ce pas ? Si tu m'as dis que tu détenais une information de grande valeur, c'est bien que tu fais une proposition au peuple Aluïs ? Tu ne semble pas assez bête pour vouloir simplement me narguer.-

Ca, c'était une évidence. Je ne savais pas si elle était particulièrement maligne, mais il fallait être un sacré crétin pour agiter des informations sous le nez de quelqu'un avant de lui dire qu'elle est pour un autre. Et elle n'avait pas l'air crétine à ce point...Mais sait-on jamais, mieux vaut poser la question.

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Ven 2 Juil - 22:01

J'avais à peine fait quelques pas que le pigeon - en l'occurrence la pigeonne- se posa face à moi pour me retenir. Riez pas, si ça avait été une Nerise, j'aurai dit que le poisson venait de mordre à l'hameçon. Mais là, c'était un truc à plumes. Donc une pigeonne. Ou un dindon. J'ai rien contre le dindons.
Comme je m'y attendais, elle me proposait d'aller voir le Magea. Je l'avais déjà rencontré, mais lui ne m'avait jamais vu. Je lui avait révélé l'information sur les Fehorts en étant invisible. Il avait laissé une bourse sur la table avant de partir, bourse qui se trouvait désormais dans mon sac et que je n'avais toujours pas dépensé -pour mon plus grand désespoir.
Je me retrouvais donc face à l'Aluïs et je devais résister pour ne pas user de mon pouvoir et la planter là. Mais bon, puisque je m'étais lancée, autant poursuivre.

- Je suis consciente des risques, sympa de t'inquiéter pour moi.

Je savais pertinemment qu'elle n'en avait rien à faire de moi en réalité, mais j'avais pas pu m'empêcher de lui lancer cette petite pique en affichant un sourire narquois. Je repris rapidement un air sérieux.

- C'est bien une proposition que je te fais. Mais je ne compte pas aller voir le Magea et je n'ai pas envie que l'on sache que l'info vienne de moi...

Je marquais une pause en hésitant.

-Nous sommes toutes les deux gagnantes. Je préserve mon anonymat, et toi, tu te couvres de gloire pour rapporter cette information. Comme tu l'as dit, le Magea couvrira d'or l'informateur... Si c'est toi, tu seras riches pour le restant de ta vie.


A nouveau, je la laissais digérer ce que je venais de lui dire. Elle devait se douter que j'allais pas lui donner l'info gratos, aussi, c'était le moment de lui dire ce que je voulais d'elle.

- Évidemment, je ne tiens pas à donner une information aussi importante pour rien. Mais c'est quelque chose de simple et à ta porté.

Booonnnnn... allez, le coup final...

- Je veux que tu me promettes de ne jamais engager de combat contre moi, et de ne jamais chercher à me nuir de quelque manière que ce fut.

Avec une petite chance, notre prochaine rencontre serait de meilleurs augures. Liée par son serment, on pourrait peut-être discuter tranquillement sans que ce soit une guerre rangée.

*On peut toujours rêver*

Je ne la lâchais pas des yeux.

"A prendre ou à laisser..."

A priori, une promesse pareil ne devrait pas lui nuire. Mais bon, elle voudrait peut-être pas. Dans ce cas, j'auria plus qu'à la planter sur place.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Mer 7 Juil - 17:03

Ça me semblait tellement simple et j'avais tellement à y gagner que c'était suspect. Elle ne gagnerait ni gloire ni fortune, simplement un adversaire en moins...C'était peut-être un bien précieux pour quelqu'un qui n'est pas grand chose et qui peut se faire tuer n'importe quand ? Mais ça me paraissait un peu trop facile. Je croisais les bras et la regardais droit dans les yeux. Elle avait l'air sincère, elle voulait vraiment de cette promesse.

-Ça me semble un peu simple comme marché. J'ai tout à y gagner et toi, peu de choses en sommes. Dois-je en déduire que ton information est fausse ou alors y a-t-il une raison spéciale au fait que tu veilles que je tienne ta promesse bizarre ?-


Nous n'étions pas amies et elle me demandait tranquillement de ne jamais l'attaquer ni de lui faire du mal par la suite. L'or, j'en avais déjà assez, je ne voulais pas devenir riche plus que nécessaire. La gloire, je me contenterais de celle que la prise de la Tour pourrait m'apporter mais pourquoi pas...Elle voulait rester dans l'ombre ? Vraiment, elle était étrange celle là. Elle pourrait demander la protection des Aluïs en échange d'une telle information mais elle préférai rester en retrait et ne pas se faire connaitre... En même temps, si elle vendait ses informations aux autres peuples, c'était normal qu'elle ne veuille pas que l'on cris son nom sur tous les toits. Si en plus elle était associée à nous, elle se ferait trouer la peau en moins de deux.

-Sur le principe, ton deal me plais. J'ai tout à y gagner, mon peuple aussi. Toi tu t'achètes, peut-être pas une alliée mais au moins un cessez-le-feu. Ca me semble bien pauvre comme récompense pour la localisation d'une Tour. De plus, rien ne m'assures que tu feras de même. Comment respecter ma parole et en même temps me défendre si tu décides de m'attaquer ? Tu te doutes bien que si cela implique que je doive rester sans rien faire contre toi pendant que tu fais du mal à ceux que j'aime ou à moi même, il va m'être difficile d'accepter, même si la proposition est très intéressante. Je suis donc prête à accepter mais si tu m'éclaire sur tous ces points.-

Il allait de soi que si l'information se révélait fausse, je me ferais une joie de la traquer et de lui trancher la gorge de mes propres mains, l'accord devenant caduque. Elle me promettait une Tour en échange d'une attitude pacifique mais si Tour il n'y avait pas, je n'avais plus à respecter mon contrat. J'étais à peu près certaine qu'elle en avait conscience mais je préférais garder cela en tête pour lui rappeler, des fois que son cerveau fasse l'impasse sur ce détail minime.

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Mer 7 Juil - 17:42

Méfiante. Un bon point pour elle. Si elle avait accepté tout de go, je me serai dit que c'était une sacrée idiote.
Je hochais la tête lentement. Les points qu'elle évoquait étaient justes et j'avais des réponses à lui fournir. Calmement, je repoussais une de mes longues mèches qui avait cru bon de glisser le long de mon visage.

"Je n'aurai aucun intérêt à te révéler la tour pour te tuer ensuite. Autant livrer duel immédiatement, ce sera plus simple. De plus, je ne peux pas nuire à des personnes que tu aimes puisque que je ne sais pas qui sont ces personnes. Et je ne pourrai pas les retrouver puisque je ne sais rien de toi."

Elle avait du y penser de son côté. Mais elle préférait peut-être que je le dise moi-même. Histoire de voir si on était sur la même longueur d'onde. Mais de toute manière, quel intérêt j'aurai à pourrir la vie de sa famille? Ou de lui donner l'info pour la tuer derrière?
Je réfléchis à un moyen de la rassurer.

"J'ai une proposition. Nous scellerons notre deal à l'aide d'une chaîne de promesse. Je promettrai de te révéler l'info et de te laisser partir en toute sécurité, et tu jureras de ne jamais me nuire en paroles ou en actes."

C'était le seul moyen que je voyais pour nous rassurer l'une comme l'autre. de toute manière, je n'atais pas assez folle pour me fier uniquement à sa parole. C'était une Aluïs, je n'étais qu'une paria, et sans une chaîne, elle ne verrait peut-être aucun intérêt à respecter son serment. Je n'oubliais pas que nos étions ennemi. Mais à défaut de gagner une alliée, je pouvais ne pas me faire d'elle une ennemi. Elle serait neutre.

"C'est à prendre ou à laisser."

Je la scrutais. je sentais le doute en elle. J'avoue que cette situation me faisait sourire. il était plutôt rare que j'ai la main mise sur une conversation avec l'une des races "pures". Généralement, j'étais traitée comme de la merde, mais détenir des informations, c'est détenir le pouvoir et obtenir le respect... J'avais eut le temps de m'en apercevoir...

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Mer 7 Juil - 18:34

C'était bizarre comme accord mais ca tenait plutôt bien debout et je ne perdais rien à accepter de ne pas lui faire de mal. Avec une chaîne de promesse, j'étais sure qu'elle me donnerai les bonnes informations, au risque de perdre sa main. C'était donc une vraie proposition. Je pouvais dire que j'avais de la chance.
Je hochais la tête en signe d'assentiment.

-Ça me parait bien. C'est bizarre, mais c'est bien. Il me faudra cependant ton nom, si tu veux que jamais je ne te fasse du mal par la parole. De ton côté, sache que c'est à Luella que tu fais ta promesse.-

Je tendis la main droite. Pour une info de cette envergure, j'étais prête à lui accorder non seulement la vie mais aussi le respect due à une personne ayant découvert une Tour. Elle était peut-être meilleure que son sang ne le disait. Je la vit sortir une chaine aux maillons fins et brillants. Elle colla sa main contre la mienne et entoura nos doigts et nos poignets du lien magique. J'avais déjà vu des gens se retrouver sans main. C'était assez handicapant mais ils avaient été assez bête pour briser un lien en même temps. Je me fit la promesse de ne jamais oublier. Une fois attachée l'une à l'autre, je prononçais ma promesse:

-Je promet de ne jamais te nuire que cela soit par mes mots ou par mes gestes, Klyha.-

Je venais de sceller mon destin envers elle: plus jamais je ne pourrais atteindre à sa vie ou à sa liberté sans risquer de perdre ma main. Mais c'était peu de choses pour ce que j'allais recevoir. Et il m'étais plus facile de faire cette promesse à une Parias qu'à un autre. Les 4 autres races étaient mes ennemis, sans aucun doute possible. Mais les Parias, ils n'étaient vraiment les ennemis de personne. Nous leur faisions payer le prix de leurs incursions chez nous et nous les traitions aussi mal que les autres dans les zones neutres mais ce n'était pas de la haine envers eux, plutôt du mépris ou du dégout. La pureté du sang est une chose à laquelle nous tenons beaucoup. Pourtant, ce pacte allait peut-être avec des répercutions sur ma vision de ce peuple minoritaire. Il fallait reconnaitre qu'ils survivaient malgré tout et nous étaient d'une grande utilité parfois. Bouc émissaire de toutes les races, ils ne leur livraient pourtant pas la guerre. Les Parias était un sujet intéressant qui méritait désormais mon attention.

[hj: je me suis permis de faire comme si tu m'avais donné ton prénom, comme ça je peux promettre =) merci pour ce Rp]

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   Mer 7 Juil - 19:19

Comme elle prononçait sa promesse, la chaîne se resserra sur nos poignets. C'était mon tour. Tranquillement, je dis à mon tour:

"Je promet de te révéler l'emplacement de la Tour Gardienne et de te laisser quitter cet endroit saine et sauve."

La chaîne se serra et se fondit dans nos poignets sans un bruit, laissant brièvement une marque argenté avant de s'effacer complétement. ça y est, nous étions liée l'une à l'autre. Tenir mon serment n'allait me prendre qu'une minute. Alors que elle, elle devrait le tenir tout au long de sa vie... ou de la mienne. Le serment s'éteindrait avec l'une de nos deux vies.
Nos deux poignets se séparèrent. Il était temps.

"La Tour se trouve sur la parcelle isolée. Sur la plus haute colline...à l'Est."

Puis, je la saluais de la main et me penchais pour récupérer tes affaires.

"A ta place, je ne traînerai pas pour aller donner cette info à tes supérieurs."

Puis tranquillement je m'éloignais, mon sac sur l'épaule songeant que j'avais été une véritable peste avec cette pauvre Aluïs... Si cette tour était au sommet d'une colline, pourquoi personne ne l'avait vu jusqu'à maintenant?
La réponse était simple. La tour était invisible. Et seul l'utilisation de mon pouvoir non loin d'elle m'avait permis de la découvrir. Un pur hasard. Mais ce la, l'Aluïs ne le savait pas. Et j'avais rempli ma part du marché...
Je disparus à la vue de Luella dans les sous-bois.
Mais je n'allais pas bien loin. Devenant invisible, je revins vers la clairière par un autre côté. Luella était toujours là. Elle semblait absorber chaque bride de l'information que je lui avais donné pour ne pas en oublier une miette, le visage tourné vers l'endroit où j'avais disparu.
Au bout de quelques secondes, elle se remit en marche pour sortir de la clairière en sautant d'arbres en arbres. Je courais pour tenir le rythme, consciente que si elle regardait vers le bas, elle pourrait voir ma silhouette. Mais la chance était avec moi et elle n'en fit rien.
Nous sortîmes du bosquet pour atterrir dans le brouillard. Là, elle poursuivit à pied. Voler dans cette purée de pois n'aurait pas été prudent je le conçois et ça arrangeais mes affaires. Je lui collais aux basques. Je ne devais surtout pas la perdre. Le chemin jusqu'à Anugès était long et j'allais devoir suivre son rythme tout en restant invisible. Pas facile. Mais je pouvais le faire, je pouvais réussir.

[RP Clos ]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Perdue...[pv: Luella]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Perdue...[pv: Luella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azeviel :: Parcelle Teloiv (Centre-Sous) :: Le Bosquet Rouge-