AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est la rentréééééée !! [Swan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: C'est la rentréééééée !! [Swan ]   Ven 20 Mai - 18:44

Aujourd'hui était un jour spécial car aujourd'hui c'était le jour du recrutement des nouveaux élèves de l'école militaire. L’Académie des Armes organisait chaque année une semaine d'épreuves et de tests pour tous les jeunes Aluïs qui souhaitent faire une carrière militaire. Les nouveaux étaient âgés de 12 à 15 ans et devaient être préparés car seuls les meilleurs entraient à l'école des armes. Et s'engageaient jusqu'à leur 23 ans au moins. Certains, les meilleurs des meilleurs, étaient recrutés en cours de route par la branche d'Elite mais jamais avant 19 ans.
Et cette année j'étais parmi les évaluateurs d'entrée. En temps normal c'était mon recruteur qui allait évaluer les futurs soldats mais étant partit en mission cette année, il m'avait fait parvenir un courrier pour me confier son poste. C'est donc le sourire aux lèvres que j'avais pris le chemin de la sortit d'Anugès. L'Académie était située dans un endroit caché dans les Trois Pics et non dans la cité même. Le but était de couper les étudiants du luxe et des distractions de la ville. Il fallait donc sortir de la ville pour aller passer et faire passer les examens d'entrée.

Je passais entre les gardes à l'entrée de la ville et leur présentait mon laisser-passer. Comme j'en reconnu un, je lui demandais des nouvelles. Il faisait partit des quelques soldats qui avaient déjà participé à l'une de mes missions. Nous échangeâmes quelques ragots, je lui souhaitais une bonne journée et je m'avançait sur la large piste de décollage. La ville flottante était munie de nombreuses portes et chacune avait sa piste d'atterrissage/décollage. C'était une large plate-forme circulaire qui pouvait accueillir une cinquantaine de personnes. Je m'avançais jusqu'au bord et je regardais en bas: plusieurs dizaines de mètres plus bas se dressaient les pics nus de la montagnes. Puis la végétation commençait à reprendre ses droits sur les roches des pentes escarpées. Le vent était froid est violent, chassant mes cheveux de mon visage. C'était ça, la sensation de liberté: être en ciel et terre, en équilibre au-dessus du vide, avoir le choix de plonger ou de rester en place. La sensation grisante du vent qui s'engouffre tout autour de soi... Je basculais lentement en avant, tout mon poids m'entraînant vers le vide. Une seconde plus tard je tombais dans le vide. La terre se précipitais à ma rencontre, le tissu de ma robe claquait autour de mes jambes et je sentait le vent s'engouffrer entre mes plumes.
En une demi-seconde j'ouvris largement mes ailes. Le vent y entra avec violence et ma course fut arrêtée nette. Je redressais ma trajectoire, et dans une courbe élégante, je remontais droit vers les nuages. Une fois revenue au niveau d'Anugès, je bifurquais au nord. Les vallons et les combes défilaient sous moi pendant que je slalomais entre les pointes rocheuses. Il me fallut une petite demi-heure avant de voir les remparts de l'Académie des Armes: la construction était gigantesque, accrochée à la paroi rocheuse, imprenable. Des tours, des murs épais, des créneaux, des donjons... Une véritable forteresse. Je vis arriver de nombreux autre Aluïs: des élèves déjà scolarisés, en uniforme, des futurs élèves avec leurs parents, des professeurs... J'étais une des seule militaire confirmée.

Je me posais dans la cour pavée. De nombreuses tentes étaient plantées en allées bien faites, il y avait un ring, une large estrade et de nombreux râteliers. Je passais entre les tentes jusqu'à une tout au bout d'une allée, plus haute et plus colorée que les autres: la tente des organisateurs et juges. Je repoussais un pan de la tente et découvrit une large table avec, autour, la plupart des membres du jury. Je saluais tout le monde et pris un siège. J'avais encore un quart d'heure avant l'inauguration: il fallait laisser le temps aux arrivants de se faire orienter vers leur tente et de poser leurs affaires.

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Swan
Rang 1
avatar

Messages : 61

MessageSujet: Re: C'est la rentréééééée !! [Swan ]   Jeu 26 Mai - 15:05

Des tours qui semblaient toucher le ciel, le beau ciel turquoise, de larges crénaux, des murs épais, une cour pavée. L'Académie des Armes. Mon coeur battait la chamade, mes yeux brillaient d'exciation.
Des tentes blanches ou bleues étaient bien alignées ; celle du jury était beaucoup plus grande et colorée que les autres. Au centre de cet amas de tissu se trouvaient un ring et une estrade.
De jeunes Aluïs bavardaient, échangeant leurs impressions. Et patati, et patata ... Plutôt fiers de leurs compétences, vu ce que j'entendais. J'aperçus une petite table où étaient éparpillés divers papiers. Je fouillai un peu et tombai sur la liste des nouveaux arrivants. Je la parcourai rapidement ; je ne connaissais personne, ou alors pas trés bien.
Je me glissai jusqu'à ma tente, où je rangeai les quelques affaires qui se trouvaient dans mon sac : des vêtements, mes livres sur les plantes, une carte ...
Vu l'excitation accumulée, il y avait trés peu de chance que je reste calme : autant aller m'échauffer. Je jetai un coup d'oeil au ring et à la salle d'entraînement. Je grimaçai.
Mon regard s'attarda sur un des nombreuses tours. Un sourire de défi étira mes lèvres. Je courus jusqu'à la tour, la plus petite, et me mis à l'escalader.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Au bout d'un certain temps, je m'arrêtai, le souffle coupé. Je tournai la tête vers les remparts, pensant voir ce qu'il y avait de l'autre côté de la forteresse. Rien. Juste la muraille. Cette énorme, imposante muraille. Il n'y avait rien d'autre que cette muraille, sinon le ciel bleu, pur et sans nuage.
Les jeunes Aluïs étaient plus petits que mon doigt.
Je calculai, grâce à la position du soleil, l'heure. Je me mordis la lèvre. Je devais descendre rapidement si je ne voulais pas être en retard aux premières épreuves qu'on allait nous faire passer ; d'aprés ce que je savais, rien de trop dur, quelques test pour savoir ce dont on était capable.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


J'étais descendue, encore haletante, mais plutôt contente, les test commençaient dans un quart d'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: C'est la rentréééééée !! [Swan ]   Ven 27 Mai - 13:47

Je pris une chaise et m'assis au bout de la table rectangulaire qui prenait tout le centre de la pièce. Je jetais un oeil aux personnes présentes autour de la table: nous étions neuf. Trois militaires et six professeurs. Parmi les militaires je reconnu le Général des fantassins ainsi que le Sergent Chef des services de renseignements. Le premier était un homme qui semblait avoir la quarantaine, d'une stature impressionnante et avec une large balafre sur le visage qui passait par son oeil, le rendant borgne. Il était une figure importante chez les Aluïs, tout le monde connaissait ses exploits. J'ouvrais moi même de grands yeux brillants d'admiration quand j'étais petite. Mais aujourd'hui, si j'avais autan d'admiration et de respect, je restais juste poliment souriante. Le second homme était jeune. Presque autant que moi. Grand lui aussi, les cheveux noirs, le regard allangit des grands fauves et la silhouette finement musclée. Il posa son regard sur moi et lui le lui rendit avec un sourire des plus provoquant. Malgré son impassibilité, je remarquais un léger changement de teint. C'était plutôt amusant d'user de ses charmes dans l'armée. Il fallait dire que j'étais la seule femme très haut gradée alors je faisais mon petit effet.
Du côté des professeur, seulement deux femmes, toutes deux d'âge mure mais au regard vif et acéré. Surement de redoutables enseignantes. Les quatre autres professeurs étaient tous entre la trentaine et la cinquantaine, sportifs et sévères.

-Bien, heureux que vous aillez pu venir.- dit l'un des enseignant- Alors messieurs dames, voila comment vont se passer les choses: comme tous les ans, nous organisons une semaine entière de test par lesquels vont passer les candidats. Chaque journée sera organisée par un des membres du jury. Seules les deux dames ici présentes et professeurs dans cette école n'organiseront pas de journée d'épreuves. J'espère que tout le monde à pensé aux cinq épreuves qu'ils fera passé pendant la journée qui lui est allouée. Je vous rappel l'ordre de passage: aujourd'hui c'est au Général Lambgris d'imposer ses épreuves, demain c'est à moi même, professeur Erras, le troisième jour est le votre, Capitaine Guardia, le quatrième est organisé par le Sergent-Chef Maramor, le cinquième...-

Le professeur énuméra tous les jours de la semaine puis demanda s'il y avait des questions. Comme tout le monde avait l'air d'avoir compris, nous mîmes fin à la séance. La tente avait neuf alcôves plutôt spacieuses et fermables qui étaient nos quartiers respectifs. J'étais entre le Général et le Sergent-Chef. Je soulevais le sac que j'avais amené avec moi et pris le temps d'aller m'installer. Il y avait un lit fait de bottes de paille couvertes de couvertures chaudes et bordées, quelques coussins, une large table de bois sombre, deux sièges de belle fabrication mais à l'air plutôt dur. Une large bassine d'eau avait été mise à ma disposition ainsi qu'un plateau de fruits. Je déposais toute mes affaires et fis un brin de toilette. Je jetais un œil dans le grand miroir en pied de forme oblongue installé près de la table. Je souris, satisfaite de mon apparence: Ma crinière de cheveux auburns brillait de reflets lustrés, mon habituel bustier de cuir rouge porté par dessus une chemise beige aux manches larges avait été astiqué et j'avais opté pour un pantalon serré par dessus lequel tombait une longue jupe largement ouverte devant, le tout retenu par une large ceinture qui épousait la forme de mes hanches. Je passais mon sabre à la taille, vérifiais que mon poignard était bien dans ma botte et sortis dans un tourbillon de cheveux et de tissu. Il était l'heure d'inaugurer la semaine d'épreuves.
Je sortis de la tente et me dirigeais vers la grande estrade sur laquelle une table et des chaises avaient été installées. Je pris place entre deux professeurs, du côté gauche de la table. Les deux femmes enseignantes étaient habillées de longue tuniques blanches et violettes avec de nombreuses perles accrochées aux manches et au col. Une bonne troupe s'était rassemblée au pied de l'estrade déjà. Une cloche sonna, annonçant le début de l'inauguration. Pendant trois minutes ce fut l'agitation totale du côté des tentes alors que les retardataires se dépêchaient d'arriver. Quand tout le monde fut enfin là et que le silence s'installa, les deux professeures qui visiblement étaient les organisatrices générales cette année se levèrent et écartèrent les bras. D'une même voix forte et ferme elle ouvrirent le bal:

- Bienvenus à vous tous futurs élèves de l'Académie des Armes ! Vous êtes ici pour passer les épreuves sélectives d'entrée. Une semaine durant vous devrez vous soumettre aux tests qui vous seront imposés. Relevez-les tous, brillez autant qu'il vous est possible car il n'est pas que question d'entrer dans l'école mais aussi d'impressionner vos futur supérieurs. Et oui, si certains de vous l'ignoraient encore, nous avons parmi nous trois éminences de notre grande armée: le Général Lambgris !-

Il y eu soudain une vague de cris et d'applaudissements. Je pus voir dans les yeux de tous ces jeunes gens briller un espoir et un respect impressionnant. Je tournais la tête vers l'homme en question avec un sourire et applaudis moi aussi, reprise par tous mes collègues. Le Général se leva et fit un signe de la main qui fit redoubler l'ovation. Enfin l'assistance commença à se calmer et les deux animatrices reprirent:

-Le Sergent-Chef Maramor !-

Cette fois encore, de nombreux applaudissements mais plus silencieux: l'homme était connu et respecté mais aussi craint par son côté mystérieux. De nombreuses rumeurs courraient au sujet de son habileté au combat, ses compétences en espionnage et son sang-froid devant l'ennemi. Certains disaient même qu'il était un bâtard Aluïs/Pys pour être aussi performant. Le jeune Sergent se leva à son tour et salua la foule d'un signe de tête et d'un sourire mystérieux. Là encore, je pus voir chez certains jeune une admiration sans faille et de nombreux jeunes se rapprochèrent de l'estrade à ce moment là.

-Et la Capitaine Guardia !-

Cette fois c'était mon tour. Je me levais sous un tonnerre d'applaudissement. J'étais devenue, en quelques années, aussi célèbre et reconnue que mes deux comparses de guerre. J'étais celle qui avait menée l'attaque contre la tour Fehort dans le Mont Refuge et qui leur avait prit. Et si je n'avais pas eu la victoire lors de la découverte de la tour de la Parcelle Isolée, tous savaient que j'avais ramené tous mes hommes sans déplorer de dommages et ces derniers avaient témoignés devant tous que je n'avais rien à me reprocher et que notre stratégie avait échouée à cause d'un énergumène qui nous avait fait repérer. Mon honneur et mon image n'avaient pas été souillé. Je saluais la foule d'un sourire et d'une courbette. Quand enfin tout le monde fut calmé, les professeurs reprirent, toujours en coeur:

-A présent, préparez vous pour la première épreuve. Vous n'aurez besoin d'aucun matériel durant cette semaine tout vous sera fournit. Vous vous présenterez à chaque épreuve en tenue pratique et avec vos mains et votre tête. N'oubliez pas de porter le dosar qui vous a été remit et qui porte votre numéro de candidat. Rendez-vous dans 10 minutes au fond de la cour, près de la porte Nord.-

Nous nous levâmes tous et nous descendîmes de l'estrade. J'avais hâte de voir ce que le Général avait prévu pour commencer.


Code couleur: Animatrices = #cc6699 ; Autre professeur = #ff0066


[HJ: J'ai vu que tu pouvais avoir du mal à savoir quoi écrire alors voila des pistes pour que ta réponse soit étoffée: tu peux parler de l'ambiance dans la foule, de l'attitude des jeunes autour de toi, des sujet de discussion avant l'inauguration. Ensuite tu peux parler des gens que tu vois sur l'estrade, de leur apparence et de l'impression qu'il te font. Quand les 3 personnes sont citées à tour de rôle, tu peux dire ce que tu ressens à ce moment là, ce que tu sais d'elles et qui te fait ressentir ça justement. Ensuite, tu peux décrire ton retour à la tente, l'intérieur de tes appartements, si t'es seule ou avec d'autres. Tu peux décrire ta tenue mise pour la première épreuve, ton sentiment et tes attentes sur cette épreuve et sur la journée à venir, et enfin, tu peux parler de ton arrivée devant la porte nord. Ca fait pas mal de choses, essaye de bien travailler dessus, je t'ai donner beaucoup de matière pour faire une bonne réponse =) Exerces toi sur ce Rp avec moi pour t'améliorer en Rp puisque c'est ton premier forum Wink ]

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Swan
Rang 1
avatar

Messages : 61

MessageSujet: Re: C'est la rentréééééée !! [Swan ]   Ven 3 Juin - 15:42

De nombreux Aluïs arrivaient par dizaines, envahissant L'Académie, pourtant immense. Je suivis des yeux les petits groupes. Certains se pavanaient devant les autres, la tête haute, et montrait avec une fierté non dissimulée leurs dagues ornées de rubis, leurs sabres aux manches dorés, leurs arcs décorées de diamants ... Je les fixai de mes yeux argentés, impassible. Ceux qui s'en apercevaient se retournaient, gênés. Si un regard pouvait tuer, ceux-là seraient déjà morts. Ne prêtant désormais aucune attention à ces jeunes prétentieux, je me concentrai sur les autres. La plupart étaient mal à l’aise, stressés ; cela se voyait à leurs visages crispés. Mon regard s’attarda sur une tête que je connaissais. Je grimaçai en reconnaissant Dehlor, un Aluïs qui s’amusait à se moquer de moi quand j’étais plus petite ; ayant déménagé, je ne l’avais pas revu depuis quelques dizaines d’années. Ne préférant pas attirer l’attention de l’adolescent, je disparus, entraînée par la foule. Les candidats s’arrêtaient en face d’une grande estrade, où étaient disposés une table et une dizaine de chaises. Les enseignants sortirent de leurs tentes et une fois arrivés, s’installèrent à leur place.
Deux femmes se levèrent ; cheveux gris, tirés en arrière, et un regard sévère. Ce devaient être les deux enseignantes qui ne faisait pas passer de test. Elles avaient l’air strictes et assez impatientes ; j’étais plutôt soulagements qu’elles ne m’évaluent pas. Elles parlèrent en cœur, d’une seule et même voix :


-Bienvenus à vous tous futurs élèves de l'Académie des Armes ! Vous êtes ici pour passer les épreuves sélectives d'entrée. Une semaine durant vous devrez vous soumettre aux tests qui vous seront imposés. Relevez-les tous, brillez autant qu'il vous est possible car il n'est pas que question d'entrer dans l'école mais aussi d'impressionner vos futur supérieurs. Et oui, si certains de vous l'ignoraient encore, nous avons parmi nous trois éminences de notre grande armée: le Général Lambgris !


J’ouvris de grands yeux. Des membres de l’armée ? Cela promettait d’être intéressant …
L’interpellé se leva et salua la foule, le sourire aux lèvres. Il était borgne, une balafre lui barrant l’œil, et très imposant. J’applaudis comme tous les autres, mon regard fixé sur le Général des fantassins. Il était on ne peut plus important, tout le monde connaissait ses victoires, et j’étais moi même très impressionnée par ses exploits. Après avoir réussi à calmer les jeunes Aluïs, les deux enseignantes reprirent :


-Le Sergent-Chef Maramor !


Tout autant d’applaudissements, mais beaucoup plus discrets. Le Sergent-Chef était très connu, mais mystérieux et silencieux, il était aussi l’objet de crainte. De nombreuses rumeurs disaient qu’il n’était pas Aluïs, ragots que je ne croyais pas. J’approuvais au contraire sa discrétion, et son côté fermé me plaisait bien.
L’homme, grand, mince et la chevelure sombre, se leva et salua d’un signe de tête, impassible.


-Et la Capitaine Guardia !


Je fronçai les sourcils. Luella Guardia ? Celle qui avait mené la bataille contre les Fehorts ? La seule femme haut gradée de l’armée ? Cela promettait d’être très, très intéressant … Ses cheveux rougoyants étaient plutôt rares chez les Aluïs, mais plus courants chez les Xuecorts ; de nature rebelle, on disait qu’elle tenait tête aux Mages comme s’il s’aggisait de n’importe qui. Chose que personne n’aurait eut l’audace de faire.On parlait beaucoup d’elle chez moi, mon aîné et mon père s’obstinant à croire que l’armée devrait interdire le recrutement des femmes, ce qui était souvent un objet de dispute entre nous trois. C’était un coup de chance que j’ai réussi à les faire céder pour entrer à l’Académie.
Je faillis me boucher les oreilles tellement les applaudissements étaient bruyants. Elle salua la foule d’une courbette, geste qui fit redoubler les applaudissements.


-A présent, préparez vous pour la première épreuve. Vous n'aurez besoin d'aucun matériel durant cette semaine tout vous sera fournit. Vous vous présenterez à chaque épreuve en tenue pratique et avec vos mains et votre tête. N'oubliez pas de porter le dosar qui vous a été remit et qui porte votre numéro de candidat. Rendez-vous dans 10 minutes au fond de la cour, près de la porte Nord.


Professeurs et enseignants descendirent de l’estrade pour rejoindre leurs quartiers, imités par les jeunes Aluïs.

Une fois revenue au mien, je l’examinai de plus prés :i l y avait un lit en bois blanc recouvert de couvertures et de quelques coussins, à côté une table de chevet, une large bassine d’eau, une petite commode, une table et deux chaises recouvertes de tissus. Je fouillais dans mon baluchon et étalai sur mon lit les affaires que je n’avais pas encore rangées. Je n’allais certainement pas mettre de robe pour la première épreuve, mais je n’avais pas envie non plus d’arriver en armure. Je choisis donc une longue tunique noire, dont le bout des manches courtes étaient ornées de fils argentés, passée par dessus une chemise blanche, qui tranchait avec la couleur foncée. J'enfilai aussi un pantalon serré, assorti à mon haut, et chaussai des bottes en cuir foncées. Pour finir, je passai mon dossard, où était inscrit le numéro 42.
Il me restait un peu de temps, je décidai donc de rendre visite à mes voisins.
Je venais de sortir, quand je me retrouvai nez à nez avec une Aluïs;


-Hum … Je suis dans la tente de gauche. Je ... Je m'appelle Lena. Et ... ?


Elle avait de grands yeux bleus et des cheveux blonds qu’elle avait noués sur sa nuque. Bien que je ne doutais pas qu’elle avait le même âge que moi, son visage la rendait moins âgée.


-Moi ? Swan. Je pense qu'on devrait y aller, la première épreuve ne va pas tarder à commencer.


Vu qu'elle ne protestait pas, je me mis en quête du point de rendez-vous. Quand nous arrivâmes au fond de la cour, les autres Aluïs étaient déjà arrivés. Ils faisaient tellement de bruit que j'avais envie de me boucher les oreilles. La porte nord était là, nous dominant de toutes sa taille. Sur les battants étaient gravés divers dessins, représentants les tisseurs de l'Air en pleine bataille. Je me calai donc contre le mur, attendant patiemment la première épreuve.



[ HJ : Désolée pour le retard --' et merci pour les conseils =) ]


Dernière édition par Swan le Dim 5 Juin - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: C'est la rentréééééée !! [Swan ]   Sam 4 Juin - 1:36

Je suivis les autres professeurs dans la direction que nous indiquait les présentatrices. J'en profitais pour échanger deux trois potins avec le Général. C'était un homme un peu bourru mais nous nous connaissions un peu et il me donna des nouvelles des forces terrestres. Ils avaient beaucoup à faire avec les réparations que le Changement avait causé. Mais ils commençaient à en voir le bout et rien de trop grave n'était à déplorer. Je laissait le Sergent-Chef nous rejoindre et écouter notre discussion à défaut d'y participer.
Nous traversions la deuxième moitié de cour que les tentes et le matériel avait laissé libre. Les pierres usées par trop de pas était lisses et bien nettoyées. Je me doutais qu'un grand ménage avait du être fait pour l'évènement car en temps normal, je soupçonnait la terre et la paille de recouvrir ces pavés ancestraux. Nous arrivâmes devant la porte qui avait été désignée: deux lourds battant de trois mètres de hauts et renforcés avec de l'acier. On nous conduisit de l'autre côté. Un petit chemin montait entre les rochers. Il ne nous fallut pas plus de trois minutes pour arriver au bout. Il menait à un surplomb et en contre-bas, s'étendait une aire d'entrainement incroyable. Nous nous trouvions au bord de ce qui avait été un cratère de volcan et l'intérieur du cratère se trouvait un monstrueux parcourt d'entrainement: murs a escalader à la corde, exercice d'évitement d'obstacles mouvant ou immobiles, champ de poteau a traverser en sautant de l'un a l'autre, terrain boueux et barbelé qui oblige à ramper et même une tyrolienne... Un vrai bonheur quoi.

On nous invita à rejoindre une table dressée sur les hauteur depuis laquelle nous pourrions voir les moindres faits et gestes de chaque élève. Les premiers participants arrivèrent à l'entrée du terrain. Un organisateur les faisait se mettre en rang et leur passait un anneau autour des ailes. Une fois posée, l'anneau se resserrait obligatoirement jusqu'à empêcher tout mouvement des ailes. Pas de triche possible. Puis les participants étaient envoyés sur la ligne de départ. On faisait des équipes de huit au pif et on demandait de patienter. Quand tout le monde fut présent, les organisatrice se levèrent de nouveau et reprirent d'une même voix:

-Bienvenu à cette première épreuve ! Ici vous serez testé sur votre endurance autant que sur votre rapidité. Vous serez envoyé par groupe de huit pour ne pas encombrer le terrain et laisser aux juges le temps de bien vous observer. Vous devez non seulement être le premier mais également faire preuve d'anticipation des obstacles et de stratégie pour en venir à bout. Le terrain se termine par un labyrinthe. Soyez le premier à en sortir et vous remporterez l'épreuve.-

Je m'assis plus confortablement dans ma chaise et croisais les bras, le regard vrillé sur les premiers à passer. Ils devait commencer par traverser une étendue de sable. Exercice difficile quand on considère qu'il faut beaucoup d'énergie et d'équilibre pour le traverse en courant de façon efficace. Puis ils devaient faire un morceau de piste d'obstacle. Cette épreuve était tout droit tirée d'un marathon. Une fois la course d'obstacle terminée, ils devaient escalader un mur avec une corde attachée en haut. Il y en avait quatre qui pendaient. De l'autre côté, le champ de poteau qu'il leur fallait traverser en sautant de l'un a l'autre. Bien sur, ils n'étaient pas tous à la même hauteur et étaient largement espacés pour que ce soit difficile. Une fois arrivé au bout, les participants devaient descendre a la tyrolienne pour rejoindre le sol, se précipiter en rampant dans la boue pour éviter les barbelés, se relever et passer entre des rondins en mouvements hérissés de pointes puis passer entre une petite forêt de bambou particulièrement serrés, esquiver les tirs de peinture des mannequins articulés placé sur le parcours et enfin, entrer dans le labyrinthe.
Ca promettait d'être pa-ssio-nnant !

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est la rentréééééée !! [Swan ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est la rentréééééée !! [Swan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azeviel :: Parcelle Teloiv (Centre-Sous) :: Les Trois Pics-