AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sibyl Mavro [ Loading 100% ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sibyl
Rang 2
avatar

Messages : 16

MessageSujet: Sibyl Mavro [ Loading 100% ]   Sam 29 Jan - 1:47

Nom et/ou Prénom:
Sibyl Mavro

Age:
Ce qui correspond à 23 ans, c'est à dire entre 80 et 100 ans.

Race:
Xuhecor

Pouvoir/capacités:
Fascination.
Oui, je lui ai même donné un nom à mon pouvoir. C'était un jeu d'enfant: on décrivait son pouvoir et il fallait lui trouver le meilleur nom possible. Ensuite, on le hurlait pendant les jeux, comme si c'était le bouton d'activation de nos dons. Mon pouvoir peut sembler étrange car il n'a rien à voir, à première vue, avec le feu. Je peux, tout simplement, hypnotiser les gens. Focaliser toute leur attention sur moi et les entraîner dans une transe qui peut les faire se déconnecter du monde extérieur. Le rapport avec le feu ? Vous ne vous êtes jamais perdu dans la contemplation des flammes d'une cheminée ? Ou dans les volutes de fumée d'un bâton d'encens ? J'exerce cette même fascination. Pour tirer les ensorcelés de leur transe, il faut les secouer. Un contact avec le réel les réveille. Mais les appeler ou faire du bruit est inefficace. D'après certains témoignages, quand les gens tombent en transe ils voit un grand brasier qui danse autour d'eux, amical et protecteur, réconfortant même.
Je peux intercepter l'attention de quelqu'un presque dans toutes les situations. A moins que la personne ne soit plongée dans un combat acharnée ou dans une réflexion extrême, je peux presque toujours capter l'attention de ma proie. Tout simplement parce qu'il suffit d'un regard pour être envouter. Ne pas me prêter attention suffit à déjouer mon pouvoir (et être dédaignée c'est aussi très vexant xD). L'inconvénient de ce pouvoir c'est qu'il m'oblige à entretenir un lien avec ma/mes proie(s). Je dois restée concentrée car à la moindre faute d'attention, tout disparait. Impossible d'écrire, de me battre ou de lire en même temps. Je peux quand même bouger et parler mais il ne faut pas me demander de me pencher sur de gros sujet de réflexion. Je peux capter l'attention d'une petite foule d'une trentaine de personnes. Mais comme tout exercice de concentration, c'est très fatiguant. Outre cela, de par ma "profession", je suis d'une vivacité et d'une souplesse surprenante. Une vraie gymnaste, je peux m'éloigner d'un salto arrière et me la jouer Matrix. Rien de surnaturel cependant, juste un entraînement quotidien.

Armes:
Je ne sais pas me battre, je ne suis pas une militaire mais une prêtresse. Mais comme on vit dans un monde de brutes, il faut bien avoir sur soi de quoi se défendre. Alors j'ai demandé à un forgeron de me fabriquer des gants spéciaux. Ils remontent presque jusqu'au coude et abritent cinq lames minces et tranchantes. Ça me fait comme des griffes rétractiles d'une quinzaine de centimètres. Rentrées, les lames ne me posent aucun soucis et les gants de cuir noir sont très élégants. Mais une fois sortis, elles m'obligent à garder les doigts bien droits. Un peu comme si vous vous attachiez le doigt à un crayon.

Description physique:
Chez les Xuhecors, les rousses se comptent par dizaines. Je ne suis donc pas très différente des autres. J'ai de longs cheveux d'un roux flamboyant qui s'évertuent à onduler et boucler autant que possible. Ils suivent chacun de mes mouvements avec tant de fluidité qu'on pourrait les croire animer d'une vie propre (chose que j'ai cru longtemps pendant mon enfance.). Mes yeux sont d'un vert lumineux ourlés de longs cils noirs fournis. Ces beaux yeux de biche sont très sensibles à la lumière. Mon visage a un certain caractère: un petit nez, des lèvres pulpeuses, une mâchoire solide et volontaire, des pommettes hautes. Le tout encadré par lesdits cheveux et juché sur un cou d'une gracieuse longueur qui me donne un port de tête dont je suis assez fière, je dois dire. Je ne suis pas particulièrement généreuse pour ce qui est des formes féminines même si je n'en manque pas. La pratique des danses rituelles a musclé mon corps tout en finesse et je suis d'une sveltesse irréprochable. Mais elle m'a également empêché de développer une poitrine et des hanches que j'aurai aimé plus conséquentes...Pas de chance. J'ai le teint naturellement hâlé, une démarche fluide et rapide (je suis tout le temps en retard...) et il y a de fortes chances que je doivent lever la tête pour vous regarder dans les yeux. Encore un avantage de la pratique intensive de la danse.

Description mentale.
C'est compliqué à expliquer. J'ai beaucoup de facettes, je change d'humeur comme de chemise, je peux passer de la douceur à la colère noire en un clin d'oeil. Je suis lunatique, susceptible, j'ai le sang chaud et j'ai beaucoup de fierté. Mais en contre partie je peux être douce, calme et posée, faire preuve de patience, de diplomatie et de beaucoup de tendresse. Je suis fidèle en amitié, en amour et en haine. Quand j'ai une dent contre quelqu'un, ça peut durer longtemps. Je suis miss mauvaise foi, j'ai horreur des vantards et des personnes hautaines. J'aime être au courant de ce qui se passe. J'adore rencontrer des gens et partager ma passion pour le Feu Originel (voir histoire), apprendre les cultes et les mœurs des autres races. Je n'arrive pas à définir mon sentiment envers les autres races. Je ne vis que dans la fidélité de ma croyance et la vie a mit sur mon chemin plusieurs occasions de voir que ma croyance était partagée par d'autres races. Alors, à partir de là, comment haïr ces personnes qui aiment la même chose que moi ?

Biographie.

Je suis née dans une très bonne famille, au cœur de Tormion. Notre maison était en haut, dans les grandes galeries des beaux quartiers. J'ai deux sœurs et deux frères. Notre Empereur encourage les familles nombreuses et comme ma mère voulait être une bonne mère de famille et une servante loyale, elle ne se priva pas d'exécuter les ordres. Dans l'ordre des naissances ça donne garçon, fille, garçon, fille et fille. Je suis la deuxième née et la plus âgée des sœurs de la maisonnée. Mon aîné s'appelle Ohr et c'était de loin celui avec qui je passais le plus de temps. Nous étions très proches en âge et nous passions le plus clair de notre temps ensemble, soit à jouer dans la rue soit à veiller sur les petits quand les parents sortaient. Il était le grand frère idéal.
-------------------------------------------------------------
-Attends moi ! Je viens avec toi !


- Alors dépêches toi un peu ! On a pas toute la journée.

-Oui oui, je viens, laisse moi le temps d'enfiler mes bottes.


-Et maman, c'est elle qui s'occupe des autres ? Je croyais qu'elle t'avais demandé de rester ici pour l'aider justement.

-Non non, c'est bon, elle veut bien que je sorte. Et puis pourquoi ce serait à moi de rester ici alors que toi tu sors ?


-Parce que t'es une fille et que c'est ton boulot de veiller sur des enf...

-Tu dis n'importe quoi ! Ce n'est pas parce qu'on est une fille qu'on doit se taper le ménage et le baby-sitting ! Regarde notre Paria: c'est lui qui s'occupe de la cuisine et du ménage et c'est pas une fille !


-Ok ok Sisi, calmes toi, c'était pour rire. Aller viens, sinon maman va changer d'avis et tu vas te retrouver coincée ici.
----------------------------------------------
Les années passèrent et alors que nous entrions dans cet âge si tendre et si dur qu'est l'adolescence, nos goût et nos destins commençaient à se dessiner. Ohr était fasciné par la carrière militaire. Comme tous les garçons. Mon petite frère, Salimbaï, était lui aussi très attiré par cette voix mais il avait devant lui encore quelques années pour réfléchir et trouver ce qui lui correspondait le plus. C'est à cette période que je perdit de vue le grand frère ainsi que le petit. Tout les deux était toujours fourré dans les salles d'entraînement, allaient à des concours de combat de rue avec les autres garçons. Chacun avait son arme et il s'agissait de se former à force de coups. Et moi je me retrouvais seule avec mes petites sœurs, Luz et Amestie. Je jouais le rôle de seconde mère car mes parents étaient de plus en plus souvent dehors. Tout deux étaient de hauts responsables de la capitale, mon père dans le commerce des tissus et ma mère dans l'organisation des ravitaillements des villages éloignés dans les galeries ouest. Je devais donc apprendre à mes sœurs à cuisiner, à ranger, à nettoyer et à bien se tenir, comme toute dame du monde doit savoir le faire. C'était d'un ennuie particulier mais mes cadettes aimaient beaucoup cet enseignement. Elles feraient toute les deux d'excellentes mères et tiendraient leur place et leur intérieur à la perfection. Moi en revanche, je rêvais de grand espaces et de rencontres, de combats et de ciel bleu. Pour une raison qui m'échappais, je me sentais terriblement attirée par le monde extérieur. Tout simplement parce que notre Paria m'en avait déjà parlé. Toute la famille se moquait de lui à cause de ses récits mais moi, je les écoutais, fascinée. Il n'était pas trop mal traité ici et jouait presque le rôle de nounou. Alors des histoires d'herbe, de vent, d'arbres et de lacs bleus, j'en avais entendu toute mon enfance. Et ce petit souffle d'air frais m'avait ouvert l'esprit à d'autres horizons. Et pendant que je rêvais, mon frère prenait une direction contraire et bientôt, l'orage éclata.
----------------------------------------------------------------------
-Ca suffit ! Je ne veux plus t'entendre parler de sortir et de te battre ! Tu dois apprendre à rester à ta place et à être une bonne Xuhecor !

-Ah parce que pour toi, ma place c'est de récurer les assiettes et le sol ? Et depuis quand tu te prends pour mon père ? Tes sorties avec tous ces machos te montent à la tête monsieur le grand rien du tout ! T'as de la fumée dans les yeux ou quoi ? T'es resté bloqué au siècle dernier !

-Assez ! Tu n'as pas à me parler sur ce ton ! Je suis ton grand frère, je dois veiller sur toi et te garder dans la bonne route. Et te voir rêver de grands espace, là où ça grouille d'ennemis, ce n'est pas veiller à ta sécurité ! Tu oublis qui tu es: tu es Sibyl Mavro et ton destin est de perpétuer la bonne lignée de cette famille, de montrer l'exemple à tes sœurs, d'avoir de nombreux enfants et de tenir ta place !

-...Mais qui es-tu devenu ? Mon frère ne me parlerait jamais sur ce ton. Il ne se prendrait ni pour mon père, ni pour mon mari, ni pour mon maître. Cela fait des lunes que tu ne me parles plus. Tu ne sais même pas que mon pouvoir a évoluer, tu ne sais même pas ce que je fais de mes journées, ce que je lis, ce que j'apprends, ce que j'entends dire. Tu n'as même pas remarqué que je m'étais invitée à l'un de tes petits tournoi ridicule dans la rue. Je t'ai vu te battre, tu es pire qu'un bandit: tu cognes avec brutalité et sans aucune technique ou finesse. Tu n'es pas un guerrier Ohr, réveilles-toi. Tu deviens une brute, chaque jour un peu plus que la veille et tu es en train de t'engouffrer dans une voie sans issue. Et si les parents était là pour le voir, ils te le diraient aussi.

CLAC !

-J'espère que ca t'apprendra à tenir ta place dans le rang. Et ne me suis plus ! JAMAIS !

-Tu me le paiera. Tu n'es plus qu'un étranger pour moi. Je te méprise, engeance de cendre et de suie.

[center]-----------------------------------------------------------
Depuis ce jour, plus rien ne fut comme avant. j'avais perdu mon frère pour de bon. Moi qui espérais un retour en arrière, j'avais fais un pas en avant et franchis une limite définitive. Nous n'avions plus rien à voir en commun.
Il s'écoula à peine plus de quelques lunes quand je fis la rencontre qui allait changer ma vie. Alors que je me promenais dans une galerie plutôt déserte, j'aperçus, taillé dans la roche, une construction merveilleuse. C'était un grand temple richement décoré de bas relief et de guirlandes taillées à même la pierre. Un travail de sculpteur incroyable. deux flambeaux éclairaient l'entrée. Comme appelée par une voix inaudible, je m'avançais. C'était le temple où avait lieu de culte du Feu Originel. C'était la croyance la plus ancienne et la plus répandue chez les Xuhecors. L'ordre avait un grand pouvoir et était exclusivement féminin. J'avais chez moi un hôtel dédié à cette puissance qu'était le Feu Sacré. Selon la croyance, les êtres d'Azeviel étaient tous constitué, à la base, de feu. Mais certains c'étaient enduis de terre, d'autres avaient plongé dans l'eau, les troisièmes s'étaient enroulés dans leurs rêves et les derniers s'habillaient du vents des montagnes. Seuls les Xuhecors avaient gardé en eux cette flamme pure. Toutes les autres races aillant oublié quelle était leur essence première. Je participais à la cérémonie et au lieu de partir, je restais avec les prêtresses. Elles lurent dans mes yeux une passion neuve et sincère. Je venais de trouver ma voie.
Le temps passa et j'étais de moins en moins présente à la maison. Je passais le plus clair de mon temps au temple, à lire des écrits, des essais, des thèses et à apprendre tous les cultes et toutes les visions de la religions. je voulais en maîtriser chaque aspect. Au fond de moi, une flamme nouvelle dansait et imperceptiblement, mon pouvoir changea pour devenir une parfaite extension de moi. Alors qu'enfant, je pouvais simplement capter le regard des autres et les empêcher de se détourner, j'étais à présent capable de leur faire voir mon feu intérieur et de les faire entrer dans ma transe.

---------------------------------------------------------
-Ah, tu voila enfin revenue. Où étais-tu encore passée ma fille ?

-Tu le sais bien Mère, j'étais au temple. Et a ce sujet, je dois vous annoncer quelque chose.

-Et bien parles mon enfant, nous t'écoutons.

-Je vais devenir une prêtresse du Feu Sacré. Je maîtrise les écrits et les rites mieux que certaines novices et je peux faire partager avec tous les communiants mon amour pour l'essence première. La grande prêtresse m'a donné sa bénédiction. A la prochaine lune, je serai sacrée et entrerai dans l'ordre. Je vivrais au temple avec toute mes sœurs.

-Mais... enfin, ce n'est pas un peu...rapide ? Nous quitter comme ça...

-Allons Mère, ne t'en fais pas. Je ne serai pas loin et vous pourrez venir me voir souvent.

-Alors tu vas t'en vas ? Tu veux pas rester avec nous ?

-Luz. Tu sais que je vous aime mais je dois suivre ma voie. Tu seras la bienvenue quand tu le voudra ma petite sœur si douée en cuisine.

[center]----------------------------------------------------
C'est ainsi que j'intégrais l'ordre. Mon frère ainé avait déjà quitté la maison pour suivre une formation militaire et ne daigna même pas venir me dire au revoir. Mon frère cadet en revanche, était désormais assez grand pour choisir son propre chemin et les lettres le passionnaient. Il était bien partit pour devenir un érudit de renom. Il me souhaita bonne chance avec beaucoup de chaleur et me promis de me rendre visite. Mes deux petites sœurs qui restaient très jeunes malgré le temps passé pleurèrent de voir leur deuxième maman s'en aller vivre ailleurs. Elles me rendirent souvent visite par la suite.
Les lunes se succédèrent et les années s'écoulèrent lentement. J'étais une fervente pratiquante et bientôt je pratiquais moi même les rites sacrés. Je gardais cependant les pieds sur terre, redoutant toujours l'extrémisme. Je lisais beaucoup de manuscrits anciens sur les vieilles religions, les anciens cultes et aussi beaucoup de parchemins volés sur les croyances des autres peuples. Ça relevait presque plus de l'anthropologie que de la croyance religieuse. Et si mon coeur restait fidèle envers les cultes que j'avais choisi de suivre, mon esprit ne pouvait que s'émerveiller de tant de diversité dans les religions et la curiosité me poussait à toujours chercher plus loin. Je fus bientôt la prêtresse la plus connue de tout Tormion. Mon pouvoir allié à mes danses entraînait de nombreux fidèles et les croyants se firent un peu plus nombreux et pratiquant. Je prêchais la modération et les rites réfléchis plutôt que la simple adoration mécanique.
Et un jour je rencontrais de nouveau mon frère. Il avait fait du chemin dans l'armée mais moins que moi chez les Sœurs du Feu. J'étais la seconde de la grande prêtresse du temple des très hauts quartiers et l'Empereur lui même avait déjà assisté à plusieurs de mes danses. Qu'Ohr l'accepte ou non, il me devait le respect et s'incliner devant moi. C'est à contre-coeur qu'il le fit, marquant de ce fait une séparation définitive entre lui et moi. A présent que nous étions adultes, je pensais qu'il reviendrait à la raison et que son expérience l'aurait fait revenir à de meilleures dispositions mais visiblement il était engagé trop loin dans sa conception des choses. Les prêtresses peuvent avoir un compagnon et des enfants, on juge même que les familles dont la mère fait parti de l'ordre sont des êtres dont le feu intérieur est plus vif. De là découlent quelques croyances selon lesquelles les enfants auraient des destins incroyables et les maris, une vigueur et une santé hors normes. Mais quoi qu'il en soit, la femme était toujours traitée avec respect et se consacrait aux rites plus qu'à sa cuisine ou son ménage. Et ce n'était pas comme cela que mon frère voyait les choses. J'étais une rebelle à ses yeux, une femme qui ne sait pas tenir sa place. Mais il me devait le respect car j'étais celle qui pouvait lire dans le feu des cœurs et des âmes. Ce jour resta à jamais gravé dans ma mémoire comme celui où notre lien se brisa à jamais.
------------------------------------------------------------------------
-Sibyl, j'ai une requête à formuler.

-Qu'y a t il Grande prêtresse ?

-J'ai bien réfléchis et j'ai pris une décision: il fut un temps, certaines de nos sœurs les plus vaillantes et les plus ferventes sortaient à l'extérieur pour répandre la parole du Feu Originel chez ceux d'en haut. Elles sont les gardiennes des anciens écrits et se doivent de rafraichir la mémoire à ceux qui ont oublié qui ils sont. Mais elles sont aussi des érudites, comme toi, qui cherchent à en savoir plus sur notre monde, ses fondements et les croyances qui l'animent. Je te sais courageuse et avec des rêves plein la tête. Tu m'as déjà tant de fois parlé de l'extérieur et tu es si fidèle à l'ordre qu'il me semble être une bonne chose de t'envoyer dehors. Si tu le souhaite. Tu seras alors une Porteuse de Flamme.

-Euh, je... Je ne m'attendais pas à ça... Ce serait un si grand honneur ! On comte peu de Porteuse de Flamme mais leurs vies sont toujours pleines d'incroyables aventures. Elles sont toutes inscrites dans le grand livre de la bibliothèque...Je ne peux qu'accepter avec joie cette proposition.

-Parfait ! Nous célèbrerons donc ton sacrément et ton départ dans trois jours.


---------------------------------------------------------------------
Et c'est ainsi que je devins une Porteuse de Flamme. Il y eu une grande cérémonie dans l'arène des évènements. La fête dura trois jours. Je n'eus l'occasion que de dire une dernière fois au revoir à ma famille et les laisser aux réjouissances. On m'escorta jusqu'à la sortie la plus sure. Équipée légèrement mais avec tout ce qu'il fallait pour survivre, on m'avais offert une longue cape noire de voyage et un capuchon spécial pour me protéger du soleil: c'était simplement un col qui me couvrait les épaules et dont la capuche se rabattait largement en avant pour conserver tout le haut de mon visage dans l'ombre. Par précaution, je portais également un fin bandeau noir sur les yeux de façon à voir au travers sans pour autant craindre le soleil.
Mon voyage pouvait commencer.



[/center]


Pas d'animal.

Petit plus: comment avez-vous connu Azeviel?

Le hasard fait bien les choses =)

[/center]


Dernière édition par Sibyl le Sam 29 Jan - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagaliel
Rang 2
avatar

Messages : 61

MessageSujet: Re: Sibyl Mavro [ Loading 100% ]   Sam 29 Jan - 1:56

Une Xuhecor de plus ! Ouais !!!!!!!

Bienvenu sur le forum !

Puisses-tu me haïr comme tout les autres de notre peuple ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Sibyl Mavro [ Loading 100% ]   Sam 29 Jan - 16:22

Mis à part quelque problèmes de codage (et d'orthographe :p) ça va.

Validée rang 2, attention a l'abus de pouvoir par contre, on surveille.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sibyl Mavro [ Loading 100% ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sibyl Mavro [ Loading 100% ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azeviel :: Pour bien commencer :: Présentation :: Les personnages parcourant Azeviel-