AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nagaliel Azera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nagaliel
Rang 2
avatar

Messages : 61

MessageSujet: Nagaliel Azera   Sam 22 Jan - 23:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Arme

L’arme est quelque peu particulière et de conception unique. Il s’agit d’un manche avec, en son bout, un long et très mince fil de fer tranchant pouvant aller jusqu’à 2 mètres. Il faut des années pour apprendre à la manier correctement. Mal utilisée, l’arme peut se retourner contre son possesseur. De plus, le fil ne va jamais droit ce qui fait que le possesseur doit toujours bouger sa main pour faire changer le fil de direction. Donc, il doit anticiper les mouvements de son adversaire.

Note: Utilisée d'une façon bien spécifique, l'arme peut ne pas couper et ainsi, sauver la vie de quelqu'un.


Pouvoirs

Son corps génère en permanence, et de façon équitable dans son corps, de la chaleur ce qui fait que celui-ci est assez chaud pour brûler au premier (ou au deuxième si le contacte est plus long) degré toutes personnes n’étant pas immunisées contre le feu. Malheureusement pour Nagaliel, cela lui entraîne une migraine constante (ce qui peut la déconcentrer lors d’un combat et lui causer des hallucinations) ainsi que des pertes de connaissances fréquentes. Naturellement, Nagaliel est immunisée contre le feu et son corps supporte mieux le froid.

Ce qui est étrange, c'est que Nagaliel ne contrôle pas son pouvoir puisqu'il ne peut pas être contrôlé. Pour les inconvénients du pouvoir, une perte de connaissance est envisageable si le corps est mal hydraté (comme tout corps normal). Dans le cas de Nagaliel, elle doit consommer de grande quantité d'eau le plus souvent possible.

Pour information, une brûlure au premier degré représente une plaque rouge sur la peau (la douleur est l'équivalence d'une brûlure à la vapeur ... ne pas mettre sous l'eau). Au deuxième degré, des sections de peaux tournent au noir et des cloches se forment sur la surface touchée. Il arrive aussi que la peau forme de minuscules trous.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
«Ce que nous sommes est le reflet de nos jours passé ...»
D'ordre général

La majeure partie de ma vie se résume à fuir. Fuir une réalité qui n’est que trop imposante à mes yeux. Fuir les ombres de mon passé qui ont forgé ce que je suis devenue. Car la vie est ainsi, se sont les choix que nous fessons qui sculpte ce que nous sommes. Une erreur crée une ombre, tandis qu’une réussite ajoute de la lumière au tableau. Mon tableau n’est qu’un amas d’ombres. Des teintes de gris et de noirs dont l’ensemble est ma solitude. Cette solitude m’empêche d’approcher les gens … de toute façon, je n’en ai plus le courage. Rares sont les personnes que je puis toucher sans blesser. C’est ce qui me force à rester seule, vivre dans les endroits les plus sombres, libérant l’humanité de l’être que je suis, incapable de redonner ma vie à l’être qui me l’a offert.

En combat

Je ne suis pas l’un de ses soldats que l’on manipule tel des marionnettes, qui foncent et attaquent qui compte sur leur passage qu’ils soient, ou non, leurs alliés. D’aussi loin que ma mémoire me le permet, j’ai toujours détesté me battre. Si je puis éviter un combat, et ce même par la fuite, je le ferais sans remords. À quoi bon me battre? Cela ne sert à rien si ce n’est que perdre du temps. Néanmoins, dans une situation qui m’obligerait à combattre, et dont la fuite ne serait plus envisageable, je ferais tout ce qui m’est possible de faire pour m’en sortir. L’arme que j’ai appris à me servir, et mes problèmes de santé m’ont enseigné au fil des printemps à analyser un combat et à prévoir les prochains mouvements de mon adversaire. Ainsi, plus le combat est court et plus j’ai des chances de survivre.

Avec les êtres qui me sont chers

Même avec toutes les souffrances de ce monde, et même lorsque le silence chante notre solitude, il y a toujours une personne qui finira par nous comprendre, une personne qui nous sortira de notre solitude. C’est à ce moment-là qu’ont se rend compte que, malgré nos problèmes, et même nos différences, il y a toujours un être qui nous est cher. Étrangement, lorsque cela arrive, ont comprend que la différence n’est qu’illusion. Ainsi, qu’ils soient ou non d’une autre race, jamais je ne trahirais ceux m’étant chers, car se sont ses personnes qui me comprenne réellement et eux seuls. J'ai beau devoir fuir, je suis toujours à la recherche de ses êtres chers. Ses personnes que j'ai, au cours de ma vie, perdues pour diverses raisons.

Ma famille

Puis-je vraiment dire que j’en possède une? Peut-on considérer une personne comme un membre de sa famille si celui-ci n’a fait que vous enlever tout ce qu’il y avait de plus cher à vos yeux? Je déteste ma famille, tous autant qu’ils sont. Rien ne me relit à eux si ce n’est que le même sang coule dans nos veines et cette simple affirmation me rend malade. De toute façon, je ne suis probablement rien pour eux ! S’il advient, un jour, que je croise l’une de ses personnes sur mon chemin, je ne fuirais pas, et ce, même si je refuse de mourir de leur feu.

Avec les Xuhecors

Comme toute chose, le feu possède deux facettes. La première est celle de la destruction, car le feu englouti tout ce qui passe près de lui et plus il brûle, plus il prend de la force et, plus sa force augmente et plus vite il se propage. Pouvant détruire des forêts entières. Néanmoins, après quelques années, ses mêmes forêts entièrement ravagées par le feu renaissent de plus belle, car le feu est aussi signe de pureté. Pourtant, les Xuhecors le sont-ils? Sont-ils la pureté ou la destruction? Est-ce parce qu’ils sont purs qu’ils vivent sous terre ? Est-ce pour cela que le moindre rayon de soleil nous aveugle?

Bien que je ne suis plus des leurs, et bien que chacun met fait souffrir, j’ai pitié d’eux. Pitié que leur flamme ne brûle que sous la terre humide. Alors, lorsqu’un Xuhecors se présente à moi, je fuis sans même affronter son regard. De toute façon, je ne suis probablement que dégoût à leurs yeux.


Avec les Aluïs, les Nerises, les Pys et les Fehorts

Étant petite, l’on me racontait que les autres races n’avaient aucune pitié pour nous, que nous étions en guerre contre eux parce que nous étions tous différents et qu’il arrivait que l’une de ses races convoitassent nos terres. Petite idiote ! Comme ai-je pu croire ce qu’il me disait ? La seule différence qui existe entre les peuples réside dans le physique et quelques coutumes. Je n’ai rien contre les Aluïs, les Nerises, les Pys ou les Fehorts puisqu’ils ne m’ont jamais rien fait. Naturellement, je ne suis pas assez folle pour les approcher. Si mon ancien peuple est en guerre contre eux, je suis une cible facile étant seule. Mais, jusqu’à preuve du contraire, je ne ferais aucun mal à ses races (cela ne veut pas dire que je suis obligée de les aider en cas de besoin – j’ai déjà fait l’erreur une fois, je ne recommencerais pas) bien que je crois qu’ils sont tous comme les Xuhecors.

Avec les Parias

J’ai déjà rencontré un paria une fois. Un croisement entre un Xuhecor et un Fehort. Le pauvre avait fui toute sa vie et s’était retrouvé à Tormion, devenu esclave par ceux qui l’avaient autrefois rejeté. Autrefois, cela ne m’aurait rien fait, mais maintenant, je ne vois plus les choses de la même façon. Étant désormais obligée de vivre comme eux, je crois comprendre ce qu’ils vivent. Se sont possiblement les seules personnes raisonnables que je connaisse. Je préfère être allié avec eux qu’avec ceux de mon propre peuple.

Mes goûts

Lorsqu’on vit dans la solitude aussi longtemps, le silence devient une habitude, un mode de vie. Pourtant, ce n’est pas par choix. Quelques fois, j’aimerais qu’il en soit autrement, mais même si j’en avais la chance, je ne le ferais pas. Les choses d’aujourd’hui sont ce qu’elles sont grâce aux choix que chaque être à prit dans leur vie.

Je ne serais pas contre le fait d’avoir quelqu’un dans ma vie, mais puis-je réellement me le permettre? Puis-je réellement prendre ce risque? À vrai dire, je crois que cela me fait peur. De la part de quelqu’un qui me puis toucher un autre sans le brûler, cela doit être une réaction normale.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Apparence générale

Ce qui caractérise chaque race, c’est son apparence physique. Beaucoup de personnes vous jugent à cause de cela et, même entre une même espèce, des préjugés sont faits. Tout est basé sur ce que nous disons, fessons et ressemblons. Alors, commençons mon analyse. Je suis une Xuhecors au teint grisâtre, tirant sur le blanc. Ma mère, étant enfant, me disait souvent que j’avais héritier de la flamme de notre peuple et que s’était pour cette raison que mes cheveux étaient de la couleur du feu. C’était, à l’époque, une étrange façon de présenter les choses, mais la petite fille que j’étais croyait qu’en les laissant allongé, la flamme deviendrait plus forte. L’imaginaire et l’enfance, extrêmement liés. Avec le temps, je ne les ai qu’à peine coupées. Désormais, ils descendent jusqu’en bas de mon dos. J’ai les yeux sensibles à la lumière, comme tous les Xuhecors d’ailleurs, mais plus que la moyenne. Pourtant, je ne vis plus dans les souterrains. Enfin, tout pour dire que mes yeux sont noirs. Pour ce qui est du reste, je suis de grandeur moyenne et d’une taille fine, ce qui n’est pas une surprise puisque la chaleur constante et élevée de mon corps brûle les calories sans que je puisse faire quoi que se soit. Mais ne vous inquiéter pas pour ma santé physique, je ne suis pas maigre au point d’en être squelettique.

Je porte sur le côté gauche de mon cou, caché par mes cheveux, le symbole des bannis de mon peuple. Malheureusement, c'est une belle marque au fer qui restera gravée sur ma peau.


Style vestimentaire

Depuis que j’ai quitté, de force, Tormion, je porte, le jour, ou bout de tissus (je n'ai toujours pas trouvé de lunettes) pour me protéger des rayons du soleil. Lorsque ce n’est pas le cas, c’est une cape qui recouvre mon visage et par le fait même, protège mes yeux.

Pour ce qui est de mes vêtements, ceux-ci varient entre les tons de blancs, de beiges, de rouges et de noirs (pour la nuit). Mes cheveux sont attachés dans le bas de mes cheveux à l’aide d’un ruban blanc, ou rouge, sans boucle. Un simple nœud suffit. Étant plus souvent à l’extérieur des villes, je me vêtis de tout ce qui permet de ne pas m’encombrer.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
NOTE: les encadrements représentent des flash-back. De plus, ma fiche sera une version courte de l'histoire de Nagaliel. J'espère que j'aurais le temps de la faire plus détaillée un de ces jours.

Les (...) représentent des paragraphes où des parties d'histoires enlevées. Les [...] sont des sections enlevées. Certains représentent des scènes coupées et d'autres, des informations accessibles que part l'administration.

L’innocence de l’enfance
«L’imaginaire d’un enfant est ce qui lui permet de s’accrocher à la vie, car sans lui, l’innocence n’est rien.»
Ce qui est merveilleux, lorsque l’on est qu’un enfant, c’est que l’on ne voit la vie que de deux couleurs. Tout n’est que noir ou blanc. Une personne qui à première vue parait aimable ne peut cacher une personne sanguinaire prête à tuer des innocents pour son peuple et l’inverse subit le même sort. Une personne dont l’âme est sombre ne peut posséder aucune onze de gentillesse et tout ce qu’il entreprend n’est que pour le mal. N’étant qu’une petite fille cette mentalité ne me faisait pas exception, mais peut-être devrais-je commencer par le début.

Je suis née à Tormion, cette ville souterraine où nulle lumière du soleil ne pénètre jamais. C’est dans les profondeurs de ses galeries que ma mère Löthee a donné naissance à son sixième enfant. Pour la première fois, la famille Azera ajoutait dans ses rangs une petite demoiselle. Dans ce cercle, il ni avait que deux personnes qui possédaient le don d’immunité contre l’élément du feu; ma mère et Namass, l’un de mes frères. Ainsi, c’était les seuls qui pouvaient être en contact avec moi sans se blesser. […]

Mon don apportait son lot de problèmes au quotidien. La chaleur constante dans mon corps finit par me donner des migraines, une douleur qui ne cessait jamais. Puis, vinrent les hallucinations. (…) Pour finir, les pertes de conscience.



Assis au sol, j’ai la tête de ma cadette sur mes genoux. C’est la deuxième fois ce mois-ci qu’elle perd connaissance. Je pose délicatement ma main sur son front afin d’y évaluer la température. Malheureusement, plus brûlante qu’à l’ordinaire. Nous n’avons toujours pas trouvé la raison de ses malaises et la santé de Nagaliel commence à m’inquiéter.

Comme la dernière fois, sans savoir pourquoi, je compte le nombre de temps de sa perte de conscience. Cinq minutes. Elle se réveille, l’air perdu.


- Encore? Me demande-t-elle sa main sur son front.

Je la regarde dans les yeux en lui ébouriffant les cheveux avec un sourire afin de la rassurer. Elle grimace un peu.


- Ce n’est pas grave, lui dis-je doucement, l’important est que tu vas bien désormais.

Je la prends dans mes bras afin de la rassurer. Elle se débat un peu, puis abandonne, comme à chaque fois. Puis, elle me demande de me lâcher, ce que je fais aussitôt.

- Que savait-il passé Naga?
- Je ne sais pas. J’avais chaud, très chaud, et un mal de tête. Puis, plus rien.
- Naga, tu as toujours mal à la tête.
- Je sais!


Néanmoins, tous ses problèmes ne me dérangeaient pas, car les instants passés avec ma famille me permettaient d’oublier ces regards blessants. J’étais heureuse, car mon monde ne se constituait que des personnes que j’aimais.

Découverte d’une personne bien étrange
«Qui es-tu? Pourquoi es-tu si différent de moi?»
Il vient un temps où, pour un enfant, les choses deviennent trop complexes. Les secondes semblent se rapprocher de plus en plus les unes des autres formant ainsi, à toute allure, des heures, puis des jours entiers se confondent. Bien que dommage, mon petit monde parfait fut vite détruit. Namass, le plus vieux des six enfants, s’était trouvé une compagne. Il passait donc ses journées entre le travail et elle. Naturellement, il se réservait quelques heures par semaine pour les passer avec moi, mais cela ne suffisait pas à me faire oublier mes problèmes. Alors, je passais mes journées dans les tunnels de la ville, choisissant au hasard un couloir espérant y trouver je ne sais quoi. Je me souviens d’un jour en particulier ...


Nagaliel venait de quitter en cachette le domicile familial. Elle prit la direction d’un tunnel qu’elle avait découvert la veille et dont peut de personne semblait un prêter attention. En d’autres termes, c’était l’endroit parfait pour se cacher. Nagaliel mit la main sur l’une des parois humides du tunnel, le souffle coupé. Elle avait chaud, terriblement chaud, et sa vision commençait graduellement à se doubler.

L’enfant s’assit au sol, dos au mur, essayant de reprendre son souffle, mais sans succès. Elle se leva avec difficulté, s’aidant du mur pour l’aider. Elle fit un pas vers l’avant, se demandant pourquoi elle n’avait pas apporté de l’eau. Tranquillement, son corps se desséchait et bientôt, ce ne fut que la noirceur. Face contre terre, Nagaliel resta inerte. (…)

Un peu sonnée, Nagaliel se réveille. Elle entend autour d’elle des voix qui murmurent. Se levant, elle s’aperçoit qu’elle ne connait pas l’endroit, ni les personnes. Une femme avec un morceau de tissus à la main gauche s’approche d’elle.


- T’es une gamine plutôt impressionnante. Même inconsciente tu m’as brûlé la main, énonce la femme en lui montrant son bandage, comment as-tu fait cela ?
- Je fais toujours ça ! Je ne contrôle rien …

La femme se place à la hauteur de Nagaliel puis lui dit que ce n’est rien (avec un beau sourire)

- C’est Rána qui t’as traîné jusqu’ici, répondit la femme en montrant l’un des coins de la pièce, c’est aussi lui qui t’as trouvé.

Nagaliel observe le coin sombre. Au début, elle ne voit rien. Puis elle remarque une ombre qui se détache. Elle se lève tranquillement et sous le regard indiscret de toutes les personnes, elle s’approche, finissant par tomber nez à nez avec le jeune Rána.

- Hum … bonjour !
- C’est ma place …
- Quoi?
- T’es dans mon espace ! Dégage !
- Rána ! Respect !
- Elle n’est pas comme nous !

Perplexe, Nagaliel recule et retourne à l’endroit où elle se trouvait au départ, laissant la place à la femme étrange. Elle murmure quelque chose à l’enfant que la jeune fille ne comprend pas. Nagaliel se surprit à croire que ce garçon pouvait devenir son ami. Après tout, il n’y avait aucun risque qu’il puisse se brûler en sa compagnie. (…)

Bandeau sur les yeux, Rána, sous l’ordre du chef de son groupe, la ramena à l’endroit où il l’avait trouvé. Tout au long du trajet, les deux enfants, au bonheur de Nagaliel, ne firent que parler de chose et d’autre. (…)

Deux fois par semaine, Nagaliel retournait dans ce tunnel à l’endroit où son ami l’avait laissé et, à chaque fois, comme il l’avait promis, il venait.



Rána était devenu tout pour moi. C’était mon meilleur ami. Celui qui reprenait la place vide que mon frère Namass avait laissée derrière lui. Lui et les autres avec qui il vivait étaient différents. Ils n’étaient pas comme les autres Xuhecors. Quelquefois, j’eus même honte de penser que j’aurais préféré qu’ils soient ma famille. Mais il fallait bien être réaliste, ce n’était pas le cas.
Ma mère était une personne anxieuse, qui portait une attention toute particulière à ça petite chérie (quelquefois un peu trop à mon goût). Alors que j’avais de nouveau quitté la maison pour retrouver Rána, ma mère demanda à Namass de me suivre pour être certaine que tout allait bien. (...) Après cela, Rána ne vint plus me voir et j’en tenais Namass responsable.


Les marionnettes
«Nous ne valons pas mieux que des pantins dirigés par un marionnettiste ayant perdu la raison.»

Depuis le dernier évènement avec Rána, l’ambiance au domicile n’est plus la même. Ce regard qu’ils ont, c’est le même que celui que les autres habitants me portent. Il n’y a plus désormais que le lien de sang qui nous unit. Néanmoins, cela fait un moment déjà que mon père m’oblige à suivre un pseudo entrainement militaire. Il croit que tous ces entrainements feront de moi un Xuhecors accompli et qu’apprendre à manier une arme me rendra plus forte. En d’autres termes, c’est une forme grossière de correction. Il tente de me remettre sur le droit chemin alors que je ne m’en suis pas éloignée. Ce doit être pour cette raison qu’il me traite comme un soldat. Dans son jeune temps, mon père était un garde du corps de l’empereur. L’un des plus fidèles qu’il n’est jamais existé. Malheureusement, la blessure de sa jambe gauche, l’empêchant de faire son travail correctement, l’obligea à se retirer plus rapidement qu’il ne l’aurait souhaité. L’une des traditions de ma famille veut que j’apprenne à me battre pour servir mon peuple. À quoi bon ? Pour mourir au combat par la lame d’un inconnu? Mourir pour ce que l’empereur appelle juste? Lui qui n’est même pas capable de sortir de ce trou qu’il nomme sa demeure?

Je n’aime pas les soldats. Je regarde mes frères en me demandant s’ils sont capables de penser par eux-mêmes. Autrefois, j’aimais mon frère Namass, c’était mon préféré. Celui que j’admirais le plus. Celui qui me consolait lorsque j’en avais le plus de besoins et désormais, j’ai honte de l’approcher. Il me dégoute au point de ne plus vouloir le regarder. Ce qu’il a fait il y a des années est horrible et je ne peux lui pardonner.



Je n’aime pas cette journée, mon père n’oblige à m’entrainer avec Namass. D’ailleurs, il est en retard. Le grand et merveilleux soldat de la famille est en retard. Je regarde mon père qui s’impatiente. Lorsqu’il tape du pied en regardant au sol, c’est toujours ce que ça veut dire. Alors, en l’attendant, pour ne pas perdre de temps, je dois m’entrainer avec cette arme que je pratique depuis le début de mon entrainement. Mon père croit qu’un fil de fer souple, au bout d’une corde, est ce qu’il y a de mieux pour moi. Croyez-moi ! C’est plus dur que ce que vous pourriez penser.

J’ai mal à la tête et chaud. Lorsque je m’entraine, je finis toujours par perdre connaissance. Mon don ne me laissera donc jamais tranquille ? Je continue pourtant mon entrainement sous l’ordre de mon père. Je soupire et poursuis mes exercices. Puis, la salle devient soudainement claire. Trop clair pour mes yeux. Je ne vois plus que des ombres. Ce mal de tête est horrible !

L’ombre d’une personne armée s’approche alors de moi avec une épée à double tranchant dans ses mains. Il m’attaque, mais je ne peux rien faire. Sa portée semble plus longue que la mienne. (…) Je ne vois qu’une ouverture pour le frapper. Je tente donc ma chance …


-Aille !
- Naga ! Qu’est-ce qui ta prise ?

Je lève soudainement les yeux pour apercevoir mon frère Namass portant mon neveu de 5 printemps dans ses bras. L’enfant évite mon regard tandis que mon père me lance des regards noirs.

- Où est la personne qui m’attaquait ?
- Quoi?
- Hum … qu’est-ce que j’ai encore fait ?
- Tu te fous de moi ? Tu viens …
- Papa …peur !

Namass me regarde d’un air froid.

- Tu viens d’attaquer ton neveu ! Un peu plus et tu le blessais … il était heureux de venir te voir, mais je crois que ce ne sera plus jamais le cas !

J’ai soudainement mal au bras droit. Je tourne doucement la tête pour constater que je suis blessée.

- J’n’ai pas trop eu le choix Naga
-Ça va, ce n’est pas grave.

Une hallucination ! Une vulgaire hallucination qui aurait probablement coûté la vie de mon neveu qui ne voudra plus jamais me voir. Dans un sens, quelle importance ? Peut-être le fait qu’il était aussi immunisé au feu que son père et qu’il était, lui, heureux de me voir. Plus maintenant, ce moment est révolu. Après ça, je me demande pourquoi je n’aime pas les soldats ? Ce ne sont que de vulgaires marionnettes et je suis loin de leur ressembler. (…)


Le bannissement
«Quoi qu’il arrive, il y a toujours un moment ou une âme se sent seule et délaissée. Les instants de solitudes ne sont pas toujours agréables à vivre et si vous ne le saviez pas, le silence est souvent le signe d’une souffrance intérieure.»

Première partie
[Nagaliel rencontre Rána désormais de nouveau prisonnier des Xuhecors. Durant 5 printemps, elle va le voir et échafaude avec lui un plan pour l’aider à s’échapper de nouveau]

Dans mes années de jeunesses, je ne croyais pas qu’un paria et un Xuhecor puissent être amis. C’était tout simplement impossible à imaginer. Nous étions beaucoup trop différents pour cela. Pourtant, elle n’est pas comme les autres. Elle nous aide et espère pour nous un monde meilleur. Un endroit où nous ne serions pas des esclaves. Cinq cycles sont passés depuis le début du plan de Nagaliel. Cinq cycles qu’elle tente de nous sortir de cet enfer. La prochaine pleine lune est la bonne. Le jour de notre évasion.



Un garde entre dans la pièce où se trouve une minuscule partie des prisonniers parias. Il dit à l’autre que c’est son tour de garde. Sans dire mot, il quitte la pièce. Le garde restant s’adosse au mur en tapant son arme contre le mur qui, à chaque fois, s’effrite un peu. Il s’approche de l’une des cellules. Les parias reculent de peur de se faire attaquer pour s’être approché trop près d’un être pur. Il s’arrête devant une cellule.

- C’est quoi cette fois, demande un des parias dans la cellule, vous avez envie de vous entrainer et il vous manque une cible?
- Je ne t’ai pas autorisé à parler vermine !
- Viens donc me le dire ici !
- Qu’est-ce qui passe ici? Demande un garde qui arrive près de la cellule
- Cet impur me lance un petit défi.
- (Rire mauvais) Comme s’il avait la moindre chance !
-C’est vrai, répondit le premier garde, comme si vous aviez la moindre chance.

Le second garde ouvre la porte et va chercher le prisonnier puis, l’apporte dans une salle servant d’entrainement. [Le premier garde frappe le paria jusqu’à ce que son corps sous recouvert de blessure.]

- Relève-toi pourriture !

Le paria ne bouge pas. Il reste inerte au sol, incapable de bouger le moindre muscle.

- T’as pas compris la dame ? Elle te demande de te relever ! hurle le second garde en le frappant.

Le paria hurle de douleur, mais est toujours incapable de faire quoi que ce soit. Le second garde réplique qu’il avait raison et que les parias ne valent rien. Son collègue répond qu’il a raison.


- On devrait peut-être le tuer? Tu en dis quoi?
- Que dirait l’empereur de cette perte?
- Rien ! Ce n’est qu’un esclave !
- Peut-être, mais un esclave de moins …
- … ouais.
- Espèce de …
- Le paria a dit quoi ? demande le second garde.
- Vous n’êtes que … des … monstres.
- Tu te trompes de personnes, je crois !
- Non
- Fais attention à ce que tu dis, sinon la dame va se fâcher
- Et alors … elle va … faire quoi ? Me … frapper de nouveau … avec son … fil de fer ?
- Si tu le demandes !

Le garde frappe de nouveau le prisonnier. Celui-ci hurle de nouveau de douleur. Le premier garde dit alors au second qu’il était temps de le remettre en cage, comme tous les animaux de sa race. Une fois fait, le second garde part, laissant l’attaquant avec ses victimes.

- Pas trop mal Rána ?
- T’aurais pu y … aller moins fort.
- Désolée ! Je voulais être certaine qu’ils me croient de leur côté.
- J’crois … que t’as … réussi ton coup.
- T’inquiète, tu survivras et d’ici une pleine lune, tu seras en pleine forme.
- Je l’espère pour vous Xuhecor ! lance un des parias dans la pièce.
- Soyez sans crainte.


La pleine lune arriva et, comme Nagaliel l’avait prévu, j’étais apte à courir, bien que mes blessures fussent extrêmement douloureuses. Le plan était simple. La nuit tombée, tous dans nos cellules, Nagaliel devait s’arranger pour nous libérer durant le changement de garde. [Le soir venu, Nagaliel fait le même manège que la dernière fois avec Rána. Cette fois, elle frappe le garde et lui prend ses clefs et libère les prisonniers]. (…) J’ai réussi à fuir avec une mince partie des prisonniers. Les autres sont soient morts ou de nouveaux en cage. Tant qu’à Nagaliel … la pauvre!


Deuxième partie

[Prise à aider des Parias à s'enfuir, Nagaliel est emprisonnée durant 5 longues printemps à se faire torturer et subir le même sort que les Parias. Pour l'empereur, Nagaliel est un exemple parfait pour montrer au habitant de son peuple ce qui advient de ceux qui aide des êtres inférieurs. Étant encore jeune, il décide qu'au lieu de mourir, elle sera bannis du peuple des Xuhecors.]

Troisième partie

[Les gardes se font une joie de préparer Nagaliel à la cérémonie de son bannissement. Ils vont même jusqu'à lui dire que de nombreux visages familiers seront présents. Dix jeunes parias, de 15 printemps maximum, se font tués devant elle pour lui montrer ce qui aurait du lui arrivé.]

Dernière partie
Le silence est signe de souffrance et d’une mort certaine. Pourquoi la mort en veut-elle ainsi à la vie ? Pourquoi les êtres vivants sont-ils aussi attachés à cela? J’ai le goût de mourir. Le goût de fuir à tout jamais ce monde. Pourtant, je n’ai pas le courage de le faire. Je n’ai pas le courage de dire à ce garde qui serre mes mains si fortement, de me tuer sur le champ. Je n’aurais plus jamais confiance à un Xuhecor, pas après ce qu’ils ont fait à ses enfants. Ses pauvres enfants. Ils auraient dû être en mesure de s’enfuir. Leurs morts est de ma faute.


Le moment du jugement a sonné, bien que je connaisse déjà le verdict. L’empereur est juge et bourreau. Le seul et unique maître de ce peuple sans conscience. Ils suivent tous comme des marionnettes sans raison. Je suis face à cette grande porte taillée dans la pierre. J’aperçois une écriture ancienne. Je l’impression d’être nostalgique. Cette salle ne sert que pour les grandes occasions et la seule fois que j’y mettrais les pieds est pour me faire juger coupable d’erreurs dont je suis la seule de cette race à les estimer acceptables. Le garde me murmure quelques choses que je ne désire pas comprendre. J’oublie.

Les portes s’ouvrent laissant entrer le bruit qu’elle gardait emprisonnés. Alors que le son augmente dans ma tête, je vois la pièce devant moi. Quel spectacle ! Une immense pièce de forme circulaire de plusieurs étages. La salle est littéralement sculptée dans la pierre et la roche pour former, dès le deuxième étage, des gradins déjà remplis de mon ancien peuple. Ils me regardent, me hurle dessus que je suis une honte pour eux. Quel est la différence avec autrefois? Il n’y en a pas. Je leur fait toujours peur avec mon don. Ils ne me regardent que de haut parce que je ne puis les atteindre. Je ne puis m’approcher d’eux pour les faire souffrir. Mais de toute façon, je n’ai pas envie de les faire souffrir, j’ai trop mal à la tête pour ça.

L’empereur demande alors de me faire traverser la pièce. Le garde ne se gêne pas et, au plus grand bonheur des spectateurs, je me fais frapper derrière la tête. J’avance, tout en observant le tableau. La pièce se termine en un dôme de lumières encore une fois sculpté par nos ancêtres. C’est magnifique ! Retournant mon regard vers l’avant, je remarque la famille Azera. Löthee est avec quatre de ses cinq enfants. Son mari n’est pas avec elle et il manque l’aîné de ses enfants. Le petit fils est dans les bras de sa grand-mère. Il ne regarde pas la scène. À savoir pourquoi.

Au milieu de la salle se trouve un semblant de marche d’où se tient l’empereur. À ses côtés, ses six gardes personnels, arme à la ceinture. Derrière eux, une seconde porte. Ils sont droits leur regard dans ma direction. Ils suivent le moindre de mes mouvements. Alors, je continue à avancer, entendant les insultes, les injures, les pleurs et observant les regards. Je me sens soudainement seule. Je n’ai plus rien. Plus personne n’est désormais à mes côtés, plus personne pour me dire que tout va bien. Ils sont tous contre moi, tous me méprisent pour avoir aidé des innocents.

J’arrive enfin à la hauteur de l’empereur. Celui-ci me demande de m’agenouiller. Je refuse. Le garde me force malgré-moi à le faire. [L’empereur explique les crimes de Nagaliel (sous l’acclamation de la foule face à un tel discourt)]


-(…) Et pour donner l’exemple, Nagaliel Azera sera marquée du sceau des bannis.

La foule acclame donc l’empereur tandis que celui-ci demande qu’on aye chercher le sceau. La tradition veut que, lorsqu’une personne est bannie, qu’elle souffre et soit purifiée par le feu sacré. En d’autres termes, on brûle à vif du fer de la forme du sceau des bannis et le plante sans le coup de l’accuser afin que celui-ci soit marqué à vie. J’ai entendu dire que, quelques fois, le métal restait sur la peau empêchant toute possibilité de guérison.

Les portes devant moi s’ouvrent laissant entrer la personne qui me marquera. J’ai chaud. Le fer n’est même pas près de moi que j’ai chaud. Les liens de mes bras me font mal. J’ai l’impression que le métal fond. Je ferme quelques secondes les yeux. Je ne perçois pas la forme de cette personne qui tient le sceau. Il le plonge dans le feu et s’approche de moi. Son visage semble triste tout en étant à la fois indifférant. Le garde déplace mes cheveux pour mettre à nu mon cou. Je ferme de nouveau les yeux et sent le sceau qui gruge ma peau. J’ai mal, j’ai chaud et …



… Namass … pourquoi a-t-il fallu que ce soit toi?


La solitude des ombres
«Le plus dur est de commencer une action sans avoir de regrets dans un avenir proche, de ne pas se dire que ce que nous venons de faire était, ou non, une mauvaise chose. Ne pas retourner en arrière pour corriger ses erreurs.»
Je ne sais pas où je suis, ni comment je me suis retrouvée ici. (…) Je n’ai pas honte de mes erreurs. Je n’ai pas honte de ce que je suis devenue à force de faire des erreurs. Je n’ai qu’ouvert les yeux à une réalité dont je suis la seule à connaître et à comprendre. De toute façon, il fallait qu’un jour cela arrive. Mais ai-je eu de la chance ou est-ce une malédiction que de vivre dans de telles conditions? (…) Je n’ai pas revu la pierre Enul depuis 39 printemps déjà. Des territoires des Xuhecors, c’est le seul où je n’oserais retourner. C'est le seul où je ne suis pas retournée ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il y a quelque temps de cela, j'ai décidé de recommencer à RP pour ne pas perdre ma plume. Mon amie ma montré un forum, mais n'ayant pas les mêmes goûts en matière de type de forum, j'ai visité les partenaires, des partenaires pour aboutir sur celui-ci. Après de nombreuses questions, et un moment de réflexion, j'ai décidé de m'inscrire sur le forum. Alors, ou plaisir de RP avec vous !



Dernière édition par Nagaliel le Sam 29 Jan - 5:11, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Dim 23 Jan - 1:03

Tiens, tu as finis par t'inscrire ! =) Super, une Xuhecor !! Et ton avatar est magnifique, il colle très bien avec la race.
Je sais que ta présentation est en cours mais je l'ai déjà lu et je commence mes commentaire (je fais mon job quoi :p)

L'arme: 10 mètres de fil de fer ????? Tu sais ce que ca représente ? Tiens regarde, voila 10 mètres de câble:
Spoiler:
 

Tu te rends compte de la longueur de la chose ? Ton fil est monstrueusement grand. S'il est tranchant sur toute sa longueur alors ça en fait une arme terrible. Il te suffit de la faire tourner au-dessus de ta tête et plus personne ne t'approche à 10M à la ronde, tout le monde est tranché en 2. Et même pour toi, pour le ranger, le porter, sachant qu'il est très coupant et qu'il n'a pas de fourreau comme une lame normale, ce n'est pas très pratique. Je te propose donc de modifier ton arme. Ca peut devenir un fouet ardent (tu conserves le style de l'arme et le danger qu'il représente tout en réduisant sa taille et en le rendant plus pratique pour toi.) ou alors tu le raccourcis. 6-7 mètres c'est déjà énorme. Arranges toi comme tu veux mais je ne veux pas de ce fil de fer de 10M.

Pouvoir: Tu pourrais nous mettre un petit exemple de ce que représente une brûlure au 1er et 2eme degré ? Pour que les joueurs sachent ce qu'il risquent et puissent décrire leurs blessure sans exagérer ou minimiser la chose. C'est une simple question pratique. Une chose aussi: tu contrôles la chaleur de ton corps ? Tu ne le précises pas et comme les effets négatifs vont de la migraine à l'évanouissement, il faut que tu t'épanches un peu plus là-dessus: tu peux le contrôler ? Tu fais des "crises" qui te font chauffer trop fort ? Tu peux conduire la chaleur dans certains matériaux ?

Description physique: Comment ça, ça nous regarde pas ? xD On peut pas deviner comment tu es ! Grande, petite, grosse, maigre à faire peur... Au moins ça. Tu n'es pas obligée de décrire tes genoux ou chacune de tes phalanges mais que l'on puisse au moins te donner une allure générale. Toi qui te targues d'écrire beaucoup, sur ce coup là tu as été trop avare de détails.

Voila...oO Ben finalement, j'ai beaucoup écris ! Mais c'est parce que j'aime bien expliquer en long et en large pourquoi je critique. C'est mieux que simplement balancer "description physique trop courte", "arme trop longue, change" etc...
Joli codage au fait ! Ne perds pas courage, c'est une belle présentation. En plus, en éditant tu pourras corriger les quelques fautes d'orthographe que j'ai vu x) (le cou en temps que partie du corps s'écrit sans "p", sinon c'est le coup qu'on donne au mec en face qui nous énerve.)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Haüyne
Rang 1
avatar

Messages : 229

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Mar 25 Jan - 20:07


Bienvenue ! Enfin une Xuhecor ! Amuse-toi bien sur Azeviel ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Rang 1
avatar

Messages : 295

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Mer 26 Jan - 11:12

Bienvenue sur Azeviel !
A bientôt dans un Rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erylis
Rang 1
avatar

Messages : 200

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Mer 26 Jan - 18:52

Bienvenue !
félicitation pour ta présentation, elle est super.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagaliel
Rang 2
avatar

Messages : 61

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Mer 26 Jan - 20:42

Merci à vous tous !

Pour Erylis : Merci, mais elle n'est pas encore terminée (et j'ai pas le temps de la continuer - trop de travail en retard)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Ven 28 Jan - 20:50

Wouah!!! Bienvenue sur Azeviel !!!! Very Happy

J'espère que ça te plaira !!
Et bravo pour ta présentation, je suis d'accord avec Erylis !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagaliel
Rang 2
avatar

Messages : 61

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Ven 28 Jan - 21:47

Merci à toi Alwine.

Pour tout ceux le désirant, première et deuxième parties de mon histoire écrite. Ça représente la vie de Nagaliel jusqu'à ses 18-20 ans. (je corrige après avoir terminée ma fiche)

Je répète ce que j'ai inscrit dans ma fiche : les (...) et les [...] sont des scènes coupées. Les encadrés représentent un Flash-back dont le narrateur n'est pas forcément mon personnage.

Allez ! Je dois continuer mon histoire si je veux un jour RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Ven 28 Jan - 21:51

Naga, si tu as envie d'éecrire beaucoup, n'hésite pas à réserver des parties de ton histoire à la section HRP "Carnet de voyage"
Là tu pourras écrire tout tout tout ce que tu veux ^w^

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Nagaliel
Rang 2
avatar

Messages : 61

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Ven 28 Jan - 21:55

C'est ce que je comptais faire Luella. Me partir une belle section et tenté d'écrire son histoire et quelques péripéties supplémentaires.

Aller ! J'y retourne ! Il me reste 3 sections dont une seule que je compte développer réellement au complet ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klyha
Fondatrice - Rang 4
avatar

Messages : 698

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Ven 28 Jan - 22:08

J'adooooore cette fiche! Tu écris vraiment super bien! *o*

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr
Nagaliel
Rang 2
avatar

Messages : 61

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Sam 29 Jan - 0:26

Section 3 et 6 terminées. Je renonce à mettre la section 4 dans ma fiche de présentation pour une question de lignes (J'essaie que tout entre sur un poste)

Pour les coupures de la section 3, c'est une question de violence. Puisque je sais qu'il y a des moins de 16 ans sur le forum, je renonce à les mettre. Même chose pour la section 6. Malheureusement, je vais devoir, aussi, couper ses bouts dans la section 5(Qui sont tout de même des moments importants Sad)

Allez ! Une section à faire !

Klyha, merci pour le compliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Sam 29 Jan - 0:33

Super la façon de tourner l'histoire.
Il faudra préciser, dans ton topic "carnet de voyage" que certaines scènes peuvent choquer les plus jeunes lecteurs. C'est bien pensé de les mettre à part.

Un vrai plaisir à lire, je passe régulièrement voir si tu as posté la suite, c'est comme de suivre une série télé :p Je lirai ton histoire entière avec grand intérêt !

*je veux vite te valider pour avoir une Rpgiste de qualité en plus ! et active avec ça *

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Nagaliel
Rang 2
avatar

Messages : 61

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Sam 29 Jan - 0:50

Alors, dans mon carnet de voyage, je mettrais les scènes en spoiler, un avertissement en grosse lettre au début et dans le titre du sujet aussi.

Juste comme ça, j'avais-je pouvoir faire 2 carnets de voyage? Un pour l'histoire complète de Nagaliel et un autre pour mes topics (je fais généralement un récapitulatif détaillé avec le lien du RP)

Pour la validation de ma fiche, j'ai du temps à perdre en fin de semaine. Je te promet que Dimanche soir (heure du Québec) elle sera terminée. Si en cours de route, vous trouvez des erreurs dans mon histoire (pas les faute de grammaire) me le dire avant que je termine.

Il ne me reste que ma plus grosse section. GO ! GO ! GO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Sam 29 Jan - 1:07

Oui tu pourras, sans problème. Tu feras la différence entre les deux dans les titres comme ça on saura où aller pour la lecture =)
Aller, couraaaaage !

*pollu la fiche ! YEAAAAH Twisted Evil *

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Nagaliel
Rang 2
avatar

Messages : 61

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Sam 29 Jan - 5:08

En fin de compte Luella, tu vas pouvoir lire mon histoire plus tôt que prévue ! ^^

Pour Klyha, je t'envoie des informations supplémentaires concernant mon histoire.

Sur ce, fiche terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   Sam 29 Jan - 13:34

Parfait =)
J'aime beaucoup ton histoire !
Bon, c'est bourré de fautes par contre xD Mais je sais que tu as une main en vrac alors je te propose de passer dessus et en échange, tu reliras chacun de tes Rp et tu corrigeras tranquillement tes fautes pour qu'il y en ai le moins possible.

Aller, validée et je met rang 2!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nagaliel Azera   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nagaliel Azera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azeviel :: Pour bien commencer :: Présentation :: Les personnages parcourant Azeviel-