AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission Fehort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haüyne
Rang 1
avatar

Messages : 229

MessageSujet: Mission Fehort   Dim 28 Nov - 14:19

J'avais quitté Nosuil il y une semaine .
Après que mon chef, Dray, soit parti, j'étais resté un moment pour réfléchir à cette mission: elle était dangereuse et risquée mais il me fallait pourtant la réussir brillamment . Dans ce métier on ne laisse pas trente mille chances, on a un essai, un seul et j'avais l'intention de ne pas rater cette chance.

* Pour une fois. *

Je n'avais pris que le strict nécessaire: une tente illusion invisible aux yeux d'autres races, des vivres pour tenir un bon siècle, quelques poudres à gratter, feux d'artifices et autres babioles de ce genre ainsi que mon arbalète et mon poignard. Je n'avais pas l'intention d'emmener Suëlly mais son regard si tendre m'avais fait fléchir et elle était maintenant bien cachée dans mon sac.

J'avais traversé les plaines sauvages en quatre jours, passant par les bois pour semer de quelconques poursuivants et ne passant pas par les routes fréquentées puis j'avais volé une barque de pêcheur pour atteindre la parcelle Etrev. Ma traversée s'était bien déroulée, la mer était calme mais à mon arrivée deux jours plus tard mes muscles étaient tétanisés et j'avais dût me reposer pendant un jour entier pour retrouver l'usage de mes bras.
J'étais maintenant en pleine forme, les sens aux aguets avançant avec le plus de discrétion possible. J'étais monté sur un arbre et avait aperçu des habitations au loin ainsi que d'immenses champs à perte de vue. Pour éviter tous soupçons j'avais choisit une illusion d'une jeune Fehort aux oreilles pointues avec d'immenses cheveux émeraude attachés en une longue natte et des yeux verts pâles. Ma silhouette était fragile, presque frêle et avec un peu de chance on ne soupçonnerai une Fehort aussi inoffensive.

Je faisait semblant de me promener tranquillement, un panier d'osier au bras rempli de fleurs tout en observant tout ce qui se passait autour de moi.

* Connait pas ces variétés de plantes, elles sont vraiment bizarres... *

J'ai pris quelques plants de chaque sortes pour les ramener à Nosuil quand je reviendrai.

* Si tu reviens un jour ... *

Le soleil irradiait d'une chaleur insoutenable et Suëlly couinait de protestation, assoiffée .

- Chut Sü ... Tu vas nous faire repérer si tu continue à couiner aussi fort ...

Je chuchotais le plus bas possible, remuant à peine les lèvres mais ma voix apaisante la calma .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Rang 1
avatar

Messages : 295

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Ven 3 Déc - 21:28


* Pas de mission à l'horizon ! Au arrêts jusqu'à nouvel ordre ! Ils mériteraient que je les étrangle, sales petits prétentieux machistes !!! *


Enervée comme un chaudron brûlant je donnai un coup de pieds violent aux pissenlits qui n'avaient rien faits mais étaient pour moi des maigres relaxations.
Dix jours ! Cela faisait dix jours que j'étais consigné ici, à devoir surveiller la population ! À aider les vieilles mamies à récupérer leurs chats-volants, un mélange de boules de poils et d'Aluïs ! À menacer des ivrognes et à rester dans un vieux bureau et faire la paperasse dans une odeur de jus de chaussettes datant d'un bon siècle ! Consigné pour cause d'insolence envers son supérieur ! Ce bon à rien ? Mon supérieur qui m'avait insulté devant mes hommes !
Je revois la scène comme si elle venait juste de se produire. Un matin brumeux, j'avais monté Ima mais fatiguée par cette nuit sans sommeil à cause des ronflements de mon voisin, je dus m'y mettre à deux fois avant de réussir à me mette sur mon Icorue et là, ce pourri de *censuré* a osé me demandé si j'avais besoin d'un marche pied ! Devant une trenatine d'hommes sous mes ordres ! Tout aurait pu se terminer là si je ne lui avait pas répondu noblement :

- Non j'aurais besoin que vous partiez !

Bon d'accord je n'aurais pas du mais je n'ai pas réfléchi et puis j'étais exténuée et énervée ! Bien sûr j'en est remis une couche, mais s'en le faire exprès promis, lorsque Ima lui a marché sur les pieds. Et moi, réaction super intelligente, a d'abord vérifié si ma monture n'avait rien. Et lui avait ensuite demander de cesser de hurler car cela gêné la concentration de mes hommes. Tout ça et me voilà ! À l'espionnage intérieur comme ils disent !

* Raaahhh j'en est marre !!! *

Je marchais rapidement en direction d'un joli bois, décapitant toutes les plantes qui osaient entravés mon chemin quand j'aperçu une silhouette au loin. Comme tout bon soldat que je suis je fis rapidement mon examen : personne fragile et de petite taille : sûrement un enfant. J'inspira, me calmant quelque peu et me força à sourire.
Rage intérieure.
Sérénité extérieur.

La silhouette se dirigeait en direction de la ville et comme j'avais le soleil dans le dos elle ne m'aperçu pas complètement. C'était une jeune Fehorte avec une tresse verte et des yeux verts clairs, comme mon oeil gauche à vrai dire. Elle tenait un large panier en osier remplit de fleurs Je me rendis compte que je n'avais jamais cueillis de fleurs dans mon enfance, je m'entraînait seulement, toujours et encore. Mais cela m'avait permis de réussir dans l'armée et me voilà Lieutenant ! Je regrettais cette partie de ma vie si vite oubliée. La fille prit quelques feuilles et dessina ce que je pensais être des plantes ou fleurs.
Soudain je la vit remuer des lèvres, pourquoi ? Je n'en savais rien mais cette ville et ses alentours étaient tellement mornes que je n'y prêta pas attention. Devais-je l'aborder ? Pourquoi pas ?
Je me rapprocha d'elle en silence et lui demanda ensuite d'une voix douce :

- Bonjour jeune fille ! Que fais-tu en ce lieux alors que le soleil tape si fort ?


J'espérais ne pas l'avoir effrayé et sinon, bah tant pis pour elle ! Je remplissais ma mission de je-sers-à-rien-et-salue-les-gens. Un boulot que je détestais mais si je voulais partir bientôt en mission, je devais me tenir à carreaux. Je m'arrêtai et attendit sa réponse.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haüyne
Rang 1
avatar

Messages : 229

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Dim 19 Déc - 20:00


- Bonjour jeune fille ! Que fais-tu en ce lieu alors que le soleil tape si fort ?

Je sursautai et me retournai brusquement . Malheureusement je perdis l'équilibre et m'étala lamentablement par terre. Mon visage était contracté, mes sourcils froncés et une goutte de sueur perla sur mon visage tel l'effort que je produisais pour ne pas relâcher ma concentration était insoutenable.
Je me relevai tant bien que mal en époussetant ma robe couverte de poussière et respirai un grand coup pour calmer mon coeur qui battait à la chamade. J'observai la personne qui m'avais interpellée .

* J'ai failli faire une crise cardiaque, tarée celle-là ... *

De taille moyenne, une armure de cuir recouvrant entièrement son corps, se dressait devant moi une guerrière aux cheveux roux flamboyant avec des yeux vairons verts. Le soleil derrière elle l'illuminait tel un flambeau. Elle semblait pacifiste. Je révisai mon jugement quand je vis le sillon de pissenlits explosés qui gisaient derrière elle.

* Espérons qu'elle ne va pas se défouler sur moi aussi ... *

Ignorant comme me sortir de ce pétrin, je déclara d'une voix fluette qui m'agaçait particulièrement :

- Vous m'avez fait peur ....

* Comment je fais pour sortir des phrases aussi pitoyables ? *

Il fallait pourtant que je m'améliore pour pouvoir lui soutirer des informations ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Rang 1
avatar

Messages : 295

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Mer 22 Déc - 12:38

À peine ai-je prononcé ces mots que la fillette fit un bond de deux mètres puis s'étala par terre. Je ne savais pas que je faisais aussi peur. Je voulu lui proposer mon aide mais elle m'ignora et se releva chancelante et couverte de poussière.
La jeune fille m'observa un moment puis me déclara d'une voix fluette que je lui avait fait peur. C'est pas vrai ! J'avais pas deviné ! Je souris intérieurement de mon ironie. Je voulais rentrer rapidement en ville pour siroter un sirop de fleur rubis et cette fille sera mon excuse. Une gentille garde qui ramène la petite fille effrayée. Bizarrement je trouvais que pour une Fehort, elle était vraiment très peureuse, à moins qu'elle n'ai quelque chose à se reprocher... Bah ! Elle était sûrement partie de chez elle sans l'autorisation de ses parents. Je fis un sourire le plus doux possible pour moi et lui déclara d'une voix calme :

- Tu dois rentrer en ville non ? Tu veux que je t'aide à porter ton sac ?

Je suis vraiment trop serviable ! Quand je penses que mes hommes disent que je suis une grosse brute et que je mériterai d'être un homme. Mériterais ! Quel humour ! Je tourna le dos à la fillette pour voir si les portes ne s'étaient pas fermé. L'impression étrange que j'avais ne m'avait pas quittée, mon instinct ne me disait rien qui vaille et je suis toujours mon instinct.
La chaleur devenait insupportable et de gros nuages gris se rapprochaient de nous.

Je me tourna en quête d'un réponse vers la fillette quand tout d'un coup le ciel se déchira et dans un bruit sourd la foudre s'abattit sur un arbre... à moins de cent mètres de nous ! Il fallait s'éloigné au plus vite de la forêt ! Je m'élança vers la ville quand soudain je repensa à la fille. Je fis volte face et lui cria :

- Suis-moi ! Et donne moi ce panier, il ne fera que de nous ralentir !

Je connaissait ce genre d'orage, soit il était très violent et ne durait pas plus d'une heure soit il durait jusqu'à deux semaines ! Il fallait se presser car les portes allaient sûrement se fermer.
Je couru vers la jeune fille et tendit le bras pour attraper son panier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haüyne
Rang 1
avatar

Messages : 229

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Sam 22 Jan - 14:55

J'allais me retourner pour aller voir ailleurs si je ne pouvais pas trouver des informations moins dangereuses pour ma vie quand elle m'ordonna de la suivre et tendis la main vers mon panier.

* Mais ne me touche pas, espèce de cinglée ! *

Il ne fallait absolument pas qu'elle me prenne mon panier où y été caché Suëlly, mes farces et attrapes, et tout mon équipement d'espionne débutante ! Que fallait-il que je fasse ? Lui reprendre le panier ? Elle sentirait quelque chose de louche et ne tarderai pas à me démasquer. Lui laisser prendre le panier ? Elle ne tardera pas non plus à regarder le contenant et je serai tout aussi dans une très mauvaise position. Et m**rde ! Cela ne m'arrivait qu'à moi ! Les autres espions débutants réussissent sans problèmes, ne croisent personne, il fait un grand soleil et aucun nuage à l'horizon et moi j'ai le droit à cette imbécile de guerrière qui n'aurait aucun problème à me découper en morceau, un orage qui va éclater et l’obligation de trouver un abri pour les prochains jours où se serait coincée et de surcroit je n'ai rien réussit à trouver comme informations potables !!!
Il me fallait absolument avoir des informations top secrètes et qui me propulseraient en haut de l’échelle. J’avais pas envie de récurer les toilettes du bureau des espion toute ma vie ! Et si... J’utilisai justement cette fille pour m’introduir dans la ville ! Comme ça je récolte des informations, je suis à l’abri et elle me protège des voleurs et des brigands ! Oui !

* Je suis trop intelligente ...*

Bon pour l’histoire du panier, je le garde, tant pis, ça passe ou ça casse.

Serrant vivement le panier contre moi, je lui dédiai un sourire d’excuse avant de déclarer d’une voix conciliante :

- Désolé, mais je n’aime pas trop qu’on me touche... Ce n’est pas votre faute...

Je fis semblant de regarder au loin vers l'horizon comme si cette phrase ramenait des souvenir douloureux... Puis je secouai la tête comme pour chasser cette vision et, attachant rapidement l’illusion de mes cheveux en un grossier chignon, j’abaissai ma capuche sur ma tête et déclara joyeusement :

- Alors, on va à l’abri se prendre un petit verre de sirop ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Rang 1
avatar

Messages : 295

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Mer 26 Jan - 12:14

La jeune fille voulait gardait son panier. Je peux la comprendre on ne donnait pas son bien à une étrangère mais jusqu'à ce que l'on ne puisse pas la toucher ! Mais je ne me permis pas de dire quelque chose vu son regard triste. Drôle de fille.
Ça n'avait pas du être facile pour elle donc je n'insista pas.
Boire un sirop ?
C'était uns super idée ! D'abord on serait à l'abri de la ville et ensuite ça serai une excuse pour me rafraichir le gosier ! Je pourrais aussi lui faire visiter la ville, qu'es-ce que tu es intelligente Jade !
Je me retourna vers elle et lui sourit :

- D'accord mais il faut courir avant que les portes de la ville ne se ferment.

D'un mouvement mécanique je mis ma capuche et courut vers la ville, me retournant quelque fois pour voir si ma protégée me suivait. J'arrivai enfin à la porte avec l'enfante, salua les deux gardes et entra dans les rues de Firta. Les marchands criaient à pleins poumons, vantant les effets de leurs produits, bijoux, crèmes, armes, rubans, nourriture,...
Tout en marchant j'expliqua à la jeune Fehorte :

- Nous sommes à Firta c'est une petite ville marchande. Là tu vois c'est le bijoutier, j'ai de source sûre qu'il possède des bijoux avec des perles pêchées dans les eaux Nérises ! Et ce boucher : on dit qu'il a tuer un sanglier mains nues ! Là c'est le cordonnier, il fait des chaussures avec lesquelles tu peux marcher des jours entiers. Cette salle avec le drapeau jaune c'est la réserve de blé, les paysans y entrepose leur blé en échange d'argent et ils s'y retrouve aussi pour discuter des récoltes ou du prix des céréales. Cette place avec la fontaine en forme de plantes est le rendez-vous des conteurs, magiciens, des cracheurs de feu ainsi que des marionnettistes.

Je m'attardai un peu à ce carrefour pour laisser le temps à la petite fille d'admirer les flammes jaissantes de la bouche de l'homme et le jongleur jouant à six balles. Il y avait aussi un spectacle sur l'origine de ce monde avec un dragon en papier de plus de deux mètres. Enfin j'entra dans une auberge du nom de la Fée Valaa, héroïne d'un ancien conte Fehort. L'ambiance y était joyeuse : des gardes et familles s'y entassait pour manger. Je m'assis à une table seule, attendant que la jeune fille fasse de même puis je commandais un sirop myrtilles pour la petite et un sirop de racines de chêne pour moi.
En attendant la serveuse je pris ma cape puis la donna à un serveur qui la mise près du feu. Enfin nos boissons arriva. Je pris la mienne, m'adossa contre mon siège et sirota lentement le breuvage. Il avait un goût doux et sucré que j'apprécié énormément.
Quand j'eus finis de boire, je reposa mon verre et lui demanda :

- Tu veux faire quoi maintenant ? Tes parents vont être inquiets non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haüyne
Rang 1
avatar

Messages : 229

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Jeu 3 Fév - 19:43

La Fehort m'avais fait visité la ville entière en la commentant et j'enregistrai toutes ses déclarations sans en perdre un miette : j'avais fait aussi des croquis des plans des bâtiments, de la taille des fortifications ainsi que l'organisation de la ville. Ces informations étaient très précieuses pour mon peuple et j'avais hâte de montrer ça à mes supérieurs, il allaient être sidéré ! Et Pan ! Dans les dents les ancêtres ! Et pour leur clouer définitivement le bec, il me fallait quêter des indices sur la structure de l'armée, la hiérarchie ainsi que glaner des renseignements sur les espions et leur technique d'approche.

Après être rentrée dans une auberge remplie de soldats et des familles en faisant TRES attention à ne toucher PERSONNE, je m'assis à une table près d'elle et bu la boisson qu'elle me proposait. MMHH ! Délicieux ! Ce petit goût sucré et fruité, l'imperceptible acidité de la myrtille se mélangeant avec l'eau glacée provoquait en moi un bien-être que je n'avais pas éprouvé depuis le début de la mission et je me détendis un peu. Je pouvait enfin souffler ... Soit j'étais en territoire ennemi, des soldats étaient situés autour de moi et j'avais une guerrière à ma table mais bon, parfois il faut trouver le moment pour arrêter les aventures semées d'embûches et d'actions pour se reposer. Sentant une onde de flemme se propager en moi, je me ressaisit pour me concentrer sur l'avenir de ma mission.

- Tu veux faire quoi maintenant ? Tes parents vont être inquiets non ?

Mes parents ? Ah oui ! Qu'est-ce-que je pourrais bien lui répondre ? Réfléchissant un instant en observant les motifs de son armure, de très bonne qualité je dois l'avouer mais avec un défaut sous l'épaule que je n'oublierai pas de signaler dans mon rapport, j'eu une de mes merveillissime idée et déclara d'une voix forte et sûre :

- Mes parents ... Ils voulaient que je devienne tisseuse, comme toute la famille avant moi, tondre les moutons, nettoyer, tisser la laine puis coudre des étoffes pour des haut dignitaires. Vivre cloitrée dans une pièce alors que l'aventure m'appelait ... j'ai donc décidé de partir il y a deux semaines de cela, laissant une lettre à mes parents, mais je pense qu'ils n'ont pas dû être trop tristes, ils l'ont toujours sut au fond d'eux que leur fille était différente. J'avais une idée précise dans ma tête, devenir un soldat, un espion ou quelque chose dans ce genre pour pouvoir vivre enfin des aventures, la gloire, l'honneur et une vie qui bougeait enfin ! Mais vint le problème de s'engager ... Qui voudrais d'une fille gringalette comme moi ? N'ayant rien trouvé et devant gagner ma vie, j'en avait résolut de cueillir des fleurs et des plantes médicinales pour gagner ma vie en attendant et c'est là que vous m'avez rencontré. Au fait ... Pourrais-je juste voir les soldats ?


Je la regardait, mes yeux plongé dans les siens, comme poussée par un espoir fou, un avenir à peine érigé ...

* je me marre trop dans cette mission ! ^^ *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Rang 1
avatar

Messages : 295

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Sam 12 Fév - 10:33

Bizzarement je me retrouvais dans cette petite fille, elle aussi voulait devenir garde mais quelque chose me perturbais toujours, un je ne sais quoi non définisable. Je l'emmena donc au poste des gardes qui se trouvait à côté de la salle d'entraînement. Des hommes s'entrainaient et je mourrais d'envie de les rejoindre. Mais je me retins et expliqua à la fillette :

- C'est ici que l'on s'entraîne, juste au dessus se trouve la salle de réunion lorsque l'on doit prendre des décisions. Dans le bâtiment avec le drapeau vert que tu vois là c'est la cantine et les dortoirs. Personnellement je suis avec les supérieurs et ai donc le droit à une chambre personnelle. Mes hommes sont en jours de congés et je ne peux donc te les présentait. Bon il est bientôt l'heure de prendre un bon thé. Je connais un endroit où tu ne pourras pas en goûter un meilleur.

Je serpentais les ruelles de la ville suivie de la Fehorte, j'arrivai dans les quartiers résidents. Je m'arrêtai devant une jolie chaumière et toqua à la porte en chêne. Elle s'ouvrit sur une belle femme avec des cheveux blonds et des yeux bruns, elle tenait dans les bras une petite fille d'environ trois printemps.

- Jade comment vas-tu ? Oh... qui est cette jolie fille ?
- Très bien mon amie, je suis venue rendre visite avec cette future garde que j'ai rencontré pendant ma ronde. Au fait où est Ikael ?
- Il est partit couper du bois en forêt mais entre donc je vais vous servir quelque chose à boire, je viens aussi de faire une tarte aux pommes.


Elle déposa l'enfant par terre et nous laissa entrer. Elle partit dans la cuisine pendant que nous nous installions sur une table.
La femme revint avec deux grands verres et un gâteau odorant. Elle nous servit et nous dégustâmes la tarte en discutant joyeusement. La fillette n'était pas trop causante mais elle devait sûrement être timide. Soudain la toute petite fille sauta des genoux de sa mère et se dirigea avec une démarche chancelante vers moi. Elle tenait à la main une poupée de chiffons qu'elle me tendis. Je la pris en lui faisant un bisou. Elle ria puis regarda la Fehorte avec de grands yeux verts. Puis elle lui pris la jambe et la serra vigoureusement en riant.

- Baa doudouuu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haüyne
Rang 1
avatar

Messages : 229

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Mer 16 Fév - 21:04

Oh non ! Les ennuis reviennent ! Je vis la petite fille s'approcher de moi en chancelant avant de m'attraper la jambe. Je secouai vivement la jambe pour me débarraser de ce molllusque gluant avant que mon illusion ne disparaisse mais ce petit bout s'accrochait avec une force extraordinairement adhésive ! Mince ! Mince ! Mince ! Mince ! Mais lâche-MOI !
Je jetai un regard vers la sortie en quête d'un quelconque aide mais c'est à ce moment que mon illusion disparut. La petite fille ouvrait de grands yeux étonnés tout en continuant de sourire, apparamment amusée par mon petit tour obligé. Dans un grésillement sonore, j'apparus au yeux de tous ces Fehort pendant une mission officielle, la cata en gros si on veut résumer.
Je portait ma tenue noire et moulante d'espionne Pys et coiffé mes cheveux en un chignon où mes mèches folles, nattés et décorées de perles, broches et autres bibelots de ce genre, me couvrait une grande partie du visage.

* Pour ceux qui cherchent des idées pour rater sa première mission *

Sans demander mon reste, j'enlevai précipitamment les bras de la Fehort modèle réduit qui m'entouraient la jambes, pris mon panier dans lequel était cachée Suëlly et me précipitai vers la sortie sans oublier de rafler au passage une autre part de cette délicieuse tarte aux pommes. Hum ! Autant profiter des dernier bonheurs de ma vie, adieu monde cruel !
Il se peut que les portes ont quelque-chose contre moi, je ne sais pas, mais en tout cas je la sentis quand je me suis écrasé dessus, tête la première. Pourquoi cette manie de fermer les portes ? Habitude typiquement Fehort. Je suis fichue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Rang 1
avatar

Messages : 295

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Sam 19 Fév - 9:37

Dés l'instant où la petite se transforma un déclic se fit dans ma tête : illusion. J'avais devant moi une ennemie !
Elle prit la petite et l'enleva de sa jambe et ensuite prit son panier et une part de gâteau ?! Elle est bête ou quoi ? Mes reflexes de soldat prirent le dessus, je me leva et sortis mon arme de mon fourreau. La Pys, car c'en était une, essaya de s'enfuir, je dis bien essaya car elle s'écrasa lamentablement sur la porte. Pas possible, elle est trop maladroite ! Je m'élança et la plaqua contre le sol, ma lame sous sa gorge. Je fis un signe de tête à mon amie qui prit sa fille et l'emmena dans sa chambre. Moi je releva l'illusionniste et la fit sortir. Les gens s'écartaient autour de moi ou crachaient aux pieds de la fille. Typique des Fehorts. Je l'emmena au poste de garde et devant la mine ahurie d'un garde j'ordonna :

- Qu'on la mette dans un cachot, je l'interroge ce soir ! Exécution !

L'homme se remis de ses émotions et ligota l'ennemie puis il l'emmena dans une cellule. Moi je partis dans l'autre direction, je m'étais fait avoir comme une débutante mais au moins maintenant elle était sous les verrous. Je n'aurais plus qu'à lui posait quelque questions; cela devait bien valoir la fin de la punition. Je pourrais peut-être même faire une mission avec mes hommes ! J'avais récupéré le si cher panier de la fille et une surprise m'attendait ! A l'intérieur se trouvait une espèce de boule de poils aux cris insupportables. Soudain, elle sauta du panier et s 'enfuie à une vitesse incroyable ! Je ne réussis pas à la suivre mais tout me faisait penser à dire qu'elle allait rejoindre sa maitresse. Temps mieux pour elle. J'avais du temps avant l'interrogation et pouvait donc allait rassurer mon amie ainsi que de prévenir mon supérieur de ce petit incident.

Je ressortis du poste de garde deux heures plus tard avec une certaine fierté, le commandant n'avait pas caché son admiration devant un lieutenant qui avait capturé une Pys ! Bon, je ne lui ai pas raconté tous les détails, seulement les plus glorifiants. Je me dirigeais ensuite d'un pas sûr vers la prison où la petite avait été transporté. je passa devant les gardes sans un mot et demanda ensuite à un autre la cellule de l'ennemie. Je m'engouffra dans les sombres couloirs poussiéreux où pendaient des toiles d'araignées. Il y avait une odeur âcre que je ne chercha pas à identifiés. Je passa devant des cellules où se morfondaient des prisonniers. Je ne fus même pas prise de pitié : ces hommes avaient volé, violé, assassiné ou même trahi leur pays. J'arriva enfin devant le cachot où se tenait la Pys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haüyne
Rang 1
avatar

Messages : 229

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Mar 22 Fév - 20:42

Et mince, on m'avait capturée ! J'avait réussit à tout gâcher, à ruiner toute ma mission en quelques secondes ! Et si seulement j'avais pu m'enfuir ! Et bah non ! Il fallait que je me prenne cette porte ! Toutes mes informations, mes documents top secret, mes relevés de plantes, tout tout tout !
Soudain surgit une petite boule de poils violettes qui me sauta dans les bras, Suëlly !
Su se blottit dans ma nuque et me lécha la joue en quête de réconfort, son poil mauve ternit par ses jours passés loin de la lumière du soleil. Elle était épuisée, avait perdu beaucoup de poids et à cette instant que je me demandai si je n'aurait pas dû la laisser à la maison. La caressant machinallement, je sentis un objet dur. Prenant mon animal dans les bras, je l'observai et vis, coincés dans sa petite gueule, tous mes documents !
Incroyable ! Elle avait réussi à les prendre avec elle lors de sa fuite ! Enfin de compte, je ne regrettai pas de l'avoir emmenée.

Observant ma cellule, je remarquai une vieille paillaise, une table bancale de chêne qui semblait pourrie où trônait une coupelle d'eau sale avec du pain rassi ainsi qu'une chaise usée avec seulement trois pieds .

* Non mais je vous jure, le prototype même de la prison boueuse, manque plus que les rats ! *

Pas question que je mange ce bout de pierre ni de cette boue fangeuse ! Je m'avançait vers la porte de ma prison, je remarquai un garde et lui demandai :

- Vous n'auriez pas un autre menu ? J'avoue qu'un petit sirop ne serait pas de trop ... Vous avez vu cette chaleur, insoutenable n'est-ce-pas ? Une vraie canicule ! Dîtes, vous n'avez pas trop chaud avec cette armure ? Au fait, je ne veux pas être méchante mais elle vous boudine un peu...

Aucune réaction.

- Non, je vous taquine ! Au fait, votre lieutenant... pas l'air commode celle-là ! On doit pas rigoler souvent avec ! Au fait, pourquoi vous avez choisi de devenir soldat ? Une vie difficile, danger partout, vous devez obéir à chaque ordre de cette paonne rousse, horaires inadmissibles, pas de congés payés ni de vacances et je ne vous parle pas de la réputation , personne n'aime les soldats Fehort, tous des incapables qu'ils disent, si si je vous jure ! Ah et en plus vous devez rester toute la journée à rester dans cette prison pourrie pendant que vos copains doivent se promener tranquillement dans la ville ou boire un petit verre ! Heureusement que je suis là pour vous parler un peu ! Vous savez, moi, je vis avec cette envie d'aider chaque personne que je rencontre. Voyez un jour que je me promenais, j'ai rencontré ...

Je vis qu'il commençait à s'impatienter de tout mon bavardage. Satisfaite de lui pourrir un peu la vie en compensation de mon emprisonnement, je continuai de lui raconter tout ce qu'il me venait par la tête, je parlai, parlai, parlai pour l'embêter le plus possible. Au fond de moi je jubilai de l'effet produit de mes paroles, quel plaisir de pourrir la vie des autres ! J'avais remarqué qu'il observait le bout du couloir depuis un certain temps. Il attendait sûrement la relève, le pauvre !

- Et là je lui ai répondu: "Vous savez, je ne tend pas la main à une vipère comme vous !" Bien sorti n'est-ce-pas ? Dîtes... Vous me l'apportez ou pas mon sirop ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Rang 1
avatar

Messages : 295

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Mer 2 Mar - 18:36

À mon arrivée, je vis le pauvre soldat qui surveillait la cellule et me regardait avec un bonheur inquiétant avec un sourire qui illuminait son visage.
Il va bien ? Je trouva la question à ma réponse en voyant la prisonnière discutant et torturant mentalement les nerfs du garde.
Moi qui pensais que la prison lui ferait le plus grand bien ! Je fis un signe de tête à l'homme et il partit à la quête de la relève. Enfin seules !

- J'espère que le palais plaît à madame ! C'est la suite royale construite spécialement pour tous les Pys. Pour tous ces petits fouineurs, lâches et peureux ! Pourtant vous ne faites que ternir encore plus la réputation de ces illusionnistes, fous à lier dans leurs songes, fuyant la réalité et se morfondant dans des rêves chimériques. Race dont vous en faîtes malheureusement parti ! Je vais être ... aimable ... vous allez me dire votre nom, celui de votre chef et la raison de cette ... intrusion dans notre territoire. Je serais peut-être clémente et ne vous torturerais pas. Je pourrais même vous trouvez une petite place dans le marché aux esclaves. On y rencontre des gens très intéressants ...

Je m'approcha encore plus de la grille tout en gardant une distance de sécurité. Je ne penses pas lui avoir révéler des informations trop importantes, seulement des broutilles insignifiantes mais un goût amer d'échec me restait dans la bouche, comme quand l'on croque dans une pomme pas encore mûre. J'était beaucoup trop naïve ! Cela ne se reproduira plus. Puis je pris ma voix la plus méprisante et la plus froide et lui déclara:

- Je n'ai pas envie de perdre mon temps avec vos ... enfantillages et vos longues discussions sans intérêt, je veux que vous soyez le plus claire et plus précise possible. Une phrase suffie. Sinon vous aurez tout le loisir de discuter avec les corbeaux quand vous serez dans votre cage. Ils seront plus que attentifs... Et n'essayez même pas de m' embobiner avec vos salades ! Je pourrais être beaucoup plus .. menaçante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haüyne
Rang 1
avatar

Messages : 229

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Jeu 3 Mar - 20:40

Je serrais les poings jusqu'à m'en faire blanchir les phalanges. Comment osait-telle ?! Je retenais difficilement ma colère et devais me faire violence pour ne pas répliquer une insulte ou lui donner une gifle bien méritée ! Elle avait réussit à m'insulter de toutes les manières possibles et en plus elle voulait que je collabore ?! Plutôt mourir que de dévoiler quoi-que-ce-soit à cette brute effrontée !! Ma respiration avait accéléré et mon sang battait furieusement dans mes tempes, je bouillonais de fureur. Non, il ne fallait pas me laisser emporter, elle n'attendait sûrement que ça et elle savait pertinamment qu'elle aurait le dessus si j'essayais de me battre contre elle ! Ne pas m'emporter ! Ne pas m'emporter ! Ne pas m'emporter ! Me calmer ! Me calmer. Me calmer ...

* Zen ...*

Après avoir soufflé longuement, les battements de mon coeur ralentirent enfin pour retrouver une allure normale. Me retourant vers elle, je fis mine de m'étonner de la voir, souris avant de déclarer théâtralement:

- Ah enfin ! J'attend mon sirop depuis une heure ! Le service est vraiment lent, c'est inadmissible ! Je veux parler à votre directeur ! En plus les locaux sont infects, intolérable ! Au fait pour ma boisson, j'ai changé d'avis, je voudrais un thé rose-litchi. Allez ! Dépéchez-vous de m'en apporter un !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Rang 1
avatar

Messages : 295

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Ven 4 Mar - 14:48

L'illusioniste ne se laissa pas démonter par ma tirade même si je vis qu'elle se retenait de m'insulter. Je m'étonnai presque quand je la vis sourire. Presque. Cette Pys était d'une incroyable tenacité et se permit une bride d'humour. Malheureusement pour elle, elle ne trouva rien de mieux que de finir en me donnant un ordre ! Savait-elle sa position ? Elle était en prison avec personne pour l'aider et pour avenir de très longues années dans un cachot. Qui si frotte si pique, c'était un phrase qui, je l'avoue, m'allait à merveille.

- Je vois que vous avez des goût de luxe, ce n'est pas étonnant venant d'une race qui ne fait que de voler et piller. Pour le service rassurez-vous le .. directeur sera ravi de vous recevoir dans une trentaine d'années alors que vous pourrirez dans des cachots encore plus infect que celui là. Vos petites illusions ne vous servirons à rien et je compte bien vous pourrir votre misérable vie jusqu'à ce que vous me suppliez à genoux. J'avais pour intention de vous interroger dès à présent mais je vois que vous n'êtes pas coopérante. Une semaine sans nourriture devrait vous faire réfléchir à deux fois avant de manquer de respecter à un Fehorte.
Pour votre boisson rose-litchi, je crains que nous n'en ayons plus. Le litchi n'est pas un fruit que nous trouvons dans nos terres mais je penses que votre peuple en cultive à moins qu'il l'ai volé comme il sait si bien le faire. Bon à bientôt dans une semaine !


Non mais franchement un thé rose-litchi ! Elle est folle ou peut-être totalement inconsciente du danger.
On verra bien plus tard. Je ne suis pas aussi cruelle pour laisser une personne pendant une semaine sans rien manger. Je reviendrai dans deux jours, cela suffirait je penses. Je fis volte face et m'en alla sans aucun regard pour la prisonnière. Je fis un signe de têt au garde en fraction qui alla reprendre son poste devant le cachot. Avant de partir de cet endroit infect je ne pus resister à l'envie d'une dernière palabre avec la Pys.

- Au fait, je déteste le rose. c'est une couleur naïve et fragile. Le rose est symbole de faiblesse et je pense que c'est sûrement le couleur nationale chez vous non ? La couleur des gens misérables, celle des Pys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haüyne
Rang 1
avatar

Messages : 229

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Ven 4 Mar - 15:35

Mais qu'est-ce-qu'elle avait cette fille ?
Je ne lui ai rien à ce que je sache ! C'est vrai que qu'elle s'était comporté comme la première des cruches en me laissant entrer dans la ville, m'avait donné pleins de précisions, s'était fais complètement roulé dans la farine et avait eu la honte de sa vie ! Mais qu'est-ce-qu'elle est susceptible ! Aucun sens de l'humour ces Fehorts !

Et après on s'étonne que je veuille partir le plus rapidement possible ! Moi aussi je le connais, la menace de me laisser une semaine sans manger ni boire parce-que premièrement, ce n'est pas morte que je lui donnerais des informations et deuxièmement, elle n'est pas assez patiente pour attendre une semaine !
Je parie à dix contre un qu'elle va aller voir ses supérieurs, leur dire qu'elle a capturé une Pys au péril de sa vie, omettre de dire que c'est elle qui m'a fait entrer en ville bien sûr et me montrer à tous ses soldats pour prouver sa valeur ! Et bah non ! Je te ferait pas ce plaisir !

J'avais un plan.

PHASE N°1 : ATTENTE
Après le départ de la Fehort, j'attendis patiemment que le garde s'assoupisse pour pouvoir mettre mon plan en marche. Quand je vis ses épaules se vouter et sa tête retomber lourdement sur son torse, je patientai encore quelques minutes jusqu'à entendre des ronflements convaincants.

PHASE N°2 : ACTION
M'isolant dans un coin sombre de ma cellule, je créai une illusion. Ce que je pouvait détester avoir ce corps ! En effet, mon illusion reproduisait trait pour trait la lieutenant Fehort. Cette prétentieuse ! Pff ... je ne me supportais déjà plus ! Me relevant brusquement je m'avança vers la porte de la prison, pris mon inspiration avant d'exploser et de hurler à pleine voix :

- GARDE !!! BON-À-RIEN ! TU L'AS LAISSÉ S'ÉCHAPPER !!! ELLE EST PASSÉE SOUS TES YEUX ! ET SORS MOI D'ICI ! CETTE TRAITRE M'A ASSOMÉ, MIS DANS CETTE CELLULE ET TU N' AS RIEN ENTENDU ! ABRUTI !!!! QU'EST-CE-QUE TU ATTENDS ! DÉPÊCHE-TOI ! SORS-MOI D'ICI ET VA PRÉVENIR LA GARDE !!!

Le pauvre, complètement déboussolé, tremblait en introduisant les clefs dans la serrure, me regardant avec angoisse et suant à grosse goutte. Je bondis et courut dans le couloir, peut-être pensait-il que j'allait à la poursuite de moi-même ! Il me suivis et alla prévenir la garde. Je leur ordonna de chercher dans l'aile droite de la prison pendant que je m'occuperais de la gauche. La panique était telle que personne ne pensait à vérifier qui j'étais ni à bloquer les sortie. Profitant de la confusion générale, je passai par une porte dérobée et quittai la prison précipitamment .


Dernière édition par Haüyne le Ven 4 Mar - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luella
Admin- Rang 3
avatar

Messages : 498

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Ven 4 Mar - 17:20

Intervention Admin

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

€dition faite

_________________
Spoiler:
 




Dernière édition par Luella le Sam 5 Mar - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azeviel.forum-pro.fr/forum.htm
Jade
Rang 1
avatar

Messages : 295

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Mar 8 Mar - 18:11

Le réfectoire des garde était calme pour une fois. Quelques archers jouaient aux cartes pendant que d’autres gardes discutaient de leurs périples devant un bon feu. Pour ma part, j’observais ce beau monde avec une certaine indifférence. J’étais assise avec nonchalance sur ma chaise et j’avais élevé mes pieds à la table. Position pas très conventionnelle mais aucun soldat ne se permettrait aucune remarque : j’étais la plus haute gradée dans cette salle et avais une réputation de dragonne. Je sirotais un petit verre de vin rouge.

Soudain un homme ouvrit la porte avec puissance. Sa respiration était saccadée, sûrement suite à une longue course. Il portait le blason des gardes de prison. Il cria à l’assemblée présente dans la salle :


- La prisonnière Pys s’est enfuie !

Ce fut la débandade, tout le monde essayait de reprendre son arme et de courir à la poursuite de l’évadée. Je tombai presque quand j’appris la nouvelle. Quoi ??? Comment avaient-ils fait pour la laisser partir ? Je me levai précipitamment et courut en dehors de la caserne. Où était cette illusionniste ? Sûrement très loin d’ici me souffla une petite voix intérieure. Et m**de ! Cela n’arrive qu’à moi. Je me mis quand même à sa recherche avec persévérance.

Le soleil venait de se coucher. Mes jambes me criaient grâce, mes muscles me faisaient souffrir et ma gorge était en feu. J’avais pisté la Pys toute la journée mais en vain. Toute la garnison aussi mais il fallait se mettre à l’évidence : elle était partie hors de la ville. Je me dirigeai d’un pas décidée vers la prison. Les gardes s’écartaient à mon passage. J’arborais le visage dur, fermé ainsi que le regard de feu lorsque j’étais vraiment fâchée, ce que tout le monde savait. Le garde de fraction devant le cachot au moment de l’évasion me regarda avec crainte. Je lui demandai d’une vois anormalement calme :

- Rapport, soldat.
- Je venais de prendre mon tour de garde lorsque j’ai eu un moment de faiblesse. Je me suis assoupie et soudain vous étiez dans la cellule et vous m’avez hurlé que la Pys vous avez assommé. Et qu’elle s’était enfuie. J’ai ouvert la porte et est ensuite prévenu la garnison ainsi que mon supérieur.
- Vous n’avez pas pensé un instant que cette … personne ne pouvait pas être moi ?
- Bah… en fait … je n’ai pas trop réfléchi …

Le garde se dandinait comme un petit enfant pris sur le fait d’avoir fait une énorme bêtise. Je fermai les yeux un instant et me frotta les tempes. Calme … Mais ma colère pris le dessus et je hurlai à l’homme :

- TRIPLE BUSE !!! C’ETAIT UNE ILLUSIONNISTE ! ES-TU A CE POINT CRETIN POUR NE PAS T’EN AVOIR APERÇU. ET COMMENT AURAIT-ELLE PU M’ASSOMMER, MOI !! COMMENT ??!! ET MONSIEUR SE PERMET D’AVOIR DES FAIBLESSES PENDANT LES TOURS DE GARDES ! DES FAIBLESSES ! ON EST A L’ARMEE ICI PAS A UNE GARDERIE !!! TU SERAS CONSIGNE JUSQU’A NOUVEL ORDRE ! HORS DE MA VUE, MOLLUSQUE !

J’ordonnai ensuite aux autres soldats de partir. Je fulminais de colère. Tout ce travail : anéanti ! Et c’est moi qui devrais en référer à mon supérieur. Rahh ! Je fis volte-face et partis d’un pas pressé vers un maître dessinateur. Après un quart d’heure je sortis de la bâtisse et me dirigea vers la caserne. J’aboyai un ordre à un garde fractionné ici, je lui tendis le papier et il courut en dehors du bâtiment. Voilà une chose de faite. J’aurai besoin de beaucoup de verres de sirop de racines de chêne pour me calmer. Aucune importance. J’avais toute ma soirée devant moi. La Pys avait eu de la chance mais si je la retrouvais, elle payerait pour cet affront.

Ce n’est que tard dans la soirée, après m’avoir fait invité par un ami pour me changer les idées et avoir joué pendant deux heures à l’as de pique que je le vis. J’étais plutôt fière de moi, le dessin était parfaitement réussi. Le garde en avait placardé toute la ville et ses alentours.




( HRP : Haüyne et moi-même accordons la médaille de la compassion pour ce pauvre garde pale )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haüyne
Rang 1
avatar

Messages : 229

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Mar 8 Mar - 21:18

J'avais réussi à sortir de la ville sans encombre, volant au passage quelques provisions pour le long périple m'attendant.
J'avais marché pendant une petite heure dans les champs de blé, brillant comme faits d'or sous la clarté rasante du soleil couchant. Les nuages s'étiraient dans le ciel strié de couleur, comme si un pinceau invisible étirait la couleur pastel sur une toile aux dimensions d'infini. Mes cheveux volaient dans le vent, tel un drapeau opalin fouettant l'air à chaque bourrasque.
Un hennissement me chassant de ma plénitude, je caressai un dernier instant du regard les fines courbes des collines verdoyantes avant de reporter mon attention sur mon destrier. Sa robe noire de Jais avait immédiatement attiré mon regard et ses yeux couleur émeraude éveillaient en moi un écho mystérieux. Cette Icorue appartenait à un riche Seigneur Fehort, devrais-je dire avait appartenu à ce Fehort. Alors que je passais près d'une ferme et sans la surveillance d'un quelconque gardien ou palefrenier, j'avais dérobé cet animal fabuleux. Si il m’avait fallu toute ma discrétion et mon agilité pour l'approcher sans heurts, la montée m'exposait à de nouvelles difficultés. Après de nombreuses chutes dont je vous éviterais les douloureuses et risibles descriptions et une chevauchée épique digne des plus grands rodéos, l’Icorue se calma enfin. Ouf.

Quatre jours plus tard, les champs avaient fait place à une forêt de feuillus verdoyante, leurs ramures ployant sous le poids de la chaleur d’un automne trop ardent. Les basses branches me fouettaient le visage et le bruissement sourd des sabots de l’Icorue rythmait ma chevauchée. Alors que le soleil était déjà haut dans le ciel, le bois s’ouvrit sur une clairière démesurée, coupée de moitié par un torrent fou qui ruisselait furieusement entre les rochers, projetant des gerbes d’écume dans le ciel d’azur.

Au loin se dressait un continent couvert de forêts, collines et prairies. Les montagnes lointaines se dressaient fièrement, surplombant cette terre des mille et une vies. Joyau de ce monde où chaque chose était différente, plus belle, plus mystérieuse et que la vie avait doté d’un sens différent. Le royaume des Pys ouvrait son cœur face aux immensités. Chez moi.

Je ne me souviens plus de la suite, mon esprit était comme embrumé. Une douleur au ventre. Mes yeux plongés dans deux émeraudes. Le départ de mon Icorue - mais m’appartenait-elle maintenant ? – fut plus douleureux que je ne l’envisageais. Une Icorue appartient à un Fehort, c’est une réalité dure à accepter.
Plus rien.
Le bateau vogue sur l’eau, le rivage n’est plus très loin. Premier pied sur le sable mouillé. Sentiment de bonheur de ceux qui sont enfin rentrés chez eux.


Dernière édition par Haüyne le Mer 9 Mar - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Rang 1
avatar

Messages : 295

MessageSujet: Re: Mission Fehort   Mar 8 Mar - 22:19

( Rp fini )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mission Fehort   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission Fehort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azeviel :: Parcelle Etrev (Ouest) :: Les vastes prairies-