AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Soif de liberté [ Mharcus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Soif de liberté [ Mharcus]   Ven 13 Aoû - 12:47

Déjà deux jours qu'Alwine était partie de chez ses parents. Fatiguée, désorientée et apeurée, elle commençait à regretter son choix. Mais jamais elle ne reviendrait en arrière ! Se serait offrir la victoire à ses parents sur un plateau d'argent.

Il y a environ une semaine, Alwine, à qui ses sorties en ville avaient terriblement plu, avait commencé à introduire l'idée d'une excursion dans les conversations. Malheureusement ses parents avaient immédiatement comprit l'astuce et Alwine avait du essuyé un refus catégorique dès le premier jour.
Mais elle ne s'était pas arrétée là !!! Tout au long de la semaine elle leur avait sorti des tonnes d'arguments, tous valables mais jamais assez pour les parents de la jeune fille. Alors elle avait préparé un plan de l'expédition et leur avait exposé en détail, en leur montrant où elle irait, ce qu'elle ferait, des lieux sur où elle s'abriterait et l'apprentissage et la maturité que cela lui apporterait.
Mais non! La réponse fut toujours non!!
Excédée, une nuit elle décida de partir. De vivre cette aventure avec l'accord de ses parents ou non. Et en l'ocurence c'était non.
Ne pouvant sortir par la fenêtre de sa chambre, elle emprunta les escaliers et descendi au rez de chaussée. Là, elle trouva la porte d'entrée verrouillée. Aucune surprise, elle connaissait ses parents et avait pris les devant.
Elle sortie une petite clé de sa poche et l'introduit dans la serrure. Le mécanisme se déclencha et elle fut libre !
Elle passa sa nuit a courrir, courrir, pour s'éloigner le plus possible de cette prison dans laquelle ses parents l'avaient emprisonné depuis sa naissance.

Pendant deux jour la jeune fille avait marché sans savoir où elle allait. Le plan qu'elle avait prévu, la colère et la frustration les lui avait fait oublier.
Elle n'avait pas non plus mangé, son ventre pas très habitué à ce régime n'arrétait de lui crier famine. Mais elle avait fait une bétise, et savait que c'était les conséquences de sa faute. Elle n'avait rien prévu, en tout cas pas de fuger sur un coup de tête!
Donc pas de provisions, pas de carte, pas de plan: Rien !
Très malin!!

Mais malgré tout ça, Alwine était heureuse ! Heureuse de voir le monde, de le découvrir par elle même.
Très fière aussi d'être arrivé à cette parcelle de terre. Magnifique endroit, aux airs magique, dans lequel Alwine se sentait parfaitement en sécurité!
Toutes ces plantes colorées aux fleurs et feuilles plus magestueuses les une que les autres et ses marres et ruisseaux d'eau clair ennivraient la jeune fille qui n'avait jamais vu ça qu'en dessin ou peinture.
Mais le sentiment de sécurité qu'elle ressentait était quelque peu ébranlé par cet impression qu'elle avait. Comme une presence comme si quelqu'un l'épiait....


Dernière édition par Alwine le Mer 18 Aoû - 17:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Lun 16 Aoû - 12:38

[HRP : juste pour une indication chronologique, ce qui se déroule ici intervient entre ma première rencontre avec Luella et sa capture.]

Cela faisait quelques semaines seulement que Luella et ses hommes étaient partit et de nouveau, je me trouvais sur la parcelle isolée. Au fond de moi, je convoitais cette région. Sa beauté, sa neutralité, sa pureté, sa virginité de tous sang et de tous combats...enfin, presque. La terre de cet endroit devait se souvenir du combat acharné qui opposa Luella à moi, Mharcus Feyron, chef des armées Fehorts.

Alors que je me promenais, à la recherche d'indications que les Aluïs auraient pus laissé sur leur ancien camps, j'entendis des pas et un étrange gargouillis.
Je me cachais immédiatement entre deux arbres, immobile et usais de mon camouflage, ce qui suffisait à me soustraire aux yeux de mon visiteur. Jamais moyen d'être peinard ici.

*Encore? Mais c'est pas vrai! A croire que seul les Fehorts et les Aluïs se promènent ici! Mais en plus elle est toute jeune celle là.*

L'observant depuis ma cachette, je conclus qu'elle n'était pas dangereuse. Elle semblait plutôt ravie d'être là bien que perdue et lorsque de nouveau le gargouillis retentis, je jugeais qu'elle devait avoir faim. Mais que fichait-elle ici au lieu d'être chez ses parents?
Un soupir sortit de mes lèvres et tout en la suivant des yeux, un sentiment inconnu me traversa. Je l'identifierais plus tard comme l'instinct paternel.

Que fais-tu seule ici jeune Aluïs? Ne devrais-tu pas être chez tes parents à étudier et jouer avec tes amis?

Je sortis alors lentement de ma cachette, me révélant à ses yeux en tenue de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Lun 16 Aoû - 16:39

Alwine sursauta et se retourna précipitemment en entendant quelqu'un lui parler. Face a elle vit un homme assez grand en tenue de combat.
Elle su tout de suite que ce n'était pas un Aluïs en revanche elle mit plus de temps pour identifié de quelle race il était.
Elle se rappella de se qu'elle avait étudié et d'après se qu'elle voyait elle l'indentifia comme un Fehort.

Doucement elle se mit a reculer, reculer jusqu'a ce qu'elle se cogne contre un arbre:

*Aïe! C'est vraiment pas mon jour !!!*

Alors par sécurité elle décida de sortir son poignard. Mais ne sachant s'en servir et les mains tremblantes elle le fit tomber a plusieurs reprises se maudissant interieurement.

*Génial!! Je sais même pas m'en servir et de toute façon...*

Elle n'eue pas le temps de finir sa phrase que son ventre émit un gargouillit sonor. Elle était trop faible et elle tremblait de tout ses membres.
Alwine commençait a croire qu'elle allait mourir de faim, si le Fehort ne l'achevait pas avant.
Elle commençat a voir flou, les contour de l'homme se brouillèrent, les couleurs se mélangèrent.
La fatigue et la faim avait l'air de se battre pour faire fléchir la jeune fille mais elle de son côté tenait bon.
Même si elle avait peur, faim et qu'elle était épuisée, elle tenait bon.
Pour combien de temps? Quelques secondes, quelques minutes, pas beaucoup plus.

Jamais elle n'avait était confronté a une situation pareil. Elle n'avait jamais rencontré personne d'autre que des Aluïs, n'était jamais aller aussi loin de chez elle et n'avait jamais eu besion de sortir son poignard.
Elle était entrain de rêver, ça ne pouvait être autre chose.
En réalité elle se trouvais chez ses parents, dans son lit et n'avait jamais quitter la routine de sa vie. Il ne pouvais en être autrement! Elle n'aurais jamais eu une telle audace!!
Et pourtant si! Elle étant bien là devant le Fehort. Son ventre se pleignant d'être ainsi mal traité, ses yeux la trahissant...

Alors dans un dernier effort elle leva son arme devant elle et bredouilla maladroitement:

-Qu...qui êtes-v...vous? Et q..que m...me voulais vous?....-

Sa voix s'évanouie, ses jambes se dérobèrent sous elle et un voile noir tomba sur ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Lun 16 Aoû - 18:11

La fillette ne sembla pas être particulièrement ravie de voir un Fehort. Quoi de plus logique vue nos races ne pouvaient en général pas se sentir. La seule que j'avais en considération était Luella. Je ne m'expliquais pas pour quelle raison, mais cette guerrière farouche imposait mon respect et si je puis dire, ma sympathie.
Le jeune en revanche recula droit sur un arbre, effrayée sans doute. Moi, je ne bougeais pas. Lorsque je la vis sortir un petit poignard, je ne pus retenir un sourire en coin. Elle n'avait pas due voir mes doubles lames dans mon dos.
Je m'efforçais de donner à ma voix une certaine douceur, bien que ce ne soit pas dans mes habitudes.

Allons jeune fille, range ce jouet sinon je vais devoir le prendre moi même.

A peine ma phrase terminée un énorme gargouillis d'estomac vide retentit. Elle devait être affamée la pauvre pet...
Ben mince alors, elle tombe carrément dans les pommes.
Je ne prêtais aucune attention à sa question et me précipitais sur elle lorsqu'elle fut au sol. Elle avait beau être une Aluïs, elle n'en était pas moins une enfant. Je ne suis pas un sadique pour abandonnée une jeune fille malade de sous-nutrition.

Je la soulevais après avoir vérifié qu'elle respirait toujours et l'amenais à mon campement. Comme d'habitude, je voyageais seul et j'avais établis mon bivouac dans une grotte, masquant ainsi ma présence au reste du monde.
J'avais un lit constitué d'épaisses et chaudes fourrures, un petit foyer pour le feu, des vivres en abondances tout comme l'eau et le vin. Une fois dans mon antre, je déposais la petite Aluïs sur le lit, la couvrant des chaudes couvertures.
Posant mes épées contre la paroi, je me mis a préparer un repas de légumes vapeur, attendant que son ventre ne la réveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Lun 16 Aoû - 21:39

Une douleur aïgu a l'estomac fit se réveiller Alwine. Elle se redressa et se plia en deux sous la douleur.
Dernier avertissement. Elle devait manger. Mais avant ça savoir ou elle était !!
Réalisant qu'elle était allongée dans un lit elle ragarda autour d'elle quelque peu afollée. Elle trouva le Fehort devant un feu visiblement entrain de préparer à manger.

Elle ne savait si il savait qu'elle était réveeillée mais se posait d'autres question, en contradiction avec ce qu'elle avait appris, ce qui l'a mettait mal a l'aise.
Pourquoi l'avait-il ammener ici?
Pour la nourrir?
Pour la......Sauver????
C'était plutôt étrange comme attitude. Peut être même impossible, peut être que la faim la faisait délirer?
N'en pouvant plus de tout ce remu-ménage dans sa tête, elle la secoua vivement comme pour chasser sont trouble.
Elle se remit a examiner l'endroit où elle se trouvait, en voyant les paroies de pierre elle pensa de suite a une grotte et l'air humide le lui confirma.
Le lit, les bouteilles de vin, d'eau et les nombreuses caisses, qui devaient contenir des vivres, firent penser a la jeune fille qu'il était drolement bien installé:

*Il doit être importan chez les Fehorts pour avoir tous ça. Je me demande qui il est...et surtout si je vais pouvoir sortir de la!*

Les balança ses jambes hors de sont lit et se leva, instinctivement elle vérifia si elle avait toujours sont poignard avec elle. Il était bien là, dans la petite poche qui lui était réservé. Le Fehort le lui avait laissé, il avait du se rendre compte qu'il n'avait rien a craindre qu'elle soit armée ou non. Et il avait bien raison de penser ça!

*Un jour j'apprendrais à m'en servir !!*

Se promit-elle. Mais avant que ce jour n'arrive elle devait éclaircie quelques points, poser quelques questions.
Si elle pouvait se permettre vu l'état dans lequel elle se trouvait et sa position par rapport a lui.
Prudemment elle s'approcha et murmura:

-Je....Merci de m'avoir ammener ici, enfin....plutôt qu'allait vous faire de moi ??? Vous voulez me tuer??
Elle attendit la réponse, le coeur battant plus vite qu'elle ne l'aurai voulu, essayant de prendre un air assuré bien sa voix et ses paroles tahissaient ses gestes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Lun 16 Aoû - 22:57

J'observais la jeune fille du coin de l'oeil, la suivant dans ses gestes et ses mouvements. Je lui avais replacer le poignard dans le fourreau, jugeant que de toute façon elle ne présentait aucun danger. Elle semblait déboussolée et un peu perdu. Chose compréhensible lorsque l'on ferme les yeux dans une plaine pour les ouvrir dans une grotte.
Je levais la tête vers elle lorsqu'elle approcha, suivant du regard son pas mal assuré. Elle devait être affamé.

Je souris en entendant sa question, elle avait bien apprit ses leçons sur l'infériorité des races et le danger qu'elle courrait à coups sûr si elle se retrouvait avec un Fehort. Après tout, nous devions être pour eux des animaux sanguinaires sans pitié.
Je lui fis signe de s'asseoir. Je lui parlais alors d'une voix tranquille, posée et que j'espérais rassurante.

Jeune fille, si j'avais voulue te tuer tu ne serais pas là. Je ne suis pas un monstre, je ne m'en prends pas aux enfants. Tu t'es évanouie et je n'avais pas le coeur à te laisser.

Levant vers elle un regard amusé, j'ajoutais sur un ton taquin une petite plaisanterie.

Etrange venant de la part d'un sanguinaire Fehort non?

J'attrapais alors un bol que je remplis de légumes plongés dans un bouillon. Lui jetant un nouveau coup d'oeil, j'en bus une belle lampée. Servant un second bol, je le lui tendis.

Si tu veux pouvoir tenir debout plus de dix secondes, tu devrais manger et boire un peu également. Je ne te ferais rien temps que tu ne tante rien d'idiot. Je ne veux pas te faire de mal.


Je me mis alors à manger, sirotant un gobelet de vin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Mar 17 Aoû - 15:00

En entendant la réponse du Fehort, Alwine fut surprise, très surprise.
Elle ne s'attendait pas à ça, mais la voix calme et tranquille de l'homme la soulagea, ainsi que ses paroles.
Elle préferait tout de même rester méfiante même si elle était reconnaissante, plus qu'elle ne l'aurait laissé penser.
Elle fut un peu troublée quand il parla de lui même en tant que sanguinaire. C'était belle et bien le mot que ses parents utilisaient pour parler des Fehort. Elle se demanda même si il ne lisait pas dans ses pensées mais finit par afficher un sourire gêné.
Elle savait que la guerre séparait toutes les races, créant la peur et la souffrance. Elle savait aussi qu'elle ne s'arrêterait pas de si tôt. Mais n'ayant jamais rencontrée de représentant d'autres races, elle ne s'était jamais fait une idée concrete sur eux. Et même si on lui avait appris à faire attention, qu'on lui avait enseigné la haine des peuples qui s'affrontaient, Alwine préferait se faire son prorpre avis.
Elle réfléchit à la phrase du Fehort, lui jeta un coup d'oeil, vit l'étincelle dans ses yeux et oublia son enseignement. Du moins pas entièrement mais elle le laissa dans un coin sombre de sa mémoire.

Alors qu'elle réfléchissait a tout ça, le Fehort lui proposa un bol de légume. Balayant toutes ses pensées, elle accepta sans se faire prier.
Elle prit le bol entre ses mains et s'intalla sur le sol froid de la grotte. La jeune fille prit le temps de sentir la bonne odeur se dégageant du bol et commença son repas. Une fois la première lampée, Alwine, heureuse de pouvoir manger, en repit une deuxième et une troisième !!! Hummm.... ce qu'elle avait faim et quel gout délicieux dans sa bouche. L'angoisse qui lui nouait le ventre disparut aussitôt, la peur qu'elle ressantait quelques minutes plus tôt s'évanouie.
Elle mangea a sa faim sans faire attention au Fehort.
Il aurait pu arriver face a elle couteau en main et air cruel sur le visage qu'elle n'aurait pas bougé.
Tranquillement elle fini son bol. Rassasié, pour l'instant. Elle s'appuya sur la paroie de la grotte et ferma les yeux. Elle se sentait tranquille, se trouvait en présence d'un ennemie mais se sentait tranquille.

Une larme lui echappa, une larme de soulagement. Elle était libérée de toute la pression des deux jour précédents. Elle ne savait comment ça aller se passer avec le Fehort mais elle avait le sentiment que tout irait mieux maintenant.

Alwine rouvrit les yeux, observa le Fehort et parla, sans s'arrêter, sans savoir si il l'écoutait, la jeune fille parla. Elle raconta pourquoi elle se trouvait-ici, ce qui l'avait poussé à fuir de chez elle, ses angoisses, son bonheur de découvrir le monde, ses deux jour de march...
Elle s'interrompit.
Alwine avait marché, pas volé, marché. Pourquoi? Elle en connaissait la réponse. La jeune fille en avait honte. Elle essaya de se retenir mais les mots franchirent ses lèvres sans qu'elles puissent résister longtemps.

-J'ai marché, sans m'arrêter, j'ai marché. Je n'ai pas déplié mes ailes. Pas une seule fois durant ses deux jours.
Voler, je n'y arrive pas ou très mal. M'interdisant de partir en voyage d'étude avec les autres, m'interdisant d'aller au cours de vol mes parents on...Entravé mes ailes. Quelques fois je les ouvres pour en prendre soin mais les plumes ne sont jamais en désordre. Je les regarde alors avec tritesse. J'ai honte.
Mais parents ne comprennent pas pourquoi je suis aussi triste et n'arrête pas de me répéter que c'est pour me protéger.
Mais il ne comprendront jamais!!! Quand on est Aluïs on sait volé avant de marcher!!!!...Et moi....-


Elle referma les yeux. Une autre larme roula sur sa joue, glissa sur ses cheveux aux reflets argentés et se perdit dans les plis du vêtement de la jeune fille. Elle souleva les paupières, après un long moment, et croisa le regard du Fehort.

-Pardon!! Je ne vous importunerais plus!!-

Elle enfoui son visage entre ses mains, se tourna vers la parois de pierre et déplia son aile droite pour se cacher dessous. Peut-être seule utilité qu'elle pouvait leurs donner pour le moment.
Alwine se sentait lamentable. Elle resta encore un moment immobile. Puis, la jeune Aluïs se reprit. Elle ramena son aile dans son dos. Garda la tête baissée encore un moment puis la releva pour affronter le regard du Fehort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Mar 17 Aoû - 16:06

La petite semblait apprécier la cuisine Fehort. Une bonne chose parce que je n'avais pas particulièrement envi de préparer autre chose que ça. Elle engloutit le contenu de son bol à une bonne vitesse tout en buvant de grande lampées d'eau. Je ne la surveillais pas plus que cela, me concentrant sur mon bol et mon vin. Cependant, lorsqu'elle eu finit, elle se lança dans un monologue assez impressionnant, m'expliquant pourquoi elle avait fuit, ce qui l'y avait poussé, le temps qu'elle avait passé à marcher.

A marcher? C'est vrai ça? Je l'avais vue arrivée en marchant. Une Aluïs préfère pourtant voler en général.
Ah ben je n'ai même plus besoin de poser de questions avec elle.
Je l'écoutais poliment, le regard doux et compréhensif. Je comprenais sa douleur, sa honte mais par dessus tout, je comprenais ses parents. Lorsqu'elle eu finit et qu'elle se cacha sous son aile avant de relever bravement le regard vers moi, je lui souris.

Je me levais lentement, posais mon poignard à côté de mes épées pour lui montrer que je n'avais pas d'intentions hostiles et j'allais m'asseoir près d'elle. Prenant une grande inspiration, je fis avec elle ce que je faisais depuis des années avec mes soldats, je lui expliquais les choses. Sauf que là, a la différence de mes habitudes, c'était d'une voix douce et amicale.

Tu sais jeune fille, que l'on soit Fehort, Aluïs, Xuhecors, Nerises, Pys ou même Parias on est avant tous parents. Les parents sont inquiets pour leurs enfants, c'est dans la nature des choses. Je comprends ta douleur, mais je comprends aussi le raisonnement de tes parents. Il te suffit pour cela de regarder autour de toi. Que vois-tu? Une grotte inconnue en territoire inconnue en présence d'un inconnue. Pire encore, un Fehort. Tu as cependant de la chance d'être tombée sur moi car on peut dire qu'une majorité des gens de mon peuple me respectent et m'obéissent.
Pour en revenir à tes parents, ils avaient qu'il t'arrive ce qui justement t'arrive. Ils ne voulaient pas que tu parte voyager seule pour éviter les mauvaises rencontres, ils ont entravé tes ailes comme tu dis pour que tu ne puisse aller trop loin d'eux, pour qu'ils puissent te protéger. Je ne doute pas un instant que s'ils nous trouvent ici, ils me sauteraient dessus pour tuer celui qui à kidnappé leur fille.


Je marquais une petite pause, buvant une lampée de vin.

Je comprends également ton désir de voyage, d'aventure, celui également de pouvoir voler comme tes amis. Tu es jeune, c'est bien normal. J'ai eu les mêmes rêves et je me suis engagé dans l'armée. J'ai vue des choses incroyables, mais également des choses terribles que tu ne peux imaginer. J'ai vue la cruauté dont nous sommes tous capable les uns envers les autres. Vos histoires doivent vous expliquer à quel point le peuple voisin, le mien, est sanguinaire, mauvais, possédé par la haine et la violence, avide de pouvoir et cherchant à dominer les autres.
Tes parents on peur de te voir tuée par un ennemie.


Une seconde petite lampée et je reprenais.

N'oublie jamais qu'actuellement nos peuples, tous, sont en guerre. Une guerre ancestrale qui ravage le monde. N'oublie pas qu'il y a quelques temps, ton peuple à trahit la confiance du mien. Tes parents craignent sans doute que nous t'utilisions pour nous venger. Tu ne dois pas leur en vouloir à eux, mais à tous. As-tu seulement imaginer l'état de désespoir dans lequel doit se trouver ta mère actuellement? Celui de tristesse qui doit faire pleurer ton père?

Je levais un doigt et séchais sa joue rosie par la honte et les larmes. Je passais alors un bras autour de ses épaules, instinctivement, et posais sa tête sur mon torse.
*Pauvre petite, victime invisible de la guerre.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Mar 17 Aoû - 17:43

Alwine écouta attentivement le Fehort, se laissa faire quand il entoura ses épaules de son bras et lui posa sa tête contre lui.
Elle n'eue pas de mouvement de recul, ne fut pas effrayée par se contact avec un étranger.
Elle l'écouta puis se mit à réfléchir à ses paroles.

Elle avait le point de vue d'un adulte, d'un père peut-être.
C'est parents s'inquiètaient. D'accord, mais a ce point c'était un peu exagéré. Ils parallysaient une partie de sa vie. L'empêcher de rejoindre le commun de ses ami, de voler avec eux...
Ils lui avait refusé de sortir seule avant ses 90 ans. La plupart des parents laisse sortir leurs enfants à 80 ans.

-J'étoufait sous leur protection, je n'en pouvais plus. C'est pour ça que je suis partie. Il m'aurait fait découvrir un peu plus le monde, je pense que je n'aurais rien fait. Je me satisfait de pas grand chose mais là...Il n'y avait strictement rien...-

Murmura Alwine.
Elle aimait ses parents, comme tout enfant, ce n'était pas contre eux mais...
Elle avait eu besoin de respirer. Seule chose à dire.
Et puis elle pensa à la guerre. Cette guerre qui durait depuis toujours, cette guerre sanglante et cruelle....
Un frisson lui parcourut le dos.
Elle n'aimait pas la guerre, la guerre n'aimait pas la paix, les races ne s'aimaient pas entre elles.
Alwine avait entendue parler de cette trahison entre les Fehorts et les Aluïs. Mais juste de loin, par les gens qui en parlaient dans la rue, par ses amis à l'école.
Mais pas beaucoup plus, ses parents la tenaient éloigné des nouvelles comme du monde extérieur.

La jeune fille senti le doigt du Fehort passer sur sa joue pour sécher une de ses larmes. Elle leva le tête, croisa son regard,doux, vit son sourire apaisant. Son regard se fixa dans le sien, le remercia. Lui dévoila la reconnaissance qu'elle éprouvait à son egard.
Puis elle baissa de nouveau la tête et se mit à chanter d'une voix pure, dans un murmure:

-Ma petite est comme l'eau,
Elle est comme l'eau vive.
Elle court comme un ruisseau,
Que les enfants poursuivent.
Courez, courez
Vite si vous le pouvez.
Jamais, jamais,
Vous ne la ratrapperez...-


Elle laissa le silence s'installer et précisa dans un souffle:

-C'est ma mère qui me chantait cette berceuse quand j'étais petite...-

Les larmes se remirent a couler sur ses joues et elle se recroquevilla un peu plus.
Sa mère lui manquait, son père aussi. Elles les aimait et les connaissant bien, elle imaginais parfaitement l'état dans lequel ils se trouvaient.
Mais elle ne pouvait faire demi-tour. Si elle rentrait chez elle, ils l'enfermeraient de nouveau et pour bien plus longtemps. Si elle restait, la jeune fille risquait sa vie comme l'avait dit l'homme Fehort.
Aujourd'hui elle aurait pu mourir si il ne l'avait pas ramené à son camps.
Elle lui serait éternellement reconnaissante, elle le savait.
Ce qu'elle ne savait pas c'était ce qu'elle allait faire. Rentrer, continuer, rester.
Une réponse impossible a trouver sur l'immédiat.

*Si j'allait voir ma cousine, elle m'avait parlé d'un endroit ou elle s'était installée!!...
Mais tout bien pesé ce serait surement plus dangereux que de me placer entre l'armée Fehort et l'armée Aluïs avant un combat.*

Elle sourit a cette pensée, se retourna vers l'homme et lui sourit à lui aussi.
Un de ses sourire qu'elle offre aux personnes de confiance. Un sourire assez rare mais qui faisait sa beauté.
Et ne sachant pourquoi, Alwine, lui en offrit un. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Mer 18 Aoû - 11:17

Je la laissais pleurer contre moi, ma main gauche lui caressant la nuque pour la calmer. Elle était malheureuse, ça c'était certain.
Se souvenir de la berceuse que sa mère lui chantait lui rappela à quel point elle aimait ses parents et à quel point ils lui manquaient. Elle se rendrait compte petit à petit de la folie de son rêve, de sa jeunesse, du fait qu'elle n'était pas encore en âge de choisir sa voie seule. Une âme d'adulte commençait à poindre chez elle, mais l'aboutissement était encore loin.

Son sourire me ravie. Il me semble que c'est à cet instant que j'ai compris pourquoi je l'avais aidé, je venais de comprendre que mon instinct paternel avait prit la main. Je lui rendis donc son sourire et tandis qu'elle était recroquevillée contre ma cuirasse, je l'enlaçais d'une chaude étreinte.

Tu as une bien jolie voix jeune demoiselle et c'est une jolie chanson. Moi aussi j'en connais une de berceuse.

La tenant contre moi, je me raclais la gorge et entamais une douce mélodie de ma voix grave, chaude, douce et accueillante.

Petit enfant de la Terre
Cette chanson est pour toi
Pour t'accompagner sur les plaines
Du doux sommeil du juste

Ton innocence m'émerveille
Fruit de mon amour pour ta mère
Ma fierté et ma vie
La prunelle de mes yeux

Petit enfant de la Terre
Une vie joyeuse t'attend
Plein de belles choses et d'amour
Sur ton chemin tu trouvera

Oh mon enfant ma merveille
Ou que tu sois quoi que tu fasse
Qui que tu aime quoi que tu devienne
Papa sera toujours là pour toi.


J'aimais bien cette chanson. Bon je ne vous cacherais pas que étant de ma plume, je ne l'avais encore jamais chanté à un enfant. J'allais en avoir les retombées j'espère. J'aimais bien écrire des chansons et bien que je ne sois pas un spécialiste des berceuses, j'étais plutôt satisfais de celle ci.

Ne cherche pas à savoir maintenant ce que tu vas faire après. Repose toi ici cette nuit et demain ton esprit calme et reposé saura peut-être ce qu'il veut faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Mer 18 Aoû - 15:47

Le compliment du Fehort lui rosit légèrement les joues et elle écouta sa berceuse.
Belle chanson, belle voix, s'accordant parfaitement bien avec, apaisante et douce. Ensemble très harmonieux.
Alwine fut ravie qu'il partage cette berceuse avec elle.
Et une fois qu'il eu fini, la jeune fille,les yeux clos, murmura:

-Très jolie berceuse. Vraiment très belle...Et je me permet de vous dire que vous chantez très bien...-

Elle laissa son esprit divaguer quelques instants sur l'air de la chanson. La jeune fille s'imagina sur la parcelle isolée...avec ses parents.
Elle aurait bien pu leurs demander de venir avec elle. De laisser leur travail pour quelques jours. De l'accompagner, de lui montrer et comme il semblait tant le vouloir, la protéger.
Mais elle s'était butée, avait voulu partir seule.
Et puis zut !!! Alwine penserait à ça plus tard !!
Elle en avait assez de s'embrouiller l'esprit avec toutes ces questions, ces remords. La jeune fille secoua la tête avec force, fouetant la cuirasse du Fehort avec ses cheveux et recala sa tête sur l'épaule de son bienfaiteur.
Vu tout ce qu'elle lui devait, elle décida qu'elle l'aiderait. Elle ne savait comment, ni si il avait besion de son aide mais l'aiderait. Parce qu'il l'avait sauvé, parce qu'il l'avait fait réfléchir et aussi pour le remercier de sa chanson.

Elle adorait chanter. S'étaitt sa passion depuis toute petite. La jeune fille s'entrainait souvent dans sa chambre mais elle ne montrait ce qu'elle savait que les jours ou elle était particulièrement enjoué.
Décidemment, Alwine s'était plus ouverte au Fehort qu'a d'autres personnes de son entourage qu'elle connaissait depuis plus longtemps. Et puis s'était des Aluïs.
Jamais elle n'aurait pensé se retrouver ainsi, sa tête sur l'épaule d'un étranger Fehort.
Mais maintenant s'était fait et elle n'en souffrait pas. Bien au contraire.
La voix de l'homme était apaisante et chaude. Sa présence rassurante. Son regard calme et doux.
Alwine l'appréciait beaucoup bien qu'elle ignore tout de lui même son nom.

Et puis la fatigue arriva. Faisant tombé ses paupières et se relacher ses muscles.
Le Fehort était bien gentil de bien vouloir la laisser dormir ici. Alors elle se laissa aller. Ses yeux se fermèrent, ses muscles se détendirent et déjà quelques doux rêves l'envahirent.

Alwine se trouvait aux milieux d'immenses collines ! Toutes recouvertent d'herbe verte et soyeuse. Au loin, elle apperçut ses parents lui faisant de grands singnes de la main. Elle, sur son dos, avait un sac à l'air bien rempli. Ils lui disaient au revoir.
Alwine partait!! Elle partait en voyage!!
Mais quelque chose la tracassait...Elle paraissait plus grande. Ses cheveux rassemblés au sommet de sa tête retombant en queue de cheval lisse et soyeuse. Ses yeux soulignés d'un trait léger noir, intensifiant son regard clair. Ses mains plus fines et allongés.
Et surtout son visage. Son visage souriant. Beaucoup plus souriant. Plus ouvert. Comme si il était libéré de quelque gêne.
La jeune fille regarda une dernière fois ses parents la saluer et se retourna. Elle ouvrit ses ailes, les fit battre une ou deux fois, pris un peu d'élan et s'envola.
Elle vola encore et encore voyant le paysage défiler sous elle comme dans un rêve.
Un rêve??
Ses ailes arrêtèrent de battre. Alwine les regarda, affolée. Elles ne répondaient plus !!!!
La jeune fille se mit à tomber. Véritable chute libre dans un monde noir !!!!!
Elle tomba, tomba et .......

Alwine se réveilla en sursaut, encore une fois.

*Ouf, un rêve...ce n'était qu'un rêve...*

Elle ne se rendit compte qu'après que s'était dans le lit qu'elle s'était reveillé. Elle remercia nntèrieurement le Fehort de le lui avoir laissé et le vit, lui , entrain de dormir sur le sol de la grotte.
Alors sans un bruit, la jeune fille se leva. Elle rejoignit la sortie a pas de loup, comme elle avait appris à le faire chez elle et sortit de la grotte.
D'abord la lumière lui fit mal aux yeux mais elle s'habitua assez rapidemment et pu admirer la parcelle isolée baigné par la lumière du petit matin.
Elle s'était réveillait tôt comme à son habitude. Alwine s'étira de tous ses membres, bailla à s'en décrocher la machoire et déploiya ses ailes. Elle les fit battre une ou deux fois comme dans son rêve, prit un peu d'élan et essaya de se soulever mais tribucha et s'étala de tout son long. Elle se releva péniblement en maugréant, un sourire désolé au lèvres:

-Mais qu'elle idiote ! Je suis vraiment trop nulle!-

Mais aujourd'hui la jeune fille était de bonne humeur. Et elle décida de ne pas gacher ça, ducoup elle entreprit de ramasser des fruits, bien qu'elle n'en connaisse pas beaucoup, pour le petit déjeuner du Fehort (même si il en avait déjà).
Elle s'éloigna donc (mais pas trop) en sifflotant, pour cueillir des fruits diverses et variés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Jeu 19 Aoû - 19:28

J'avais couché la petite dans mon lit après qu'elle se fut endormie sur mon épaule. Elle n'avait que peu dormit avant et était épuisée. Dormir sur le sol, étant soldat, ne me faisait pas peur et encore moins mal au dos. Je lui avait sourit après qu'elle eu complimentée ma voix et mon chant. C'est toujours agréable de se voir offrir ce genre de compliment.
A l'issue de cette chansonnette je m'étais surpris à lui caresser la tête comme mon père le faisait lorsque, épuisé lors d'un diner avec ses amis je cherchais refuge sur ses genoux.

A mon réveil, je ne la vis pas. Mais ou est-elle passée la gamine? Je me saisis d'une de mes épées et pris la direction de la sortie de la grotte.
Je fus éblouis par le soleil naissant en ce beau jour, sa lumière venant faire miroiter mes cheveux d'argent et réchauffer la peau nue de mon torse. Je ne trouve pas que dormir en armure est particulièrement agréable. Je la cherchais du regard lorsque je fus attiré par un son enjoué. Ses sifflotements me parvinrent et je me dirigeais vers elle, fondu dans le décor, camouflé.
Je finis par la trouver, occupée à cueillir des baies. En un coup d'oeil je vis que la moitié seraient à jeter sous peine d'empoisonnement immédiat.

Bien décidé à la faire rire, ou du moins sursauter, je la contournais pour me cacher dans un beau buisson plein de grosses baies qui attireraient forcement son regard.
Je l'attendis donc, espérant qu'elle ne fasse pas demi-tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Ven 20 Aoû - 10:36

Entassant les baies dans ses bras, Alwine était ravi de sa récolte ! Une fois sa chanson sifflée finit elle en commença une autre mais cette fois-ci à vive voix.

C'était une chanson qu'elle aimait beaucoup et qu'elle voulait chanter avec la plus belle voix possible.
Alors, avant de l'entamer la jeune Aluïs rassembla les baies dans une grande feuille, qu'elle posa a terre et elle entreprit un échauffement, tout d'abord en chantant la gamme des notes puis répétant quelques petits exercices que la jeune fille avait apprit à l'école.
Puis, seulement quand elle estima sa voix prête, la jeune fille chanta.

Elle chanta d'une voix claire et pure. Elle chanta, distinctement, l'air emportant les paroles de sa chanson haut dans le ciel.

-Je n'aurai pas le temps
Pas le temps

Même en courant
Plus vite que le vent
Plus vite que le temps
Même en volant
Je n'aurai pas le temps
Pas le temps

De visiter
Toute l'immensité
D'un si grand univers
Même en cent ans
Je n'aurai pas le temps
De tout faire

J'ouvre tout grand mon cœur
J'aime de tous mes yeux
C'est trop peu
Pour tant de cœurs
Et tant de fleurs
Des milliers de jours
C'est bien trop court
C'est bien trop court

Et pour aimer
Comme l'on doit aimer
Quand on aime vraiment
Même en cent ans
Je n'aurai pas le temps
Pas le temps

Je n'aurai pas le temps
Pas le temps...-


Et pendant qu'elle chantait, la jeune fille se mit à danser. Passion secrète dévorant son coeur.
Les mouvements fluides et gracieux s'enchaînèrent au rythme de la chanson.
Véritable spectacle, Alwine flottait presque au-dessus du sol.
Puis un craquement la ramena dans le monde réel.
La jeune fille se remit alors à la tache pour ne pas faire plus attendre son bienfaiteur.
Ramassant la feuille rempli de baies, elle remarqua un beau buisson rempli de grosses baies multicolores.
Toute joyeuse de sa découverte, elle se dirigea d'un pas léger vers sa mine....de baies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Mer 1 Sep - 17:30

J'écoutais chanter la jeune fille, souriant de la légèreté avec laquelle elle prenait la situation. Une jeune et naïve Aluïs ramassant toutes les baies qui avaient de jolies couleurs sans savoir que la majorité lui causeraient grand mal si elle venait à les manger.
Enfin, elle avança vers mon buisson, contenant lui de bonnes baies, bien comestibles et au gout absolument exquis. Oui, j'avais tout de même choisi un buisson de baie que je connaissais comme délicieuses.

Lorsqu'elle se pencha pour ramasser les fruits, je ne pus me retenir plus longtemps.

Ce fut une bien jolie chansonnette et d'agréables pas de danse jeune fille.

Puis je me redressais, ma tête émergeant du buisson. Jetant un coups d'oeil plus attentif à sa récolte, j'ajoutais:

Mais il me semble que je vas devoir te donner une leçon sur les baies que l'on peut ou non ramasser.

Pour quiconque passait par là, le spectacle lui aurait parue étrange. Un Fehorts émergeant d'un buisson, faisant face à une Aluïs adolescente, l'un riant, l'autre semblant surprise mais pas apeurée.
En même temps, du moment que ce n'était pas un autre Aluïs qui passait par là, nous n'aurions normalement pas de problème. Me vient alors à l'esprit que je ne pouvais rester en compagnie de cette jeune personne guère plus longtemps. Sa place n'était ni au près de moi, ni seul en ce lieux. Elle l'avouait elle même, elle ne savait ni voler ni se défendre, comment pourrait-elle survivre?
Je ne pouvais la garder avec moi et je ne pouvais l'abandonner. Je fus pris d'un frisson lorsque la seule solution possible me traversa l'esprit. J'allais devoir la ramener chez elle. Entrer en territoire ennemi.
Quitte à faire cela, autant montrer une fois de plus aux Aluïs que jamais ils ne se protègerons de nous, les Fehorts. Et puis cela me permettra de faire une fois de plus enrager Luella en pénétrant une seconde fois sur son territoire à son insu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Jeu 2 Sep - 21:04

Alors qu'Alwine approchait sa main d'une baie, elle entendit quelqu'un lui parler.
Surprise, elle sursauta:

-Aaah !!

Regardant de tous les côtés, avant de voir la tête du Fehort émerger des buissons! Elle soupira de soulagement en voyant le visage familier mais ne pu s'empêcher de rire.
Le tête du Fehort dépassait du buisson sans qu'on ne voit aucune autre parties de son corps. Véritable tête flottante au milieu de la verdure !
La situation la faisait rigoler.

Mais il me semble que je vas devoir te donner une leçon sur les baies que l'on peut ou non ramasser.

A ce commentaire, elle se tut et baissa les yeux en direction de sa récolte. C'est vrai qu'elle ne connaissait pas bien les plantes, ni les fruits. Elle espérait tout de même qu'il y ait quelque chose de bon dans sa cueillette.
Après tout c'était pour lui qu'elle avait ramassé toutes ces baies.

-oh, j'espère qu'il y en a des bonnes quand même, c'était pour votre déjeuner que je les ai cueillis! -

Dit-elle, le sourire aux lèvres, en lui tendant la feuille rempli de baies. Mais voyant son air soucieux, Alwine ramena les baies vers elle.
C'est alors qu'elle eut une idée!!

-Venez! On va petit déjeuner quelque part!! Et vous pourrez m'en dire plus sur les baies que j'ai récolté!!-

Elle le prit donc par la main et l'entraina en courant jusqu'à la grotte. Sans lui en dire plus, Alwine enleva le fourreau contenant son poignard et le posa au sol, près de ses légères chaussures, qu'elle venait d'ôter.
Elle ressortie de la grotte mais avant de faire un pas de plus elle se tourna vers l'homme Fehort et déclara d'un ton enjoué:

-Au fait! Je m'appelle Alwine !! Alwine Kesh !-

Et la jeune fille repartie de nouveau, mais cette fois ci dans une autre direction.
Ils traversèrent un petit ruisseau, passèrent devant plusieurs plantes immenses, qu'Alwine ne connaissait pas et rencontrèrent un drôle de petit animal, à la fourrure caramel, qui s'enfuit en les apercevant.
Alwine marcher d'un pas sur et emmena le Fehort... à un petit lac.

Sa surface miroitait, renvoyant des reflets d'argent. Pas très grand, il insufflait une véritable atmosphère d'harmonie et de douceur. Tout était calme. Harmonieux.

-Je l'ai découvert quand je suis arrivée. C'est magnifique n'est-ce pas?-


Murmura la jeune Aluïs.

-Je voulais vous montrer cet endroit, je ne sais pas si vous le connaissez déjà, mais j'ai pensé que je pouvais vous montrer ce lieu vu que...je ne pense pas que les baies que j'ai récolté sois toutes bonnes!
Nous pourrions manger ici, qu'en dites vous?-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Lun 13 Sep - 15:06

J'avais un grand sourire aux lèvres lorsqu'elle sursauta. Lorsqu'elle m'expliqua pourquoi elle les cueillait, je fus émue par l'intention. Elle était prévenante et polie, quelque chose de rare entre deux races. A sa petite moue à l'annonce d'un certain nombre de mauvaise baies, je répondis que oui, de là ou j'étais j'en voyais une grosse partie de bonnes. Après sa proposition, je n'eu pas le temps de répondre quoi que ce soit qu'elle m’entraînait vers la grotte. Je la laissais faire ce qu'elle voulait avant de repartir. Alwine Kesh? Entre Luella et Alwine, les Aluïs avaient un don pour les prénoms originaux.

Je suis enchanté de faire ta connaissance Alwine Kesh, je m'appels Mharcus Feyron, pour te servir.

Je m'étais légèrement incliné devant elle, comme lorsque je paradais à la cour royale. Je la suivis à travers bois et ruisseau, observant avec elle la fuite d'un petit écureuil effrayé par notre arrivée au pas de course. Nous passâmes sous d'immenses fougères et de grande fleurs colorées avant d'arriver sur la rive d'un petit lac. Le coin était vraiment joli et je me demandais comment, moi qui avait parcourus la Parcelle Isolée en long, en large et en travers, ce faisait-il que je ne l'avais jamais vue avant.

Le lac était bordé d'un côté par une petite forêt et des autres bords par de gigantesques plaines chatoyantes. J'étais toujours émerveillé devant de pareils paysages aux goûts de paradis.

Oui Alwine, c'est de toute beauté.

J'écoutais un peu distrait ce qu'elle me dit tout en ôtant mon pantalon de soie verte, me retrouvant en caleçon. Lorsqu'elle eu finit, je ne fis ni une ni deux avant de plonger tête la première dans le lac. Je gouttais le plaisir de l'eau glissant sur mon corps durant quelques secondes avant de ressortir la tête de l'eau. Je me tournais vers elle, un grand sourire sur le visage.

Je ne le connaissais pas ce petit lac, merci de me l'avoir montré. Pour les baies, ne t'en fait pas, je vais te montrer, mais manger ici est une bonne idée, cela permet de prendre un bain en même temps.

Je disparus alors sous l'eau, pensant aux cicatrices que Luella m'avait laissé. Alwine n'avait pas due les voir bien qu'elles soient encore relativement fraiches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Ven 17 Sep - 20:07

Mharcus Feyron, enregistré. Alwine le retint de suite.
C'était un nom qu'elle n'avait jamais entendue mais cela ne l'étonna guère, c'était un nom Fehort. Enfin c'est ce qu'Alwine pensa.

Une fois au bord de l'eau, Alwine, perdue dans la beauté du paysage environnant, sursauta quand le Fehort plongea.
Plusieurs gouttes d'eau vinrent faire frissonner les bras de la jeune fille et elle décida de l'imiter !
Ell retira sa robe en dessous de laquelle la jeune Aluïs gardait un petit short blanc et une brassière. Elle attacha ses cheveux avec une grande herbe souple et à son tour, plongea le tête la première dans l'eau.

A la nage elle se débrouillait plutôt bien, mais sa maitrise de la brasse n'était pas parfaite loin de la. De toute façon le plus souvent elle faisait la nage du petit chien, un peu ridicule certes mais qui ne demandait aucune technique particulière.

Elle se dirigea alors vers M. Feyron et sauta sur ces épaules.
Son but étant de lui mettre le tête sous l'eau, elle eue du mal vu que l'homme qui était en face d'elle était bien plus grand et touché le fond du plat de ses pieds.
Elle essaya néanmoins, sans se démonter. Au bout de la troisième tentative elle adopta une autre technique. La jeune fille enfouit sons visage sous l'eau et plongea, elle attrapa ses chevilles et les tira de toutes se forces vers la surface, elle ne sut pas si ça avait marché mais elle remonta à la surface parce qu'elle manquait d'air.
Alwine s'éloigna alors en effectuant quelques mouvements désordonnés et replongea.

Sans vraiment se préoccuper de sa façon de nager, Alwine profita de la glissade de l'eau sur ses plumes, de cette fraicheur sur son visage.
Elle profita de cela mais bientôt, elle ouvrit les yeux.
Elle allait devoir partir.
Alors elle remonta a la surface, respira un grand coups, et s'allongea à la surface de l'eau, fixant le ciel.

-Je vais devoir partir. Oui, je le sais bien. J'ai déjà eu beaucoup de chance depuis que j'ai quitté ma famille.
Je vous ai rencontré, vous m'avez aidé, vous m'avez sauvé la vie.
Je ne vous remercierez jamais assez pour ce que vous avez fait.-


dit-elle d'une voix tremblante.

-C'est idiot, je vous connais à peine et je vous raconte toutes ces choses la, vous m'avez écouté et cela m'a fait très plaisir. D'ailleurs pour ne pas vous gêner plus je rentrerais seule. Je trouverai le chemin, il ne faut pas s'inquiéter. J'aimerais être forte! Comme ma soeur! Ma soeur de coeur. C'est une véritable battante, elle gagne toujours, un caractère de feu. C'est elle qui décide de où, de quand, de comment elle veut faire les choses. Et en plus c'est une vraie guerrière!!! Je l'aime beaucoup et j'aimerais pouvoir vivre comme elle, mais ce n'est pas le cas. Pas pour l'instant.
Non, pour l'instant j'ai été sauvé pas un homme Fehort ! Elle aurai pu m'étrangler rien que pour ça !!-


Alwine se redressa et posa la pointe de ses pieds sur le sable qui couvrait le fond du lac.
Se tournant faire son bienfaiteur, elle reprit un sourire éclatant sur le visage:

-Merci à vous Mharcus Feyron!! Merci beaucoup !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Lun 4 Oct - 7:57

Je ne pus m'empêcher de sourire lorsqu'elle m'appuya sur les épaules. Elle avait peu de chance de me couler ainsi et m'attraper les chevilles comme elle faisait ne mènerait pas à grand chose de mieux. Je me laissais cependant faire, tombant lentement à la renverse dans l'eau fraîche. Je nageais quelques instants sur le dos, fixant le ciel des yeux, contemplant le royaume des cieux, un endroit impossible à atteindre pour ceux de ma nature.
Je me redressais au son de sa voix. Oui, elle devait partir. Elle n'était pas en sécurité ici, seule. Il lui fallait rentré chez elle. Je l'écoutais attentivement, un sourire plein de douceur aux lèvres. Je n'interviens que lorsqu'elle eu finie.

Oui Alwine, tu dois partir, tu dois retourner au près de ta famille, de tes parents, de tes amis. Cependant, tu ne connais pas la Parcelle Isolée, tu ne sais la chance que tu as eu d'arriver ici sans faire de mauvaises rencontres. Je ne me soucis pas du fait que tu trouve ton chemin, je m'inquiètes de ce que tu pourrais y trouver. Je te raccompagnerais jusqu'à le frontière de ton pays, ainsi tu n'auras plus qu'une demi journée de marche à faire seule.
Tu pourras raconter que les Fehorts ne sont pas des mangeurs d'enfants Aluïs.


Je lui fis un petit clin-d'oeil tout en réfléchissant quelques instants puis posa ma question pour lui changer les idées.

Tu dis avoir une soeur de coeur, quelle est son nom?

Les jeunes comme Alwine ont souvent des idoles adultes, des gens à qui ils veulent ressembler, il est toujours intéressant de savoir si un nouveau guerrier sort du lot. Désolé pour cette question très intéressée ma petite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Ven 8 Oct - 18:08

Quand le Fehort lui dit qu'il la raccompagnerait, Alwine se sentit gêné de lui prendre encore de son temps. Mais au fond d'elle même, la jeune fille était ravie de faire la moitié du chemin en compagnie de Mharcus Feyron.

Après sa gêne et son soulagement, elle ressentie de l'étonnement face à la question de son bienfaiteur. Il voulait savoir qui était sa soeur de coeur?
Après tout pourquoi pas, elle avait suffisamment confiance en lui, et n'avait pas peur de ce qui pourrait arriver à sa soeur, quoiqu'il se passe elle s'en sortirait.

Alwine décida donc de lui en dire un peu plus, mais avant cela, elle remonta sur la berge et essora ses cheveux.
La jeune Aluïs s'assit au bord de l'eau, les pieds trempant encore un peu et commença:

-En fait, c'est une cousine un peu éloignée.Mais nous avons été élevé ensemble, jusqu'à ce qu'elle soit plus grande et décide de partir à la capitale.
Nos liens sont très forts et c'est pour ça que j'ai plaisir à dire soeur de coeur.
Mais bon, ce n'était pas vraiment la question, si vous voulez savoir, elle s'appelle Luella Guardia.
Elle travaille dans l'armée et dirige une équipe d'élite.
Elle est formidable, elle sait tout faire! Elle n'a peur de rien ni de personne. Quand j'étais plus petite elle m'a souvent protégé contre des gros bras qui voulait me faire peur. Je l'admire et l'aime beaucoup.
Et j'imagine parfaitement ce qu'elle dirait si jamais elle me voyait, là, maintenant.-


A cette pensée, Alwine eu un sourire aux lèvres, elle perdit ses yeux dans le vague pendant quelques instants, repensant à des souvenirs d'enfance, puis reprit:

-Ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu, elle voyage beaucoup, part pour des batailles... Mais elle ne sait pas que se battre, c'est aussi une chanteuse extraordinaire, c'est elle qui m'a appris à chanter.
Je lui doit tellement de chose...
Dites, vous, vous connaissez quelqu'un comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Lun 8 Nov - 17:52

Buvant un coup d'eau lorsque la jeune fille me présenta en quelques mots sa soeur de coeur, je manquais de m'étouffer en entendant le nom de cette dernière. Tient donc ! Luella !
Une fois remis de ma toux, je ne pus que sourire à la dernière question que me posa Alwine. Oh que oui je connais quelqu'un comme ça ! *Il s'agit même de la même sulfureuse guerrière ailée*.
Allez, je lui dis, ce sera drôle.

Me tournant vers la demoiselle, je pointais du doigt une longue et fraiche cicatrice sur ma cuisse ainsi que la petite croix qui ornait ma poitrine.

Vois-tu ces fraîches cicatrices? Ce sont les marques de ma rencontre avec Luella, il y a deux semaines à peine, en cette même parcelle isolée. Nous avons croisé le fer à quelques lieux d'ici, mais je te rassure, elle n'est qu'égratigné comme moi. Nous nous sommes pourtant donné à fond, mais c'est à croire que ni elle ni moi ne pouvions gravement atteindre l'autre. Même si cela peut te paraître étrange, j'ai eu plaisir à affronter une si rude guerrière. Une personne de celles qui te repousse dans tes dernières limites, qui mets à l'épreuve toute ton habileté ainsi que tes nerfs. Nous avons bataillé comme des bêtes mais dans le respect le plus complet l'un envers l'autre.

Alors que je plongeais dans mon récit, je sentis que mes yeux se mettaient à briller du souvenir de cette nuit. Je me repris instantanément.

A un moment, notre combat à cessé. Je ne sais trop vraiment pourquoi, nous nous sommes tous deux retrouvé dans une position qui nous permettait de tuer l'autre. Nous avons choisi alors de rentrer chez nous plutôt que de nous entretuer. Ce fut un honneur de combattre pareil adversaire. Une guerrière qui non contente d'être farouche affiche une grande beauté et une voix effectivement sublime.


Me relevant pour me rhabiller, j'ajoutais :

Allons, debout jeune fille, il est temps de se mettre en chemin ainsi tu sera chez toi pour le souper. Cela t'étonne peut-être, mais nous sommes à seulement une grosse journée de marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Sam 20 Nov - 21:57

Allons, debout jeune fille, il est temps de se mettre en chemin ainsi tu sera chez toi pour le souper. Cela t'étonne peut-être, mais nous sommes à seulement une grosse journée de marche.

Oui, effectivement, cela étonna la jeune Alwine qui avait mit environ deux jours pour arrivée sur cette parcelle.
Elle avait du faire plusieurs détour et se compliqué la vie. Mais ce qui l'étonna le plus c'était le fait que Mharcus connaissait Luella !!! Et ils s'étaient battu ensemble !! Sur cette parcelle !!
La jeune fille mit un certain temps a comprendre et resta bouche-bé devant cette information. Elle ne posa même pas de questions sur les événements qui les avaient fait se rencontrer etc...
Elle resta muette comme une carpe et mit son côté bavarde comme une pie de côté. Cette surprise de premier choix fit taire la jeune Aluïs, ce qui était pourtant compliqué.


Elle se leva, et enfila sa robe. Sa peau était parsemé de petites gouttes d'eau mais Alwine était relativement sèche et ne se préoccupât pas de l'humidité de ses vêtements. Elle prit le chemin du retour pour la grotte.
Elle regarda ses pieds tout en pensant à ce qu'elle avait vécu.

Elle avait fugué de chez elle, sur un coup de tête. Ensuite une longue marche avait occupé deux jours de sa vie, jusqu'au moment où elle avait ressenti cette sensation unique! Celle d'un passage, d'une parcelle à une autre. Enfin, elle avait atterri sur ce coin de paradis, où ne sachant quoi manger, où dormir et comment rentré chez elle, elle s'était évanouie de peur et d'épuisement devant un homme Fehort qui aurait pu la tuée immédiatement et, qui, pourtant, l'a sauvée, logée et nourrit !!

*Mharcus Feyron est un homme bien, même très bien !!*

Conclut-ellle.

*Ma soeur à eu de la chance de tomber sur un homme comme lui...*

Une fois à la grotte, elle reprit ses chaussures, usées par son premier voyage, et son poignard et regarda une dernière fois le camp avant de sortir de la grotte et de s'adresser à Mharcus:

-Je suis prête, c'est quand vous voulez !!-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mharcus
Roi - Rang 3
avatar

Messages : 438

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Dim 26 Déc - 20:27

Nous arrivions en bordure de la frontière Aluïs - Fehorts alors que la nuit finissait de tomber. Un bosquet cachait notre progression mais brusquement, je m’arrêtais. La lisière du bois nous cachait tandis que la frontière se trouvait à quelques dizaines de mètres. Le territoire ennemi ... à porté de la main. Je pivotais et pris la main d'Alwine.

C'est ici que notre chemin se sépare jeune fille. Ces quelques jours en ta compagnie ont étés remuants et amusants mais il est maintenant temps pour toi de retrouver ta famille et tes amis.
Tu n'as pas été prudente de sortir ainsi de tes frontières, tu aurais pus tomber sur des brigands, des animaux féroces ou même tomber dans une crevasse. N'oublie jamais qu'une expédition doit obligatoirement se préparer.
Tu aurais du trouver Luella pour qu'elle t’apprenne à voler ou pour a qu'elle t'escorte. Tu as la chance de connaitre une grande guerrière, demande lui conseils et soutiens car tu as pleins de choses à apprendre d'elle.


Je jetais un oeil vers la frontière avant de l'observer à nouveau.

Je n'irais pas plus loin car je n'ais pas envie de me faire arrêter par une patrouille, mais pour retrouver ta maison, il te suffit de garder cette étoile devant toi et tu y sera dans trois heures environ. Peut-être un jour nous reverrons-nous, espérons qu'à lors nos peuples sauront vivre en paix.

Je déposais un baisé sur son front avant de sortir un rouleau de parchemin et de le lui tendre.

Pourrais-tu remettre ceci de ma part à Luella ? Je t'en serais reconnaissant.

Bon vous allez dire que c'est inadmissible de faire passer un message à une ennemie par le biais d'une adolescente, mais attendez de savoir ce que dit ce message.

"Chère Luella,
J'ose espérer que vous êtes rétablie des blessures que je vous ais infligé.
Je ne peux m'empêcher de sourire au souvenir de ce combat qui fut un honneur.
La jeune personne qui vous remettra ce billet, je l'ai trouvé sur la Parcelle Isolée, à quelques lieux seulement de celui de notre rencontre. C'est une jeune fille charmante qui se trouvait en fâcheuse posture et à qui j'ai indiqué le chemin pour rentrer chez elle en l'accompagnant à votre frontière.
J'ose croire que vous ne m'en voudrez pas si je n'en ais pas profité pour venir vous voir, on m'aurait difficilement laissé passer je pense.
Alwine est une jeune fille pleine de ressources et de potentiel, bien qu'un peu bavarde et trop pressée. Elle gagnerait a devenir plus réfléchie et plus raisonnée. En attendant, vous devriez lui apprendre à se servir de ses ailes, elle ferait sans doute moins de bêtises et de folies.
J'ai été heureux de la rencontrer, tout comme je l'ai été pour vous, ainsi que de pouvoir lui venir en aide.

Cela prouve que nos races peuvent s'entraider, cela prouve que mon espoir n'est pas vain.

Au plaisir de vous offrir quelques estafilades de plus.

Bien à vous
Mharcus Feyron"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alwine
Rang 1
avatar

Messages : 205

MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   Sam 22 Jan - 22:24

Arrivé au bord de la frontière, Mharcus Feyron s'adressa à Alwine. Il l'a réprimanda doucement et lui conseilla ce qu'elle voulait depuis longtemps: apprendre de Luella et apprendre a voler.
Il fallait qu'elle revoit sa cousine, elle comprenait que cela devenait important. Avec toutes ses envies d'escapades, il serait mieux d'être préparé, comme le disais si bien le Fehort.
Elle écouta donc ses derniers mots jusqu'à ce qu'il lui tende un parchemin.

Pourrais-tu remettre ceci de ma part à Luella ? Je t'en serais reconnaissant.

La jeune fille fixa un moment le parchemin avant de le ramener vers elle.

-Je lui transmettrai ! Ne vous inquiétez pas!-

Elle souri une dernière fois avant de regarder dans la direction qu'elle devait prendre.
Une fois de plus elle prenait l'inconnue, mais pour retrouver son chez soi.
Alors, le coeur rempli de gratitude, elle serra Mharcus dans ses bras.
Et doucement, tout doucement, prononça:

-Merci-

Elle tourna les talons, et s'éloigna d'un pas décidé!
Comme lui avait conseillé le Fehort, Alwine suivit l'étoile. Au bout d'un long moment de marche, elle aperçu, au loin, les lumières de son village!
Heureuse de revoir sa famille, qu'elle croyait avoir perdue, elle s'élança.

Elle entra dans le village et fonça tout droit vers chez elle! Elle frappa à la porte. Celle-ci s'entrouvrit sur le visage de sa mère, les yeux rouges par les larmes, des cernes du aux nuit blanches, mais surtout un sourire éblouissant à la vue de sa fille !!
Alwine se jeta dans les bras de sa mère!
Elle était chez elle.


Fin du RP
(merci Mharcus, et désolé d'avoir mis du temps a répondre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Soif de liberté [ Mharcus]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Soif de liberté [ Mharcus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Azeviel :: Parcelle Etrev (Ouest) :: La parcelle isolée-